les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal

 

 L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot

Aller en bas 
+41
Cheshire cat
pami75
x
Chronos
HERVE
Limir
Etienne
Roulio
dcmetro
obelix
Frédéric
luanda
totor
AlPot
RB
Andr
alix
dislairelucien
FAITESVITE
Cyrano
felix
oeilneuf
chris
Cusmenne Claude
dim
minus
romeo
AC30
piotr
billbalantines
undercover
a h
Henry
michel-j
pierre
wil
K
Kranz
B.R.
EVE
michel
45 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 0:55

Dekaise a-t-il plus à dire aujourd'hui qu'alors, j'en doute. Bien sûr, il a témoigné à visage découvert, puisque les tueurs connaissaient son visage.
Tant d'années plus tard je doute qu'il puisse reconnaître formellement quelqu'un et quand bien même les avocats de la défense auraient vite fait d'induire un doute. Procès perdu d'avance.
Apparemment les TBW ont décidé de le laisser tranquille. Pourquoi lui agirait-il autrement?
Pour les beaux yeux de la Justice qui a fait que dalle pour les victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Limir




Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 23/11/2017

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 17:31

Question:
Qu'en est-il de la "reconnaissance", sur base de regard, corpulence/maintien/comportement, ... à distance de plusieurs années, d'une personne "rencontrée" précédemment dans une situation de stress intense?

NB. Il me semble que c'est le cas (reconnaissance de l'"impact" de la "personne" - les philosophies orientales pourraient sans doute en dire davantage que les notres en Occident).

Les étude sur les processus liés à la mémoire disent-elles quelque chose à ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 18:04

Bonjour Limir,
Je ne sais pas répondre d'études dont je n'ai pas connaissance.
Peut-être un autre forumeur saura vous répondre.
Je souhaite vous faire part de mon vécu.
J'ai participé à un groupe de travail il y a environ vingt ans auquel participaient des gens de diverses provenances et que je n'avais jamais vu pour la plupart.
Il y a peu un collègue actuel évoquait cet événement auquel il a aussi participé alors qu'il en regardait l'album. Je lui ai dit que j'y étais aussi et nous l'avons regardé ensemble. Nous étions sur des photos ensemble. Ni lui ni moi n'avions le souvenir ni l'impression de nous être déjà rencontrés. Sur les photos il y avait un autre collègue que j'ai côtoyé pendant un lustre quelques années après l'événement. Je n'avais gardé pas non plus gardé le souvenir de sa participation et lui probablement non plus puisque nous n'avons jamais évoqué une entrevue précédant notre collaboration.
J'en déduis qu'il est très difficile de se souvenir de personnes que l'on n'a vu qu'à une occasion parmi un grand nombre de personnes et que le fait de les revoir et de les côtoyer ensuite ne provoque pas le souvenir.
Je précise que l'événement n'était pas stressant.
Je n'ai plus le souvenir des ateliers ni du menu gastronomique. Mais je me souviens avoir très bien mangé.
Par ailleurs, je crois me souvenir que Daniel Dekaise s'est exprimé sur sa capacité à encore reconnaître les tueurs sur photo. L'info est probablement dans le forum.
Je suggère que vous reeditiez votre question pour qu'elle émerge à nouveau sur le fil.


Dernière édition par Etienne le Sam 11 Aoû 2018 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roulio




Nombre de messages : 542
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 18:19

<


Dernière édition par Roulio le Lun 1 Avr 2019 - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 18:34

Bonjour Roulio,
Le cas (d'école) que vous décrivez implique la reconnaissance du visage et le souvenir d'un événement ou d'une situation.
En fait le ressenti y est pour beaucoup.
Si vous avez fashé sur la belle, vous le l'oublierez pas. Votre souvenir peut-être lié à un autre sens comme l'odeur. Si vous voulez que les gens que vous croisez se souviennent de vous, cessez de vous laver.
Si vous êtes le sosie de l'acteur dans votre médaillon, vous ne devriez pas être oublié rapidement.
Je vous préférais en double zéro.
Être de bonne foi ne signifie pas dire la réalité.

Pour ne pas être reconnu ne souriez pas.
Pour ne pas être reconnu rasez-vous les sourcils.
Ou détournez l'attention de ceux qui vous regardent.
C'est la base du métier de magicien.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 11 Aoû 2018 - 19:00

Martial Lekeu serait le G9
https://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=1798
Pour le G4 j'ai dur
G10 c'est Jeannette

Et n'oubliez pas il n'y a que 3 TBW
Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyVen 17 Aoû 2018 - 15:54


Dans le livre de Hilde Geens, un témoignage qui met en cause un élève de J-F. Calmette dans l'affaire Dekaise :

http://www.boek.be/download/http%253A%252F%252Fdb.meta4books.be%252Fmediafile%252F52982dd796e7e5.92839670.pdf


L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Fc10


Revenir en haut Aller en bas
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyVen 17 Aoû 2018 - 17:18

Bonjour Hervé,
Calmette a entraîné beaucoup de monde.
Pas forcément des gens mal intentionnés.
Aussi des sportifs qui n'ont rien à voir ni de près ni de loin avec les TBW.
Je ne pense pas que la plupart auraient suivi son enseignement s'ils avaient su que Calmette était un néonazi et qu'il a formé des meurtriers.
Il est possible qu'il en était un lui-même.
Etait-il un TBW? Je ne le crois pas. Mais je n'ai pas de certitude.
Les enquêteurs devraient néanmoins s'intéresser aux policiers et gendarmes qui l'ont eu pour professeur.
A commencer par les 5eme dan grands et blonds.
Revenir en haut Aller en bas
Roulio




Nombre de messages : 542
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 18 Aoû 2018 - 14:03

<


Dernière édition par Roulio le Lun 1 Avr 2019 - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etienne




Nombre de messages : 1742
Date d'inscription : 26/11/2015

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 18 Aoû 2018 - 14:38

Bonjour Roulio,
Rare je ne sais pas; raar un peu quand même.
"Pas en état de légitime défense". Ils avaient l'intention de leur demander leurs papiers?
Le revolver du TBW assis à la place du mort avait un barrilet très spécial ou alors il a rechargé. 4+1+2+1=8 coups. Etonnant qu'il n'ait pas de certitude quand à ses propres projectiles. Moi je me serais renseigné. J'imagine qu'après il aura opté pour le 9 mm dès que possible ou pour des balles chemisees.
Donc ils les ont bien dépassés et puis se sont fait tamponner par l'arrière. Histoire d'être en état de légitime défense?
Heureusement Eddy Nevens n'a pas eu ce genre d'empechement. Il est vrai qu'après le double fait de Braine-Overijse, Il pouvait considérer qu'il agissait en état de légitime défense pour autrui, autrui étant les victimes très probables de l'attaque immédiate légitimement pressentie d'un autre grand magasin dans les environs. De toute façon, les TBW ne se sont pas plaints et le parquet n'a pas osé. Encore bien.

"Guerre des polices" est-ce le titre de l'article?
Revenir en haut Aller en bas
Chronos




Nombre de messages : 1078
Date d'inscription : 08/05/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyLun 20 Aoû 2018 - 0:09

Roulio a écrit:
Chers membres, chers visiteurs (m/f),

voici un (rare ?) témoignage de Mr Roland Campine, le collègue de Mr Sartillot, qui prit part avec lui, le jeudi 30 septembre 1982, à la poursuite entre Wavre et Hoeilaart, laquelle se termina en fusillade.

Témoignage de Roland Campine

Extrait d'un article du 'Soir' du lundi 02/01/1989.

Merci pour votre recherche Roulio.

On peut remarquer que dans cette interview M. Campinne ne fait aucune allusion au fait qu’il ait reconnu Bouhouche lors de la poursuite.

De toute façon, je ne vois pas très bien pourquoi Bouhouche aurait organisé ce hold-up alors qu’il était déjà à cette époque en possession des armes volées à l’ESI, armes autrement plus performantes que celles volées chez Dekaise. Et que son "ami" Mendez pouvait lui en fournir d’autres via son travail à la FN.

De plus, il devait savoir que la BSR possédait des locaux à quelques mètres de l’armurerie et devait se douter qu’à cette heure de la journée, le hold-up ne passerait certainement pas inaperçu dans une artère aussi fréquentée et que l’alerte serait très rapidement donnée. Il n’aurait dès lors jamais pris de tels risques.

Quant à Juan Mendez, un ingénieur sans le moindre casier judiciaire, je ne l’image pas un seul instant dans le rôle du tueur psychopathe, achevant pour le simple plaisir un policier d’un tir en pleine tête et se trouvant en première ligne lors de la fusillade de Hoeilaart alors que ces 2 compères, bien mieux entraînés que lui à faire face à ce genre de situation, restaient tranquillement dans la voiture en attendant l’issue du combat.
Revenir en haut Aller en bas
K




Nombre de messages : 8603
Date d'inscription : 15/02/2009

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyLun 20 Aoû 2018 - 12:02

Egalement merci pour l'article de Haquin et le concours de Campinne

Citation :
Il a dû tirer neuf fois. Du 9 mm. J'ai été atteint par quatre balles -deux dans la cuisse gauche, une dans le bras droit, une dans le thorax- et une cinquième balle a fait sillon dans mon ceinturon sans me blesser. Deux autres balles dans la R 4. L'homme s'est approché de moi et m'a encore tiré une balle entrée sous la rotule et qui s'est logée dans l'aine. Elle y est toujours.


la phrase en gras complique la compréhension du bataille au Koldam.

on doit aussi retrouvé l'info sur l'analyse tardive des 6 douilles (9mm?) trouvées ds le santana

Mr Campinne a été conforté une deuxième fois avec un  voyou le lundi de nivelles mais cela est une histoire que personne n' attribué aux TBW.....(le soir trouvé au bib nat)



Mr. Sartillot n'a pas été si gravement blessé mais a encore beaucoup des plombs ds le dos

il n'a pas perdu son boulot mais  plus tard a été muté d'office de wavre vers Bruxelles comme plein d'autres gendarmes autour des differentes internes après l'affaire de leur off. vers mi 1987.



Revenir en haut Aller en bas
x




Nombre de messages : 867
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyMer 12 Juin 2019 - 9:50

https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t3205p25-portrait-wavre-dekaise-unique-diffuse-le-lendemain#119325
HERVE a écrit:

Daniel Dekaise a parlé d'une "petite tapette marocaine".
Selon
https://en.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Cherid
Jean-Pierre Cherid était d'ascendance marocaine...




HERVE, je pourrais croire que vous ayez piraté mon ordinateur ou mon esprit Wink

En effet, jusqu'à ce que je conclue, personnellement, que Che., de par sa taille, ne put avoir pris part à "Dekaise", je préparais un développement qui commençait par le même rapprochement que le vôtre ci-dessus.

Ce qui m'avait amené ensuite à réobserver de près les bases de la fameuse affirmation "c'est Bou, je suis certain que c'est Bou !".  Et quelles étaient ces bases (hormis donc celle de la "tapette..." de D.D.) ?

L'observation au travers d'une lunette arrière de VW Santana ( à courte distance "pare-choc contre pare-choc", retenons-le quand même !) d'une coupe de cheveux (+/- Ber. Sart. : "à l'époque, Bouhouche avait les cheveux longs qui lui tombaient dans la nuque" [comme 'un' J-P Ch. et un tas d'autres auteurs potentiels ne dénotant pas par leurs longs cheveux au sein d'un corps militaire officiel comme la GD, mais se coiffant tout simplement selon une mode capillaire à l'époque, encore fortement empreinte des 70's fraichement clôturées.

(revoir cette photo de Ch. coiffé à la M.B. (pourrions-nous en déduire..) : https://i.servimg.com/u/f69/15/00/61/71/dek111.jpg )

Le second élément sur lequel le gendarme Camp. s'est basé : la taille estimée, toujours dans les mêmes conditions d'observation. Donc celle d'un homme assis sur une banquette arrière. Estimation appuyée par les témoignages recueillis, qui confirmèrent qu'il n'y avait eu aucun auteur de grande taille à Wavre. Ce qui reste compatible avec M.B.. Mais au-delà, qu'avait Camp. de plus précis, ou de plus particulier, pour s'assurer qu'il s'agissait bien de M.B. ?   Réponse : rien  Shocked

Voilà pourquoi je pense qu'un Ch. (que perso j'élimine de par sa taille imposante ~1.90 m ai-je estimé) ou tout individu d'un profil similaire (y compris les origines) mais d'une taille moindre pouvait être cet homme à l'arrière de la voiture.

https://www.youtube.com/watch?v=_5OVZZAXot8&t=7m50s
Revenir en haut Aller en bas
pierre




Nombre de messages : 1015
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptySam 15 Juin 2019 - 22:05

Votre Cherid n'aurait pas pus reconnaître Romeiller.
Ils était trois et sont rentrés directement en contact avec Romeiller.
cella limite les intervenant à du local, BXL, BW.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
x




Nombre de messages : 867
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 8:12

pierre, soyez plus attentif aux détails (en général), s-v-p.

"Mon" Cherid, je l'ai précisément exclus. J'ai juste évoqué un profil similaire au sien, comme il pouvait en exister.

J'ai surtout voulu insister sur la base très fragile sur laquelle Camp. a affirmé voir Bou.
+
Concernant le restaurateur témoin, lisez bien ce que j'ai rappelé le 24 mai 2019 : https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t3193p150-croyances-erronees-au-sujet-des-tueries#118844
Revenir en haut Aller en bas
pierre




Nombre de messages : 1015
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 9:52

Je comprend et je suis d'accord avec vous.
Je me suis mal exprimé le "votre" était adressé a l'ensemble des membre.

Je voulais simplement enfoncé le clou. Car au dépars je trouvai cette piste peux être possible.

Mon avis personnel concernant le témoignage du (collègue Gendarme) est de ne pas le remettre en cause: La physionomie fait partie des sens développés d'un gendarme. reconnaître les gens ses son métier. il avait de l’expérience se n'était pas un gamin.
Il reconnait un collègue. se n'ait pas sur. mai il y à de forte chance qu'il ai raison.
de plus, nous constaterons par la suite que la personne qu'il reconnait est spécialisé dans se type de commerce et d'action. Et si en plus il y en a un qui ressemble à Mend... sa fait beaucoup

Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 10:02


Je ne suis pas prêt à abandonner la piste de Jean-Pierre Cherid pour l'attaque de Daniel Dekaise à Wavre. Il y a beaucoup d'indices qui pointent vers lui et il connaissait bien Stefano Delle Chiaie et Aginter Presse. Il connaissait aussi l'Argentin José López Rega ("le sorcier"... proche de Licio Gelli).

https://archive.org/stream/EscadronsDeLaMort_201610/Escadrons%20de%20la%20mort_djvu.txt

C'est aussi a Madrid que « le Sorcier » rencontre le fasciste italien Stefano
delle Chiaie, Ie chef d'Avanguardia nazionale, poursuivi en Italie pour plu-
sieurs attentats a la bombe comme celui qui fit seize morts et quatre-vingt-
huit blessés, le 12 décembre 1969, dans le hall de la banque de I'agriculture
de Milan. Le terroriste, que l'on retrouvera bientot au Chili aux côtés du
général Manuel Contreras, s'est refugié en Espagne en mars 1971, avec Bor-
ghèse, le « Prince noir », un ancien sbire de Mussolini condamne à douze ans
de prison pour crimes de guerre. Enfin, c'est toujours à Madrid que Lopez Rega
fait la connaissance de Jean-Pierre Cherid, un pied-noir d'Alger, ancien para-
chutiste, qui participa au putsch des généraux, puis fut condamne à mort
pour sa participation dans les commandos Delta. Après avoir servi comme
mercenaire en Afrique, et notamment au Biafra, Cherid est recrute par les ser-
vices secrets espagnols pour diriger les GAL, les « Groupes antiterroristes de
liberation », chargés d'éliminer les militants basques de l'ETA ”. Quand, en
1973, Lopez Rega rentre en Argentine dans les bagages du général Peron, il est
accompagné, disent toutes les sources, d'au moins cinq terroristes europeens :
trois ex-OAS et deux Italiens.


Revenir en haut Aller en bas
x




Nombre de messages : 867
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 12:05

pierre a écrit:
La physionomie fait partie des sens développés d'un gendarme. reconnaître les gens ses son métier. il avait de l’expérience se n'était pas un gamin.

pierre, excusez-moi, je dois vous réirérer ma remarque : soyez attentif aux détails !

Gendarme, de bonne foi, d'expérience, physionomiste : je vous rejoins tout à fait.

Mais à quoi bon être physionomiste sur la seule base  d'une observaton, certes proche, depuis une voiture et à travers la vitre arrière d'une berline ?

Si les sources dont nous disposons (dont les infos de Mr Sart.) mentionnaient, EN PLUS, ne fut-ce que le fait que Camp. ait AUSSI vu debout, voire de face (derrrière des artifices de toute façon, mais bref...) la personne qu'il désignait, alors nous serions face à quelque chose qui, en plus d'être affirmé de totale bonne foi, serait plus fiable.

Gardons bien à l'esprit ces paroles:" c'est à la coupe de cheveux... Bou. n'étant pas grand.." pfiouuu ! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Mais gardons TOUT AUTANT à l'esprit que Mr S. ne faisait que relayer ce que son collègue lui affirma jusqu'à son dernier jour. Donc sans certitude.D'autant moins que  cela ne venait déjà pas de lui à la base.

mise à jour ci-dessous VVV
https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t1269p225-l-affaire-dekaise-vue-par-le-gendarme-sartillot#119531
 
Ce qui d'ailleurs est aussi très important à remarquer, c'est l'intervention de Mr Sart. dans le processus qui a fait passer une affirmation perso de Mr Camp. à un certitude (chez certaines personnes) dans le sphère publique,. Même si Mr S. le fit de bonne foi lui aussi, c'est bien lui qui prit l'initiative de relayer vers le Public cette affirmation/supposition soutenue restée jusqu'alors plutôt confidentielle entre feu son collègue et lui-même.

Autre conclusion bien hâtive, la suivante : Si "Men"  en était, alors c'est sûr les deux, Men et Bou faisaient la paire (voire carrément les 'fameux' trois Shocked) .

Rappel, concernant des personnes qui, elles, ont par contre vu les auteurs hors d'une voiture, debout (voire de face) et en mouvement : « Aucun des témoins de l’attaque de l’armurerie ne reconnaîtra Bou. et Men. Pourtant ceux-ci étaient des clients réguliers de D.D. Il ne les a pas reconnus parmi les agresseurs qu(‘il a vus de très près »
https://www.youtube.com/watch?v=_5OVZZAXot8&t=9m24s

N.B. : toujours en insistant lourdement sur le besoin de rigueur et de précision dans les échanges, je précise que mon lien vers l'extrait vidéo (dans ce cas-ci comme dans d'autres) ne concerna que le strict passage que j'ai retranscrit. Ce qui suit dans la vidéo, cela reste une "autre histoire"


Dernière édition par x le Mar 25 Juin 2019 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pierre




Nombre de messages : 1015
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 13:35

à 7' 55'' Sart dit '"Je suis par choc contre par choc à moins d'un mettre. Campine me dit c'est Bou à l'arrière, je suis certain que c'est Bou."

A Herve, Profil  idéal mai pour quel raison? Comme les Libanais, les silencieux?

Mai surtout comment expliqué le contact Téléphonique à Romeiller.

dans l'affaire en général il y a pas mal de coup de téléphone anonyme, on en retrouve dans plusieurs épisodes des deux série.

Top chef n’existait pas encore (re)connaitre Rom... n'est possible que si vous êtes d'une certaine classe social, Bruxellois ou Brabanson.

Je ne sait pas pourquoi mai dans l'affaire Dekaise j'ai l’impression que l'on fait beaucoup pour remplacer Bou

Il y a quelque moi c'était la piste Française avec le PR dans le dossier.


Ne parlons pas de  la crédibilités de Dekaise. A sa place qui parlerai?
A mon avis il sait à qui il à faire

Je pence qu'il n'y a pas de preuve et qu'il ont réussi leur coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pami75




Nombre de messages : 607
Date d'inscription : 23/04/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 15:43

HERVE a écrit:

Je ne suis pas prêt à abandonner la piste de Jean-Pierre Cherid pour l'attaque de Daniel Dekaise à Wavre. Il y a beaucoup d'indices qui pointent vers lui et il connaissait bien Stefano Delle Chiaie et Aginter Presse. Il connaissait aussi l'Argentin José López Rega ("le sorcier"... proche de Licio Gelli).

https://archive.org/stream/EscadronsDeLaMort_201610/Escadrons%20de%20la%20mort_djvu.txt

C'est aussi a Madrid que « le Sorcier » rencontre le fasciste italien Stefano
delle Chiaie, Ie chef d'Avanguardia nazionale, poursuivi en Italie pour plu-
sieurs attentats a la bombe comme celui qui fit seize morts et quatre-vingt-
huit blessés, le 12 décembre 1969, dans le hall de la banque de I'agriculture
de Milan. Le terroriste, que l'on retrouvera bientot au Chili aux côtés du
général Manuel Contreras, s'est refugié en Espagne en mars 1971, avec Bor-
ghèse, le « Prince noir », un ancien sbire de Mussolini condamne à douze ans
de prison pour crimes de guerre. Enfin, c'est toujours à Madrid que Lopez Rega
fait la connaissance de Jean-Pierre Cherid, un pied-noir d'Alger, ancien para-
chutiste, qui participa au putsch des généraux, puis fut condamne à mort
pour sa participation dans les commandos Delta. Après avoir servi comme
mercenaire en Afrique, et notamment au Biafra, Cherid est recrute par les ser-
vices secrets espagnols pour diriger les GAL, les « Groupes antiterroristes de
liberation », chargés d'éliminer les militants basques de l'ETA ”. Quand, en
1973, Lopez Rega rentre en Argentine dans les bagages du général Peron, il est
accompagné, disent toutes les sources, d'au moins cinq terroristes europeens :
trois ex-OAS et deux Italiens.



La piste du GAL est intéressante. Sauf qu'officiellement ce groupe naît en 83.
Peut-être le noyau est déjà actif et constitué sous autre vocable en 82.
Si GAL, il y a lien avec les basques de l'ETA d'une manière ou d'une autre.
Dekaise aurait-il seul ou avec d'autres travaillé pour leur envoyer du "matériel"?
Pas impossible alors éventuelles représailles ? Du GAL ou même de l'ETA si contrat pas rempli.


Cherid a fait partie des mercenaires de Denard au Biafra. Comme Lafaille...
Ce qui m'intrigue c'est la plaque française de la Santana. Couplée à la présence de Lafaille en Belgique
dans cette période. Que vient-il faire?

Robert Beijer sur un des fils du forum a évoqué une plaque de la région nantaise sur la Santana, or c'est de là que provient Lafaille.
Si GAL cela expliquerait présence du journal espagnol avec article sur Della Chiaie..

Lafaille vient tirer dans un club de tir d'Anderlecht selon une source.
Curieux aussi. Pourquoi s'entraîner là? Avec d'autres pour se préparer à quelque chose?
Sinon on tire près de chez soi...

Et un lien direct balistique existe entre une douille retrouvée dans la Santana et...une autre douille le lendemain d'Alost !
Une autre douille retrouvée pas loin des "petits papiers", donc alors tirée vraisemblablement lors des faits de Braine et Overijse comme les chèques trouvés, douille retrouvée le lendemain matin après Alost (10/11/85) même arme qui l'aurait tirée selon BKA que celle de la Santana.
Donc pas besoin des sacs de Ronquière...les deux vagues sont belles et bien liées.

A moins d'une ultime manipulation.
Qui est l'enquêteur qui a retrouvé la douille le lendemain d'Alost au bois de la Houssière?
Revenir en haut Aller en bas
pierre




Nombre de messages : 1015
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 20:42

En atendant Dekaise et ses client ne reconnaîssent toujours personnes... A croire qu'il venaient de Mars.
Crédible sa?

Je serais Madame Michel ....


Dernière édition par pierre le Dim 16 Juin 2019 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 20:49


Un autre lien :

https://drantoniolasheras.wordpress.com/tag/cesar-de-la-vega/

(...)  César de la Vega a été Grand Maître de la Grande Loge d'Argentine de Maçons libres et acceptés de 1972 à 1975. Il a occupé un poste au Ministère de la Prévoyance sociale sur ordre de José López Rega pendant la présidence de Cámpora. En tant que président Perón, il a été nommé ambassadeur auprès de l'UNESCO puis au Danemark dès l'époque d'Isabel Perón, poste qu'il occupait encore au moment de son renversement.  (...)

_ _ _

José López Rega connaissait donc aussi César de la Vega (voir le schéma de Paul Latinus). Je crois que Bernard Mercier pourrait nous en dire plus.

Voir :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_anticommuniste_argentine

et

http://www.juangasparini.com/material-libros/la-fuga-del-brujo/La-Fuga-del-Brujo-Completo.pdf

Dans ce dernier livre, l'auteur rappelle que Otto Skorzeny a vécu en Argentine après la guerre.

Lorsque Peron a résidé en Espagne, à Puerta de Hierro, il a reçu la visite de Otto Skorzeny et de Léon Degrelle...

Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

Cheshire cat


Nombre de messages : 1425
Date d'inscription : 06/08/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyDim 16 Juin 2019 - 22:36

pami75 a écrit:

La piste du GAL est intéressante. Sauf qu'officiellement ce groupe naît en 83.
Peut-être le noyau est déjà actif et constitué sous autre vocable en 82.
Si GAL, il y a lien avec les basques de l'ETA d'une manière ou d'une autre.

L'ETA s'est alliée à Action Directe (Congrès clandestin de septembre  1984 avec en plus le FLNC et IRA, internationale terroriste) pas aux nazis.
Junio Valerio Borghese, dit "le Prince noir" et " le prince grenouille" (commandement des nageurs de combat italiens) est mort en 1974 à Cadix.
Rien à à voir avec l'ETA mais beaucoup à voir avec Degrelle, son internationale nazie et "Aube dorée" (Grèce)
Faire le lien avec l'ULB et la manif "des colonels grecques" qui met clairement en évidence les liens noirs du Cercle des nations ;

Citation :
Ce que la « semaine grecque » de 1970 avait mis en évidence, c'était la fusion, à travers un cercle huppé comme le « Cercle des nations » , de puissants milieux d'affaires, de journalistes de la presse écrite et audio visuelle et d' hommes politiques ( de droite, comme « de gauche ») avec une extrême droite feutrée et policée- on ne parlait pas de « cordon sanitaire » à l'époque.
Elle avait aussi montré la tentation de la gouvernance autoritaire de grandes pointures de la politique belge, comme PAUL VAN DEN BOEYNANTS (PSC) et HENRI SIMONET (PSB) – tous deux par ailleurs membre du Cercle des Nations...
Ce que les étudiants mirent à nu avec le  slogan percutant:    «VDB, SIMONET, COLONELS EN CRAVATE »
https://rouges-flammes.blogspot.com/2015/03/avril-1970-les-etudiants-de-bruxelles.html


En concurence directe avec l'internationale terroriste "sponsorisée" par les russes via RAF puis via Action directe.
Ca me semble de plus en plus évident que les russes ont "taclé" un bon coup le WNP et le CEPIC pour éliminer la concurrence "noire" du Cercle des Nations Wink
J'imagine que par relation de cause à effets ca arrangeait aussi les petites affaires de l'OTAN.  Donc, voilà...  Laughing
En somme vous confirmez mon hypothèse de départ, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
x




Nombre de messages : 867
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyMar 25 Juin 2019 - 12:03

Ci-dessus,
x a écrit:
Mais à quoi bon être physionomiste sur la seule base  d'une observaton, certes proche, depuis une voiture et à travers la vitre arrière d'une berline ?

Si les sources dont nous disposons (dont les infos de Mr Sart.) mentionnaient, EN PLUS, ne fut-ce que le fait que Camp. ait AUSSI vu debout, voire de face (derrrière des artifices de toute façon, mais bref...) la personne qu'il désignait, alors nous serions face à quelque chose qui, en plus d'être affirmé de totale bonne foi, serait plus fiable.

Gardons bien à l'esprit ces paroles:" c'est à la coupe de cheveux... Bou. n'étant pas grand.." pfiouuu ! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Je n'ai, à tort, pas tenu compte de l'info supplémentaire et importante suivante, reprise dans un rapport parlementaire
( ~ à la moitié du texte
 https://i.servimg.com/u/f24/09/03/15/13/fuite110.jpg )  :
Citation :
"Le passager arrière de la voiture bleu foncé s'est retourné quelques fois dans la direction de la R4 qui la suivait"

(extraits publiés en pages 3 et 4 du 1er fil 'Wavre 30 sept...", à partir de
https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t29p50-wavre-30-septembre-1982#21299)
Revenir en haut Aller en bas
pami75




Nombre de messages : 607
Date d'inscription : 23/04/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 EmptyMar 25 Juin 2019 - 14:05

x a écrit:
Ci-dessus,
x a écrit:
Mais à quoi bon être physionomiste sur la seule base  d'une observaton, certes proche, depuis une voiture et à travers la vitre arrière d'une berline ?

Si les sources dont nous disposons (dont les infos de Mr Sart.) mentionnaient, EN PLUS, ne fut-ce que le fait que Camp. ait AUSSI vu debout, voire de face (derrrière des artifices de toute façon, mais bref...) la personne qu'il désignait, alors nous serions face à quelque chose qui, en plus d'être affirmé de totale bonne foi, serait plus fiable.

Gardons bien à l'esprit ces paroles:" c'est à la coupe de cheveux... Bou. n'étant pas grand.." pfiouuu ! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Je n'ai, à tort, pas tenu compte de l'info supplémentaire et importante suivante, reprise dans un rapport parlementaire
( ~ à la moitié du texte
 https://i.servimg.com/u/f24/09/03/15/13/fuite110.jpg )  :
Citation :
"Le passager arrière de la voiture bleu foncé s'est retourné quelques fois dans la direction de la R4 qui la suivait"

(extraits publiés en pages 3 et 4 du 1er fil 'Wavre 30 sept...", à partir de
https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t29p50-wavre-30-septembre-1982#21299)

Ces éléments doivent se retrouver d'une manière ou d'une autre dans le dossier. Pas spécialement dans les premières déclarations sur PV mais par la suite lors de la publication d'interview dans la presse. Il est de coutume de réinterroger un témoin important qui fait une déclaration publique importante, c'est-à-dire de nature à faire avancer l'enquête.
Je n'imagine pas que ce ne soit pas le cas en l'espèce après l'arrestation de Bouhouche en janvier 86 et après l'affaire d'Anvers. Bouhouche est alors clairement un suspect potentiel pour le juge Lacroix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot
Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: