les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

 

 L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot

Aller en bas 
+43
Manicon
guy mayeu
Cheshire cat
pami75
x
Chronos
HERVE
Limir
Etienne
Roulio
dcmetro
obelix
Frédéric
luanda
totor
AlPot
RB
Andr
alix
dislairelucien
FAITESVITE
Cyrano
felix
oeilneuf
chris
Cusmenne Claude
dim
minus
romeo
AC30
piotr
billbalantines
undercover
a h
Henry
michel-j
pierre
wil
K
Kranz
B.R.
EVE
michel
47 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
x




Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 14:38

pami75, si j'ai bien compris le sens de votre intervention, vous souhaitiez appuyer le caractère crédible et bien établi de la phrase que j'ai relevée dans le rapport.

J'ajoute que la reconstitution rtbf, elle-aussi, semble avoir repris dans son scénario cet élément d'un auteur assis à l'arrière qui se retourne vers la R4. Voir à cet instant précis : https://www.youtube.com/watch?v=_5OVZZAXot8&t=7m57s
Revenir en haut Aller en bas
pami75




Nombre de messages : 607
Date d'inscription : 23/04/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 16:01

x a écrit:
pami75, si j'ai bien compris le sens de votre intervention, vous souhaitiez appuyer le caractère crédible et bien établi de la phrase que j'ai relevée dans le rapport.

J'ajoute que la reconstitution rtbf, elle-aussi, semble avoir repris dans son scénario cet élément d'un auteur assis à l'arrière qui se retourne vers la R4. Voir à cet instant précis : https://www.youtube.com/watch?v=_5OVZZAXot8&t=7m57s

En cas de poursuite, se retourner pour observer où sont les poursuivants me semble assez logique.
Ce qui est plus surprenant, c'est de reconnaître un collègue...et ne rien en dire dans ses déclarations.
Même si cela peu paraître compréhensible...à certains égards tant c'est incroyable.
Mais plus après l'arrestation de janvier 86 !
Il faut alors faire part officiellement de ses observations.
C'est alors au dossier.
Si c'est Bouhouche, difficile d'imaginer que l'armurier ne l'ait pas reconnu. Il aurait alors menti.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu




Nombre de messages : 2065
Date d'inscription : 30/08/2016

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 16:20

Un P.R. à été réalisé suite à l'agression commise le 10 Mai 1982, soit quelques mois auparavant, et là encore on retrouve un physique ressemblant à un membre de cette team, la morphologie correspond aussi.. . Comme la manière, les connaissances et les manquements qu'ils ont pour se fournir en automobile, c'est rare.

Mendez et Bouhouche ont mêlés leur noms aux tueries et cela bien avant qu'ils ne soient pointés du doigt par les victimes survivantes, ce qui accrédite selon moi la reconnaissance des gendarmes Sartillot et Campine.

Citation :
Ce qui est plus surprenant, c'est de reconnaître un collègue...et ne rien en dire dans ses déclarations.
Même si cela peu paraître compréhensible...à certains égards tant c'est incroyable.
Mais plus après l'arrestation de janvier 86 !

Toujours protéger le corps, c'est ainsi.



Cordialement Pami,
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 19:05

Guy, j'ai énormément de mal à voir la griffe de Bouhouche dans cette attaque où la préparation était une fois de plus, incohérente.

On fait des plaques en doublette mais on prend un itinéraire de fuite qui passage devant une gendarmerie, qui franchit un passage à niveau, on fait le changement de plaque dans un renfoncement avec un timing hasardeux (Campine et Sartillot reviennent pare-choc contre pare-choc) et on en découd avec eux dans un carrefour à la disposition étroite, proche d'une voie d'accès directe pour l'arrivée d'éventuels renforts, alors qu'à la hauteur même de la zone du changement de plaque, il y avait moyen de faire d'une pierre deux coups dans l'allée du Sanatorium de Tombeek et "tirer" les deux gendarmes wavrien comme des lapins.

J'ai du mal à penser qu'un Bouhouche soit partie prenante d'une telle pantalonnade qui, si les auteurs avaient été moins prompts à ouvrir le feu et les forces de l'ordre plus aptes à réagir à de la violence brute (constat qui est un leitmotiv de nombre d'échecs d'affaires de banditisme de +/- 1975 à 1990 en Belgique), on frise l'opération casse-pipe pour nos assaillants.
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood

Clint Eastwood


Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 08/02/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 20:17

Manicon a écrit:
Guy, j'ai énormément de mal à voir la griffe de Bouhouche dans cette attaque où la préparation était une fois de plus, incohérente.

On fait des plaques en doublette mais on prend un itinéraire de fuite qui passage devant une gendarmerie, qui franchit un passage à niveau, on fait le changement de plaque dans un renfoncement avec un timing hasardeux (Campine et Sartillot reviennent pare-choc contre pare-choc) et on en découd avec eux dans un carrefour à la disposition étroite, proche d'une voie d'accès directe pour l'arrivée d'éventuels renforts, alors qu'à la hauteur même de la zone du changement de plaque, il y avait moyen de faire d'une pierre deux coups dans l'allée du Sanatorium de Tombeek et "tirer" les deux gendarmes wavrien comme des lapins.

J'ai du mal à penser qu'un Bouhouche soit partie prenante d'une telle pantalonnade qui, si les auteurs avaient été moins prompts à ouvrir le feu et les forces de l'ordre plus aptes à réagir à de la violence brute (constat qui est un leitmotiv de nombre d'échecs d'affaires de banditisme de +/- 1975 à 1990 en Belgique), on frise l'opération casse-pipe pour nos assaillants.


Critique un peu simpliste Very Happy

Tiens, la (toute) petite bretelle - qu'il faut connaître - où ces crapules ont changé les plaques de la SANTANA et où ils se sont vraisemblablement dégrimés aussi, était située derrière le garage VOLVO où le petit BOUHOUCHE faisait faire l'entretien de sa bagnole ...





Revenir en haut Aller en bas
Léonidas




Nombre de messages : 1169
Date d'inscription : 08/01/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 20:28

Y avait-il un accès depuis cette bretelle à l'arrière du garage volvo?, s'est-on intéressé à ceux qui travaillaient dans ce garage?

Et Beijer qui faisait entretenir sa bagnole à 2 pas de chez Dekaise. La Belgique est vraiment très petite..
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu




Nombre de messages : 2065
Date d'inscription : 30/08/2016

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 20:46

Bonsoir Manicon,

moi j'y vois de l'intelligence dans l'emploi des plaques françaises, car c'est la première chose que renseigne un témoin et une fois enlevées ( très vite en coupant les ficelles qui les maintiennent) les plaques Belges toutes prêtes en dessous rendent le véhicule plus clean, moins recherché dirais je.    

Concernant Wavre, il est important de relire les messages de Claude Cusmenne, comme par exemple pour ce passage à niveau, voici :  

Citation :
hum…., le passage à niveau de Wavre,ne posait aucun souci…...en effet, si fermé, et bien souvent un train de marchandises à l'arrêt en gare de Wavre, vu le nombre de wagons, le passage reste fermé de longues minutes, entre 3 et 5'.....mais ou est le souci ? 50m avant le passage on tourne à gauche, on fait 150m on passe sur le "pont des amours" qui surplombe les voies de chemin de fer, on tourne à nouveau à droite et on se retrouve au même endroit mais de l'autre côté du passage à niveau….(bien connu des riverains)…
Cdlt

Vous avez écris :  

Citation :
J'ai du mal à penser qu'un Bouhouche soit partie prenante d'une telle pantalonnade qui, si les auteurs avaient été moins prompts à ouvrir le feu et les forces de l'ordre plus aptes à réagir à de la violence brute (constat qui est un leitmotiv de nombre d'échecs d'affaires de banditisme de +/- 1975 à 1990 en Belgique), on frise l'opération casse-pipe pour nos assaillants.

Si. . .Oui mais voilà les auteurs étaient prompt à réagir, très réactifs et impitoyables et ils ne l'ont pas improvisés, ils l'avaient décidés dès le début,

Il y a toujours une part de risque dans l'action, Pierre Loutrel s'est bien flingué tout seul en quittant les lieux de sa dernière opération.
Madani Bouhouche était quelqu'un de décidé, et plus encore quand il y avait du monde autour de lui.
Il n'a pas fait que des gros coups avec Robert Beijer, ce n'est pas l'ensemble de son œuvre.
Il s'est par exemple fait pincé pour un vol domestique avant de rentrer à la gendarmerie.
Il avait pour habitude de voler les armuriers de sa connaissance et de s'imposer violemment aux individus qu'il avait dans son collimateur.


Cordialement Manicon,
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 23:39

Clint Eastwood a écrit:



Critique un peu simpliste Very Happy


J'attends la contre-critique détaillée et argumentée alors...

Clint Eastwood a écrit:


Tiens, la (toute) petite bretelle - qu'il faut connaître - où ces crapules ont changé les plaques de la SANTANA et où ils se sont vraisemblablement dégrimés aussi


Toute petite bretelle connue de tous les régionaux (endroit de contrôles routiers préféré de la maréchaussée, encore aujourd'hui).

Clint Eastwood a écrit:


était située derrière le garage VOLVO où le petit BOUHOUCHE faisait faire l'entretien de sa bagnole ...


Mythe? Rumeur? Fait?
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 25 Juin 2019 - 23:52

guy mayeu a écrit:
Bonsoir Manicon,

moi j'y vois de l'intelligence dans l'emploi des plaques françaises, car c'est la première chose que renseigne un témoin et une fois enlevées ( très vite en coupant les ficelles qui les maintiennent) les plaques Belges toutes prêtes en dessous rendent le véhicule plus clean, moins recherché dirais je.    

Concernant Wavre, il est important de relire les messages de Claude Cusmenne, comme par exemple pour ce passage à niveau, voici :  

Citation :
hum…., le passage à niveau de Wavre,ne posait aucun souci…...en effet, si fermé, et bien souvent un train de marchandises à l'arrêt en gare de Wavre, vu le nombre de wagons, le passage reste fermé de longues minutes, entre 3 et 5'.....mais ou est le souci ? 50m avant le passage on tourne à gauche, on fait 150m on passe sur le "pont des amours" qui surplombe les voies de chemin de fer, on tourne à nouveau à droite et on se retrouve au même endroit mais de l'autre côté du passage à niveau….(bien connu des riverains)…
Cdlt

Vous avez écris :  

Citation :
J'ai du mal à penser qu'un Bouhouche soit partie prenante d'une telle pantalonnade qui, si les auteurs avaient été moins prompts à ouvrir le feu et les forces de l'ordre plus aptes à réagir à de la violence brute (constat qui est un leitmotiv de nombre d'échecs d'affaires de banditisme de +/- 1975 à 1990 en Belgique), on frise l'opération casse-pipe pour nos assaillants.

Si. . .Oui mais voilà les auteurs étaient prompt à réagir, très réactifs et impitoyables et ils ne l'ont pas improvisés, ils l'avaient décidés dès le début,

Il y a toujours une part de risque dans l'action, Pierre Loutrel s'est bien flingué tout seul en quittant les lieux de sa dernière opération.
Madani Bouhouche était quelqu'un de décidé, et plus encore quand il y avait du monde autour de lui.
Il n'a pas fait que des gros coups avec Robert Beijer, ce n'est pas l'ensemble de son œuvre.
Il s'est par exemple fait pincé pour un vol domestique avant de rentrer à la gendarmerie.
Il avait pour habitude de voler les armuriers de sa connaissance et de s'imposer violemment aux individus qu'il avait dans son collimateur.


Cordialement Manicon,

Dans l'essence même, à chaque fois il y a un "potentiel" malfaisant et de bonnes idées de départ.
J'insiste surtout sur le fait qu'ils négligent des points importants.

Quant au détour proposé par Claude Cusmenne, je ne suis pas convaincu.
- Ce détour peut être emprunté dans Wavre sans passé par la N4 avant le passage, évitant de passer tambours battants devant la gendarmerie.
- La disposition des lieux est idéale pour éviter un feu rouge, un bouchon... pour une fuite avec ce navire qu'était la Santana (5m de longueur et un empattement de mini-limousine) c'est périlleux avant le pont des amours.

Pour moi, j'y vois un énième signe du manque de peaufinage de la préparation.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

Cheshire cat


Nombre de messages : 1425
Date d'inscription : 06/08/2013

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 26 Juin 2019 - 0:14

Manicon a écrit:

J'ai du mal à penser qu'un Bouhouche soit partie prenante d'une telle pantalonnade qui, si les auteurs avaient été moins prompts à ouvrir le feu et les forces de l'ordre plus aptes à réagir à de la violence brute (constat qui est un leitmotiv de nombre d'échecs d'affaires de banditisme de +/- 1975 à 1990 en Belgique), on frise l'opération casse-pipe pour nos assaillants.
Sous l'effet de la chaleur, j'ai eut une idée pour le moins saugrenue..
En l’occurrence, qu'il aurait pu (lui iaussi)  être "retourné" par "les rouges", comme son séparable compagnon.
Oui, parfois j'ai des idées bizarres   Laughing
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu




Nombre de messages : 2065
Date d'inscription : 30/08/2016

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 26 Juin 2019 - 2:02

Citation :
Pour moi, j'y vois un énième signe du manque de peaufinage de la préparation.

Je comprends maintenant mieux l'expression de votre point de vue Manicon.

Mais ont-ils eu le temps de préparer cette attaque ? Remarquez :                          

- Qu'ils auraient patientés un peu dans la rue avant de rentrer dans l'armurerie ( ce qui est
plutôt déconseillé car plus on reste sur place, plus on a de chance de se faire repérer, identifier.).

- Que le premier des truands a pénétrer dans l'armurerie vient du coté opposé de l'endroit ou se trouve la Santana.( Il y a la vitrine latérale comme le faisait remarqué K, et de là un point de vue
plus large sur l'intérieur de l'armurerie et son contenu )

- La personnalité de Dekaize, reconnu par tous comme un armurier de génie mais qui vends ( reçoit ) et prépare aussi des armes en black, et qu'il ne saura jamais dresser une liste de ce qui lui a été pris
( blessure, mais aussi éventuellement ne pas mêler les autorités à ses activités plus que condamnables de fournisseur de mort ).  

Donc, il y a aussi la possibilité que les tueurs attendaient la présence dans le shop de ce qu'ils étaient venus chercher et qui ne serait donc pas connu de nous ni de l'enquête.
En ce cas, le moment choisi pour passer à l'action ne dépend pas d'eux et le temps qu'ils ont à apporter à la préparation du hold-up s'en trouvera diminué.

Aussi plus un hors la loi avance dans l'illégalité, plus il réussi et se sent fort, au point ou celui ci prendra des risques stupides qu'il n'aurait pas prit à ses débuts, simplement parce qu'il est boosté par ses réussites.

NB : NRB nous explique dans le dernier mensonge que MB est toujours prêt à forcer le destin, notamment avenue louise avec l'anecdote des doublettes (  Very Happy ), mais aussi chez Souleiman ou NRB à un mauvais pressentiment mais MB non! Il fonce. . .Avec les conséquences désastreuses qui suivirent.



Cordialement Manicon,
Revenir en haut Aller en bas
totor




Nombre de messages : 1411
Date d'inscription : 11/11/2012

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptySam 5 Déc 2020 - 22:37

a h a écrit:
michel a écrit:
Bernard Sartillot est ce gendarme qui avec son collègue a pris en chasse les tueurs après l'attaque de l'armurerie Dekaise.

Monsieur Sartillot m'a autorisé fort aimablement de publier son exposé général sur cette affaire.

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Sartil10
L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Sartil11
Dekaise aurait reconnu Bouhouche. C'est pour cela que dans sa description des auteurs, il parle d'une "petite tapette marocaine". Il ne peut pas dénoncer Bouhouche mais il peut toujours l'insulter..Un défoulement comme un autre

La subtilité ici est que le père de Bouhouche était algérien et pas marocain, est-ce que D.Dek. le connaissait suffisamment pour connaître la nationalité de son père ? En Belgique quand on pense maghrébin on pense marocain parce c'est l'origine ethnique la plus représentée parmi les Maghrébins.
Revenir en haut Aller en bas
x




Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyLun 22 Aoû 2022 - 20:23

Alors qu'on s'attendrait à ce qu'un témoin se montre moins affirmatif au fil que le temps passe et que la mémoire s'efface, B.S. semble, quant à lui, franchir en 2022 (*) une limite à laquelle il s'astreignait encore en 2010 : celle de désigner fermement J.M comme son agresseur le 30 septembre 1982.

C'est en tout cas ce que l'on constate à la lecture du journal 'De Morgen' de ce lundi 22 août 2022 dont 'HERVE' a publié, et même traduit, l'extrait qui suit :
Citation :
(traduction)

[...]

Bernard Sartillot : "J'ai vu ma chance. J'ai jeté la R4 de l'autre côté de la route et j'ai bloqué le Santana. Roland et moi sommes sortis et tout le monde a commencé à tirer. Ils nous ont tiré dessus de derrière le Santana. J'ai visé leur radiateur, comme on nous l'a appris à l'entraînement. J'ai ensuite regardé le visage de l'homme sur le siège passager. Il se tenait à quelques mètres de moi. Et des années plus tard, je l'ai aussi reconnu. Je ne peux rien dire sur Bouhouche, je n'ai en mémoire que deux des trois visages et d'un des trois je suis sûr. C'était l'ingénieur en armement de la FN, Juan Mendez-Blaya, assassiné quelques années plus tard.


https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t175p100-dekaise-daniel#134206

> Tandis que dans le 'Devoir d'Enquête' diffusé le 3 mars 2010, voici ce qu'il disait :
Citation :

- Journaliste (OFF) : « Et le convoyeur, vous l'avez vraiment bien vu ? »

- BERNARD SARTILLOT : «  Ben j'ai vu...j'ai vu.... j'ai vu sa silhouette oui. Un type assez ...costaud...
C'est en voyant Mendez quelques années plus tard, à l'écran de TV quand on a signalé son assassinat, que j'ai eu un déclic...
Même après des années, j'ai encore.... 'Y a rien à faire il y a des images dans la vie qu'on n'oublie pas quoi...
Bon maintenant, d'accord que je fais une similitude entre Mendez et mon agresseur... Maintenant, de là à accuser Mendez ou qui que ce soit, non !  »


pas de lien youtube à indiquer comme à l'accoutumée : cette vidéo ne semble plus disponible sur la plateforme


L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 T1269p10


_____________________________

(*) Supposant que ces propos de l'ex-gendarme soient récents, bien que cela n'a pas de réelle importance puisque nous nous trouvons devant deux discours différents quoi qu'il en soit.


Dernière édition par x le Mar 23 Aoû 2022 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitaineoslo




Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 11/12/2017

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMar 23 Aoû 2022 - 6:51

j'adore ce dossier.....tout est basé sur du vent : déclaration de sartillot en commission : titre : HYPOTHESE.....réflections.....déductions....res
sentis....
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 13:05

Le cas de l'ex-gendarme Sartillot est très intéressant, non pas nécessairement pour l'enquête, mais pour le comment recevoir, exploiter, digérer les témoignages qui prennent de l'âge.

Si je peux me permettre, je ferais un parallèle avec le témoignage de feu Philippe Clerbois et de son épouse en 2004.

On part d'une situation A. Que l'on vit, que l'on perçoit.
On passe à une situation A' où l'on extrapole, on donne du sens (du moins on tente)... et on émet des hypothèses.
S'en suit une période de latence, où certaines pensées imaginées sont laissées de côté, abandonnées et parfois, plus grave pour la fiabilité du témoignage, considérées comme acquises, avérées, factuelles.
Et là, le mal est fait.
On passe du "un individu ressemblant à Mendez" à "C'est Mendez". De quelqu'un qui porte une coiffure basse dans la nuque (quelle excentricité en 1982... Rolling Eyes )  "comme Bouhouche" à Bouhouche himself.

On se retrouve donc avec une situation B, mélange de restes mémoriels de la A, délaissée de certains détails véridiques mais boostée d'autres éléments extrapolés, eux.

Comme les époux Clerbois qui, les années passants, les apports extérieurs arrivant ("on dit", presse, reportage, livres) et ne pouvant que susciter une attrait au dessus de la moyenne pour ces personnes, vont passer de voir une voiture arrêtée avec des individus louches et inquiétants à "un corps à terre devant une golf 2 noire".

Un simple passage sur les lieux dans des conditions idoines permettant à n'importe qui de comprendre que là où ils étaient postés (sièges arrière d'une Opel Kadett version C ou D), à l'endroit donné, à la vitesse renseignées, aux conditions environnementales, ils ne pouvaient être aussi riches de détails.

Attention, qu'on ne se méprenne pas, je ne dis en rien que les époux Clerbois ou que le gendarme Sartillot sont malhonnêtes, menteurs, mythomanes, malveillants ou quoique ce soit. Je tiens juste à dire, et ça devrait être dans la tête de chaque enquêteur (s'ils étaient formés comme il le faudrait) que plus le temps avance, plus des vérités s'érodes et des extrapolations se renforcent.
Revenir en haut Aller en bas
pyrénéen




Nombre de messages : 992
Date d'inscription : 25/09/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 13:29

Manicon a écrit:
Le cas de l'ex-gendarme Sartillot est très intéressant, non pas nécessairement pour l'enquête, mais pour le comment recevoir, exploiter, digérer les témoignages qui prennent de l'âge.

Si je peux me permettre, je ferais un parallèle avec le témoignage de feu Philippe Clerbois et de son épouse en 2004.

On part d'une situation A. Que l'on vit, que l'on perçoit.
On passe à une situation A' où l'on extrapole, on donne du sens (du moins on tente)... et on émet des hypothèses.
S'en suit une période de latence, où certaines pensées imaginées sont laissées de côté, abandonnées et parfois, plus grave pour la fiabilité du témoignage, considérées comme acquises, avérées, factuelles.
Et là, le mal est fait.
On passe du "un individu ressemblant à Mendez" à "C'est Mendez". De quelqu'un qui porte une coiffure basse dans la nuque (quelle excentricité en 1982... Rolling Eyes )  "comme Bouhouche" à Bouhouche himself.

On se retrouve donc avec une situation B, mélange de restes mémoriels de la A, délaissée de certains détails véridiques mais boostée d'autres éléments extrapolés, eux.

Comme les époux Clerbois qui, les années passants, les apports extérieurs arrivant ("on dit", presse, reportage, livres) et ne pouvant que susciter une attrait au dessus de la moyenne pour ces personnes, vont passer de voir une voiture arrêtée avec des individus louches et inquiétants à "un corps à terre devant une golf 2 noire".

Un simple passage sur les lieux dans des conditions idoines permettant à n'importe qui de comprendre que là où ils étaient postés (sièges arrière d'une Opel Kadett version C ou D), à l'endroit donné, à la vitesse renseignées, aux conditions environnementales, ils ne pouvaient être aussi riches de détails.

Attention, qu'on ne se méprenne pas, je ne dis en rien que les époux Clerbois ou que le gendarme Sartillot sont malhonnêtes, menteurs, mythomanes, malveillants ou quoique ce soit. Je tiens juste à dire, et ça devrait être dans la tête de chaque enquêteur (s'ils étaient formés comme il le faudrait) que plus le temps avance, plus des vérités s'érodes et des extrapolations se renforcent.



Je pense que vous faites faute route concernant le regretté Aigle.

D'abord parce que P.Clerbois a immédiatement indiqué ce qu'il avait vu, dans les jours suivant la tuerie d'Alost. On lui a fait comprendre que le silence était recommandé.
Il a livré de nouveau son témoignage bien des années après, sous hypnose , confirmant ses premières déclarations.

Ensuite parce que son témoignage a été confirmé pour le cadavre par d'autres témoignages et par la logique.
J'ajoute que la personne qu'il a immédiatement désigné aurait été au Delhaize d'Alost selon des témoignages ultérieurs ( une caissière quelques heures avant l'attaque et DVDS).
Il est donc à mon sens difficile de trouver témoin plus crédible.
Revenir en haut Aller en bas
x




Nombre de messages : 1069
Date d'inscription : 08/04/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 13:32

Merci 'Manicon' d'avoir expliqué/rappelé ces quelques rudiments de psychologie qui sont des principes d'une extrême importance, à la fois dans l'interprétation qu'il faut donner aux témoignages (et à leurs évolutions) mais tout autant dans la prudence qu'il s'agit d'adopter quant au risque que l'on pourrait soi-même courir de construire des vérités à partir de choses incertaines. Notamment sous l'influence d'une ou l'autre thèse à laquelle on voudrait "un peu trop" croire...
Revenir en haut Aller en bas
pyrénéen




Nombre de messages : 992
Date d'inscription : 25/09/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 13:42

Merci X de rappeler que certaines personnes ne veulent pas voir certains faits et témoignages en face, vraisemblablement parce qu' ils ne vont pas dans le sens de la thèse qu'ils ont choisi d'adopter.
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 13:49

pyrénéen a écrit:


Je pense que vous faites faute route concernant le regretté Aigle.

D'abord parce que P.Clerbois a immédiatement indiqué ce qu'il avait vu, dans les jours suivant la tuerie d'Alost. On lui a fait comprendre que le silence était recommandé.
Il a livré de nouveau son témoignage bien des années après, sous hypnose , confirmant ses premières déclarations.

Ensuite parce que son témoignage  a été confirmé pour le cadavre par d'autres témoignages et par la logique.
J'ajoute que la personne qu'il a immédiatement désigné aurait été au Delhaize d'Alost selon des témoignages ultérieurs ( une caissière quelques heures avant l'attaque et DVDS).
Il est donc à mon sens difficile de trouver témoin plus crédible.


Confirmé par la logique?

- Un cadavre? On n'en a pas.
- Un simple trajet identique en conditions similaires est bien parlant sur l'impossibilité, oserais-je dire physiologique, d'avoir vu "autant".
- Comment aurait-il été possible de pouvoir attester de l'exacte similarité des dires en 1985 et en 2002 si en 1985, rien n'avait été formellement recueilli.

En matière de logique, c'est assez peu...

pyrénéen a écrit:

Il est donc à mon sens difficile de trouver témoin plus crédible.

Mouais... je vous trouve bien pointilleux sur certaines points et bien accommodant dans d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
pyrénéen




Nombre de messages : 992
Date d'inscription : 25/09/2019

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 14:04

Manicon a écrit:
pyrénéen a écrit:


Je pense que vous faites faute route concernant le regretté Aigle.

D'abord parce que P.Clerbois a immédiatement indiqué ce qu'il avait vu, dans les jours suivant la tuerie d'Alost. On lui a fait comprendre que le silence était recommandé.
Il a livré de nouveau son témoignage bien des années après, sous hypnose , confirmant ses premières déclarations.

Ensuite parce que son témoignage  a été confirmé pour le cadavre par d'autres témoignages et par la logique.
J'ajoute que la personne qu'il a immédiatement désigné aurait été au Delhaize d'Alost selon des témoignages ultérieurs ( une caissière quelques heures avant l'attaque et DVDS).
Il est donc à mon sens difficile de trouver témoin plus crédible.


Confirmé par la logique?

- Un cadavre? On n'en a pas.
- Un simple trajet identique en conditions similaires est bien parlant sur l'impossibilité, oserais-je dire physiologique, d'avoir vu "autant".
- Comment aurait-il été possible de pouvoir attester de l'exacte similarité des dires en 1985 et en 2002 si en 1985, rien n'avait été formellement recueilli.

En matière de logique, c'est assez peu...

pyrénéen a écrit:

Il est donc à mon sens difficile de trouver témoin plus crédible.

Mouais... je vous trouve bien pointilleux sur certaines points et bien accommodant dans d'autres.


Ah bon, mais alors que faisaient ces personnes dans la forêt à cette heure selon vous ? Ils cherchaient des champignons ?
Je vous rappelle qu'à l'endroit EXACT indiqué par P.C, on a retrouvé des douilles de 9mm, certainement pas un calibre de chasseur.
Je vous rappelle par ailleurs qu' E.Vos a rappelé dernièrement que des témoins d'Alost ont vu un tueur " s'affaisser " à la suite des tirs du courageur Nevens, que 2 kms après Alost un cycliste a vu la Golf rouler hayon ouvert et que plus loin un automobiliste qui la pourchassait a certifié qu'il n' y avait que 2 passagers à bord.
Ca ne vous suffit pas parce qu 'on n' a pas trouvé le cadavre ? Vous me faites penser à Landru qui déclarait à son procés : " montrez-moi les corps! " .
Revenir en haut Aller en bas
Manicon




Nombre de messages : 568
Date d'inscription : 02/05/2018

L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 EmptyMer 24 Aoû 2022 - 14:57

pyrénéen a écrit:


Ah bon, mais alors que faisaient ces personnes dans la forêt à cette heure selon vous ? Ils cherchaient  des champignons ?
Je vous rappelle qu'à l'endroit EXACT indiqué par P.C, on a retrouvé des douilles de 9mm, certainement pas un calibre de chasseur.
Je vous rappelle par ailleurs qu' E.Vos a rappelé dernièrement que des témoins d'Alost ont vu un tueur " s'affaisser " à la suite des tirs du courageur Nevens, que 2 kms après Alost un cycliste a vu la Golf rouler hayon ouvert et que plus loin un automobiliste qui la pourchassait a certifié qu'il n' y avait que 2 passagers à bord.
Ca ne vous suffit pas parce qu 'on n' a pas trouvé le cadavre ? Vous me faites penser à Landru qui déclarait à son procés : " montrez-moi les corps! " .

Personne n'a jamais nié qu'il puisse s'agir d'eux, effectivement. Une simple lecture honnête de ce que j'ai écris plus haut ne saurait qu'attester que je ne remets pas ça en question formellement, laissant à Ph. Clerbois le bénéfice du doute, malgré ceux que je pense que l'on peut avoir objectivement. Soit.

Oui, endroit exact...mais cet endroit (jonction Long Jour / Chapelle au Foya / Font aux Boeufs) est un des seuls à l'intérieur du bois où l'on peut à la fois arrêter un véhicule sur le bas côté sans risquer de s'embourber dans une ornière... et ce, à deux endroits distincts (côté droit Foya et coté gauche sur Font aux boeufs). Donc techniquement, que lorsque l'on bazarde quelque-chose (a fortiori des preuves balistiques) à cet endroit alliant le mieux facilité, accessibilité et discrétion, me parait assez logique. Bien qu'on ne me retirera pas de l'idée qu'un gangster aguerri comme Haemers ou un commando paramilitaire aux ordres de Reagan ( Laughing Laughing ) n'aurait jamais fait arrêt à cet endroit, mais ceci est un autre débat.

Votre analogie avec Landru, bien que je n'ai de doute sur l'intention qui était vôtre à l'utiliser, est fort intéressante, finalement.

Chez notre Barbe Bleue, l'on parle de cadavres invisibles MAIS de disparitions bien réelles (du moins pour 11 d'entres-elles). Ici, nous sommes également face à un cadavre invisible MAIS conjugué à un disparu impalpable, inconnu. Nous sommes donc dans une équation à deux inconnues. Supputer sur des supputations, personnellement, je trouve ça intellectuellement hasardeux. Que ce soit pour moi-même, vous ou un ex-enquêteur retraité, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot   L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Dekaise vue par le gendarme Sartillot
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Wavre, 30 septembre 1982
» Sartillot, Bernard
» Vw Santana
» Bouhouche, Madani
» mort du gendarme Bouhouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: