les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Vague d'attentats au Luxembourg

Aller en bas 
+36
C.P.
espiritu pampa
Cheshire cat
Limir
Galahad
michel-j
lrnt
luxpc
g.damseaux
Frédéric
dim
WOLF
alain
Hubert Bonisseur de La Ba
max789
CS1958
MAXANCE
Et In Arcadia Ego
Henry
pierre
Cusmenne Claude
Luc Sot
pami75
Marcomille
luanda
Hoho
spielmann
hhlp
michel
xyu
dislairelucien
titu
VictoryII
K
kowalski
HERVE
40 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 31, 32, 33
AuteurMessage
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 16:27


https://lequotidien.lu/police-justice/proces-du-srel-le-prononce-reporte-au-25-juin/

Procès du SREL : le prononcé reporté au 25 juin

Mis à jour le 23/04/20 8:06

Les trois ex-agents du Service de renseignement de l’État (SREL), notamment accusés d’avoir mené une écoute illégale, devront encore patienter. La justice vient en effet d’annoncer que le prononcé des juges, fixé au 30 avril, sera reporté à fin juin.

Les explosives audiences du procès du SREL semblent déjà bien lointaines en cette période de crise sanitaire. L’affaire a été mise en délibéré le 12 mars après deux semaines de débat devant la 12e chambre correctionnelle du tribunal d’arrondissement de Luxembourg, présidée par Marc Thill.

Les faits reprochés à Marco Mille, ancien directeur du SREL, et aux deux ex-agents Frank Schneider et André Kemmer remontent à 2007. Pour le parquet, le trio a mené une écoute illégale sur le nébuleux homme d’affaires Loris Mariotto. Ce dernier avait informé l’agent Kemmer qu’un échange entre le Grand-Duc Henri et l’ancien Premier ministre Jean-Claude Juncker, portant sur l’affaire Bommeleeër, avait été enregistré. Un CD crypté a été remis au SREL. Ce dernier s’est cependant avéré être vide. Treize ans après les faits, un important flou persiste.

Juncker entendu comme témoin

Cet épisode se trouve à la base de l’affaire du SREL qui a finalement mené, en juillet 2013, à la chute politique de Jean-Claude Juncker. Marco Mille avait dans la foulée de l’écoute sur Loris Mariotto sollicité un débriefing avec l’ancien ministre d’État. Cet entretien a été enregistré à l’aide d’une montre-bracelet. L’audition de Jean-Claude Juncker comme témoin a constitué un des moments clés du procès.

Lors de son réquisitoire, le représentant du parquet Jean-Jacques Dolar avait résumé sa vision des faits. «Une soi-disant écoute du Premier ministre» avec le Grand-Duc se serait soldée par une «autre écoute sur le Premier ministre». La chronologie de cette affaire indique en effet que le SREL est informé fin 2015 de la possible existence du CD comprenant l’enregistrement de l’entretien entre Jean-Claude Juncker et le souverain. Ce CD est remis fin janvier 2017 au Service de renseignement. «De concert», les trois prévenus auraient décidé de mettre sur écoute le fournisseur de ce CD «non pas crypté, mais manipulé», le tout «sans autorisation» du Premier ministre, qui le 31 janvier 2007 est mis à son insu sur écoute par Marco Mille. En juillet 2013, Jean-Claude Juncker est contraint de démissionner en raison d’un ensemble de dysfonctionnements au SREL.

L’amende maximale fixée à 125 000 euros

Il a finalement demandé aux juges de se limiter à prononcer une amende contre les trois prévenus, sans prononcer de peine de prison à l’égard des trois prévenus. L’amende maximale est fixée à 125 000 euros.

La défense demande l’acquittement des trois ex-agents. D’un point de vue juridique, l’acquittement est la seule conclusion logique», clamait le 12 mars Me Laurent Ries, l’avocat de Frank Schneider. «Cette affaire est un montage délibéré», complétait Me Pol Urbany, conseil d’André Kemmer. Pour Me Laurent Niedner, défenseur de Marco Mille, «l’écoute a été autorisée et ordonnée par le Premier ministre».

La police judiciaire, Jean-Claude Juncker, le parquet, les prévenus et leurs avocats ont livré leur interprétation des choses en mars. Il revient désormais aux juges de retrouver d’ici fin juin le fil rouge qui fait tant défaut dans cette affaire.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptyJeu 25 Juin 2020 - 11:00


https://lequotidien.lu/slider-une/proces-du-srel-les-trois-ex-agents-acquittes/

Procès du SREL : les trois ex-agents acquittés

Mis à jour le 25/06/20 10:14 | Publié le 25/06/20 10:14

Le procès de l’année s’est soldé par un acquittement des trois prévenus. Aux yeux des juges, l’ex-directeur du SREL, Marco Mille, l’ancien directeur des opérations, Frank Schneider, et l’ex-agent André Kemmer n’ont pas mené d’écoute illégale dans le cadre d’une affaire présentant des liens avec l’affaire Bommeleeër.

L’attente fut longue. Depuis ce jeudi matin, les trois ex-agents du SREL (Service de renseignement de l’État), inculpés dans une affaire qui a en fin de compte mené en juillet 2013 à la chute de l’ancien Premier ministre, Jean-Claude Juncker, sont fixés sur leur sort. La 12e chambre correctionnelle du tribunal d’arrondissement de Luxembourg, présidée par Marc Thill, a acquitté Marco Mille, Frank Schneider et André Kemmer sur toute la ligne. La partie civile, constituée par Loris Mariotto, l’homme de l’ombre de ce procès, est aussi repartie les mains vides.

Au bout d’un procès explosif, qui s’est tenu début mars, le parquet avait requis une amende contre les trois ex-agents, qui se seraient notamment rendus coupables d’avoir mené une écoute illégale sur le nébuleux homme d’affaires Loris Mariotto. Le procureur d’État adjoint, Jean-Jacques Dolar, avait demandé une amende dont le montant maximal est fixé à 125 000 euros. Le prononcé était annoncé pour le 30 avril avant d’être repoussé à ce jeudi.

Juncker avait-il donné son feu vert ?

L’acquittement représente l’épilogue d’une affaire qui aura tenu en haleine le milieu politico-judiciaire depuis 2007. À l’époque, Loris Mariotto remet à l’agent André Kemmer un CD crypté avec un supposé enregistrement d’un entretien confidentiel entre le Grand-Duc Henri et le Premier ministre, Jean-Claude Juncker. Le sujet : l’affaire Bommeleeër. Il s’avère cependant rapidement que le CD est vide, suscitant l’ire des agents du SREL. Ils décident en janvier 2007 de mettre sous écoute Loris Mariotto.

La question centrale du procès était de savoir si Jean-Claude Juncker avait accordé le feu vert requis ou pas. Ce dernier a nié jusque devant les juges d’avoir validé la procédure. Un important flou persiste autour de cette écoute, qui est restée sans résultat. S’en suit un enregistrement secret d’un débriefing entre Marco Mille et le Premier ministre, des faits pour lesquels la prescription joue. L’ex-directeur était équipé d’une montre-enregistreuse. Ce fichier audio constitue le point de départ de l’affaire du SREL avec les suites que l’on connaît sur le plan politique.

Des avocats satisfaits et soulagés

Seul Frank Schneider était présent jeudi matin pour assister au prononcé. Marco Mille, travaillant à Munich, est resté en Bavière et s’est fait représenter par son avocat. André Kemmer avait lui aussi délégué son conseil.

«C’est le résultat souhaité au bout d’une affaire judiciaire qui a commencé fin 2012. Il nous reste à prendre connaissance des motivations des juges», affirme Me Laurent Niedner, avocat de Marco Mille.

«Je suis très satisfait de ce prononcé et surtout content pour André Kemmer qui a vécu un calvaire long de 13 ans. Ce calvaire trouve sa fin aujourd’hui», a souligné dans les couloirs de la Cité judiciaire Me Pol Urbany.

«Je ne me serais par forcément attendu à un épilogue si rapide. Je suis très agréablement surpris au vu du déroulement du procès», note de son côté Me Laurent Ries, avocat de Frank Schneider. Son client a dans la foulée loué l’état de droit, qui aurait fait son travail jusqu’au bout. «Je ne suis pas rancunier contre Jean-Claude Juncker», ajoute l’ex-agent.

Un appel du parquet reste possible

Les trois avocats ont tenu à louer le travail de fond effectué par les juges de la 12e chambre correctionnelle dans une affaire très complexe.

«Il revient au parquet d’apprécier s’il interjette appel ou pas», conclut Me Niedner. Le ministère public dispose de 40 jours pour prendre une décision. Les conseils des trois ex-agents estiment toutefois qu’un appel est peu probable.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptyVen 26 Juin 2020 - 13:31


https://lequotidien.lu/editoriaux/au-tour-des-bommeleeer/

Au tour des Bommeleeër ?

Dans Editoriaux Mis à jour le 26/06/20 7:48 | Publié le 26/06/20 7:48

Même effacé quelque peu par la crise du coronavirus, le prononcé dans le procès du SREL constitue un moment clé. L’acquittement de l’ancien directeur Marco Mille, de l’ancien chef des opérations Frank Schneider et de l’ex-agent André Kemmer vient en principe refermer une affaire politico-judiciaire qui a secoué le Grand-Duché.

Il n’y a certes pas eu mort d’homme, mais les répercussions d’un scénario aux allures de (mauvais) polar sont importantes. Le cocktail est à la fois explosif et invraisemblable. Un mystérieux témoin qui affirme au Premier ministre que le Prince Jean était un des Bommeleeër. Une supposée mise sur écoute du Palais grand-ducal. Un homme d’affaires nébuleux qui remet un CD crypté au Service de renseignement. Mise sur écoute dans ces conditions troubles du fournisseur du CD. Un chef du gouvernement enregistré à son insu. Et finalement, une crise politique sans précédent.

Sans la fuite dans les colonnes du Land de l’enregistrement de l’entretien Mille-Juncker, ces épisodes auraient trouvé place en dessous du fameux tapis qui est régulièrement ressorti au Luxembourg pour cacher des histoires explosives.

Pour les prévenus du procès du SREL, un complot pour chasser Jean-Claude Juncker a été mis en place. Cela ne doit pas faire oublier que le SREL était devenu un électron libre. Les dysfonctionnements se sont empilés. L’ancien Premier ministre, toujours rancunier, a finalement été obligé de payer les pots cassés.

L’affaire du SREL présente depuis le début des liens avec l’affaire Bommeleeër. La chape de plomb tient bon. Jusqu’à quand? Le 24 juillet 2019, le juge d’instruction a inculpé neuf personnes qui viennent se joindre aux deux gendarmes, dont le procès hiberne depuis l’été 2014. L’affaire du SREL évacuée, il serait temps de ranger le tapis poussiéreux et relancer les manœuvres pour enfin démasquer les auteurs de la série d’attentats à la bombe des années 80.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptySam 27 Juin 2020 - 18:13


Un lecteur attentif me communique ce qui suit :

Voici le jugement au Grand-Duché du Luxembourg

https://img.100komma7.lu/uploads/media/default/0002/15/jugement-anonymise-srel_a1ea37.pdf

Jugt no 1521/2020 Not. 32288/12/CD   Audience publique du 25 juin 2020


Aide à la lecture:

A = Marco Mille

B = Frank Schneider

C = André Kemmer

PCIV1 = Loris Mariotto

PCIV2 = HIGH-TECH IMP-EX LORIS MARIOTTO S.à r.l. B99287

PCIV3 = ex-femme de Loris Mariotto

T1 = technicien auprès du SREL

T2 = Jean-Claude Juncker

T3 = Technicien PJ

T4 = Enquêteur PJ

(<= sans garantie !)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptyDim 2 Mai 2021 - 12:06


https://lequotidien.lu/a-la-une/affaire-du-srel-a-qui-profite-le-crime/

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Frs10

_ _ _

https://behindmlm.com/companies/onecoin/onecoin-money-launderer-frank-schneider-arrested-in-france/

OneCoin money launderer Frank Schneider arrested in France

May.01, 2021

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Frank10

Frank Schneider, a key figure in OneCoin’s money laundering operations, has been arrested in France.

Schneider is also believed to have tipped off Ruja Ignatova about the FBI investigation, leading to her disappearance.

Schneider (right) was wanted by authorities in the US for his role in OneCoin, a $4 billion dollar Ponzi scheme.

In addition to tipping Ignatova off, Schneider also handled OneCoin’s dirty work.

Through his company Sandstone S.A., Schneider engaged the UK PR firm Chelgate.

Chelgate, working with the law firm Carter Ruck, lobbied UK authorities on OneCoin’s behalf.

This resulted in the Financial Conduct Authority, the UK’s top financial regulator, retracting a securities fraud warning issued against OneCoin.

In retrospect, the FCA retraction was one of the worst examples of European regulatory negligence regarding OneCoin.

Schneider, a connected former member of Luxembourg’s secret service, had up until now evaded capture.

As reported by Republicain Lorrain, Schneider was picked up by authorities on an international arrest warrant in Joudreville.

He was arrested this Thursday, in a spectacular fashion, as he was preparing to cross the Luxembourg border.

Joudreville is about a thirty minute drive from the Luxembourg border.

Following his arrest, Schneider was taken into custody and transported to the regional capital Nancy. There he is being held in anticipation of an extradition request from US authorities.

As of yet we’ve had no word from the US side. Pending extradition of Schneider, hopefully we’ll get access to an unsealed indictment with full details.

If anyone knows what happened to Ruja Ignatova since her 2017 disappearance, it’s Frank Schneider.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 EmptyDim 8 Aoû 2021 - 8:05


Les attentats à Luxembourg ont commencé le 30 mai 1984 et se sont terminés le 25 mars 1986.

Angelo Pignatelli était au Luxembourg de 1983 à 1988.

Il connaissait déjà les hommes du SREL, ayant été officier de liaison avec le Luxembourg lorsqu'il était au SHAPE.


Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Api10


http://aei.pitt.edu/75526/1/BUL507.pdf

Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Apig10



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty
MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Vague d'attentats au Luxembourg - Page 33 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vague d'attentats au Luxembourg
Revenir en haut 
Page 33 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 31, 32, 33

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: