les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-64%
Le deal à ne pas rater :
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
99.99 € 279.99 €
Voir le deal

 

 Wavre, 30 septembre 1982

Aller en bas 
+90
CQB241
Quidam67
guy mayeu
Willy-Nilly
arthur29923
lesommetdumonde
Cyrano
Hubert Bonisseur de La Ba
Hoho
obelix
luanda
Thierry67
Merovingien
larsan
Sixpack
stoukette69
Chronos
alain
Frédéric
Et In Arcadia Ego
malvira
thiry
perplexe
aga
pami75
totor
derf
wolfen01
french
HERVE
RB
Boemerang
bernard1957
Jean Marchenoir
CS1958
SiscoF
bwwwww1
Andr
Marlair Jean-Claude
sansavis
jc1243401
aurore
Jo001
FAITESVITE
chris
B.G.
mel
mightymath
Ben
dim
romain gary
dcmetro
Feu Follet
Cusmenne Claude
K
romeo
michel-j
Mr.smith
wil
Kranz
james007
signordonpedro
B.R.
EVE
HERARES
Tom
pierre
jspeirs
vyrtis
paco223
Henry
undercover
rob1
billbalantines
Trisch
ML
lepapat
Pol Silentblock
Eric
kael
minimouse
benji87fr
Willy
nobody
raygil
felix
Jean-Luc
jack
fialin
michel
94 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 13:57



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2310


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 13:59



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2410

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:02


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh25110
Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh25210

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:03


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2610

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:04



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2710

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:06



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2810

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:07



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2910

Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:08



Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh3010

Revenir en haut Aller en bas
Frédéric




Nombre de messages : 1288
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 12/05/2012

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:10

On retrouve une constante : des compétences autour des véhicules (pour les conduire, les optimiser) et une préférence pour les dérober avec les clés à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:11


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh3110
Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh3210

Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:47

HERVE a écrit:

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh110

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh210


j'imagine que l'illustration du propos ne serait qu'un pur hasard.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 14:53

HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Tbw10



le 30 septembre est une date symbolique. Elle relève d'une certaine manière du devoir de mémoire. L'esprit de synthèse semble s'être focalisé sur cette date. Aussi, dans ce difficile exercice, est il fait abstraction de toute une série d'éléments postérieurs, peut-être sans liens entre eux qui font en sorte que la porte de l'auberge espagnole reste largement ouverte. Qui blâmer ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:02

HERVE a écrit:

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh410



Se pose ici la question d'une forme de criminalistique atypique. Serions-nous figés sur des schémas obsolètes ? Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des zones de non-droit. Qui aurait pu imaginer cela il y a 30 ans ? Plus raisonnablement, et dans le cadre d'une vision globale des choses, la problématique peut peut-être se résumer de la manière suivante :

vous l'aurez compris, il s'agit d'un article de Wikipédia :

Le trouble de la personnalité antisociale est un trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales, des émotions et/ou des droits d'autrui ainsi que par un comportement impulsif. Le terme de trouble de la personnalité antisociale est utilisé par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR)1, publié par l'Association américaine de psychiatrie (AAP) tandis que la Classification internationale des maladies (CIM-10), publiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), parle de trouble de la personnalité dyssociale2. La psychopathie et la sociopathie sont considérées comme deux manifestations différentes du trouble de la personnalité antisociale [réf. nécessaire].

Selon Robert Hare, la différence entre psychopathie et sociopathie peut s'expliquer par l'origine du trouble3. La sociopathie s'explique par l'environnement social alors que la psychopathie s'explique par un mélange de facteurs psychologiques, biologiques, génétiques et environnementaux. Selon David Lykken, les psychopathes naissent avec des caractéristiques psychologiques particulières comme l'impulsivité ou l'absence de peur, qui les conduisent à chercher le risque et les rendent incapables d'intégrer les normes sociales. Par opposition, les sociopathes ont un tempérament plus réglé; leur trouble de la personnalité tient davantage à un environnement social défavorable (parents absents, proches délinquants, pauvreté, intelligence extrêmement faible ou au contraire développée).

Description[modifier | modifier le code]

La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d'identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l'égard d'autrui qu'à leur propre égard. C'est ce qui peut dans certains cas expliquer leur manque d'empathie lorsqu'ils sont confrontés à la souffrance des autres, traduisant une incapacité à ressentir l'émotion associée. Ce qui n'est pas systématique puisque, tout comme pour les psychopathes, existent d'autres formes de sociopathies plus empathiques : l'individu comprend l'émotion mais n'agit pas au regard de normes (qu'il ne valide pas). Les individus atteints de trouble de la personnalité antisociale ont souvent des problèmes avec les figures d'autorité4.

Dans l'approche de beaucoup de praticiens de la psychologie, de l'aide sociale ou du droit (côté défense), toute personne adoptant des comportements de prédation et/ou de violence relève de la sociopathie. Il s'agit d'un débat à la fois scientifique, philosophique et politique[réf. nécessaire].

D'autres approches, notamment en éthologie appliquée à l'espèce humaine, introduisent des distinctions fondées sur le but recherché par le ou la sociopathe. Certains chercheurs (dont Konrad Lorenz, ainsi que beaucoup de béhavioristes américains) estiment que les personnes adoptant des comportements de prédation et/ou de violence ne le font pas forcément par manque d'émotion ou d'empathie (les séducteurs et les manipulateurs n'en manquent pas), mais par choix narcissique, en vertu du principe du plus grand plaisir et/ou de la plus grande facilité ou rentabilité. D'autres spécialistes de l'éthologie humaine, toutefois, tels Boris Cyrulnik, nuancent ces points de vue[réf. nécessaire].

Un comportement de recherche du risque et d'usage de drogues peut aussi être un moyen d'échapper à un vide émotionnel intérieur. La rage dont font preuve certains sociopathes, de même que l'anxiété associée à certaines formes de trouble de personnalité antisociale, peuvent être vues comme la limite de la capacité à ressentir des émotions. Le diagnostic du trouble de la personnalité antisociale est plus courant chez les hommes que chez les femmes même si on dénombre plusieurs cas chez les femmes depuis quelques années5.

La recherche sur le sujet a montré que les individus ayant un réel trouble de la personnalité antisociale sont indifférents à la possibilité de leur propre douleur physique ou d'une quelconque peine, et ne montrent aucun signe de crainte lorsqu'ils sont menacés de souffrance[réf. souhaitée].

Diagnostic[modifier | modifier le code]

DSM-IV-TR[modifier | modifier le code]

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR), un manuel très utilisé pour le diagnostic de divers troubles du comportement et maladies mentales, définit le trouble de la personnalité antisociale comme un motif pervasif d'indifférence et d'invasion des droits de l'autre depuis l'âge mental de 15 ans, indiqué par trois ou plus des signes suivants1,4 :
1.Incapacité à se conformer aux normes sociales qui déterminent les comportements légaux, comme l'indique la répétition de comportements passibles d'arrestation;
2.Tendance à tromper par profit ou par plaisir, indiquée par des mensonges répétés, l'utilisation de pseudonymes ou des escroqueries ;
3.Impulsivité ou incapacité à prévenir ;
4.Irritabilité et agressivité, indiquée par la répétition de bagarres ou d'agressions ;
5.Mépris inconsidéré pour sa sécurité et celle d'autrui ;
6.Irresponsabilité persistante, indiquée par l'incapacité répétée d'assumer un emploi stable ou d'honorer des obligations financières ;
7.Absence de remords, indiquée par le fait d'être indifférent ou de se justifier après avoir blessé, maltraité ou volé autrui.

Le manuel liste également les critères nécessaires suivants1 ; il existe trace de troubles comportementaux remontant à avant l'âge de 15 ans. La fréquence du comportement antisocial n'est pas limitée à des épisodes de manie ou de schizophrénie.

CIM-10[modifier | modifier le code]

Le chapitre V de la dixième révision de la CIM offre un ensemble de critères pour diagnostiquer le trouble de la personnalité dyssociale2,4. Le trouble de la personnalité dyssociale (F60.2), habituellement remarqué à cause d'une disparité flagrante entre le comportement et les normes sociales usuelles, caractérisé par :
•Dédain froid envers les sentiments des autres,
•Attitude flagrante et permanente d'irresponsabilité et d'irrespect des règles, normes sociales et engagements pris,
•Incapacité à maintenir des relations durables, bien que n'ayant aucune difficulté à les établir,
•Tolérance très faible à la frustration et seuil faible à la décharge de l'agressivité, y compris par la violence,
•Incapacité à ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions,
•Tendance marquée à rejeter la faute sur les autres, ou à rationaliser des excuses plausibles, pour des comportements amenant le sujet en conflit avec la société.

Il peut aussi y avoir une irritabilité permanente associée. Un trouble comportemental pendant l'enfance et l'adolescence, quoique parfois absent, peut renforcer le diagnostic.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Plusieurs conditions coexistent communément avec le trouble de la personnalité antisociale6. Elles incluent troubles anxieux, états dépressifs, troubles des habitudes et des impulsions, troubles liés à une substance, troubles de somatisation, troubles de la personnalité borderline, troubles de la personnalité histrionique, troubles narcissiques et trouble de la personnalité sadique6.

Lorsqu'elles sont combinées à l'alcoolisme, les individus peuvent montrer des déficits fonctionnels frontaux lors de tests neurologiques plus grands que ceux associés à chaque condition7.

Causes[modifier | modifier le code]

La cause du trouble n'est pas connue, mais des facteurs biologiques et génétiques pourraient être en cause. La maltraitance pendant l'enfance ou l'exposition à la violence en bas âge peut aussi compter. Des antécédents de ce trouble du comportement dans la famille augmentent la probabilité de développer le trouble. Un nombre de facteurs environnementaux présents au domicile, à l'école et dans les lieux de vie, comme une atmosphère très stricte à la maison ou à l'école, peuvent aussi y contribuer.

Robbins (1996) a découvert une incidence plus élevée des caractéristiques sociopathes et de l'alcoolisme chez les pères d'individus atteints du trouble de la personnalité antisociale. Il a aussi découvert que, dans une même famille, les hommes avaient une incidence plus élevée, tandis que les femmes, en revanche, montraient une incidence plus élevée du trouble de somatisation4. Bowlby (1944) a observé une relation entre le trouble de la personnalité antisociale et la distanciation maternelle pendant les cinq premières années de la vie. Les Glueck (1968) ont observé que les mères d'enfants développant le trouble montraient généralement une absence de discipline cohérente et d'affection, et une tendance anormale à l'alcoolisme et à l'impulsivité. Ces facteurs contribuent tous à l'échec de la création et du maintien d'une relation familiale stable établissant une structure et des limites au comportement4.

Les études sur les adoptions confirment le rôle des facteurs génétiques comme environnementaux dans le développement du trouble. Les études sur les jumeaux indiquent aussi une part d'héritabilité du comportement antisocial et ont montré que les facteurs génétiques sont plus importants chez les adultes que chez les enfants ou les adolescents antisociaux, pour lesquels les facteurs environnementaux sont prédominants4.

Signes précurseurs potentiels[modifier | modifier le code]

Bien que le trouble ne puisse être diagnostiqué formellement avant l'âge adulte, il existe trois signes précurseurs du trouble, connus sous le nom de triade Macdonald, qui peuvent être détectés chez certains enfants. Ces signes sont des périodes inhabituellement longues d'énurésie, la cruauté envers les animaux, et la pyromanie4. Il est impossible de savoir quelle proportion d'enfants montrant ces signes développent plus tard le trouble de la personnalité antisociale, mais ces signes sont souvent trouvés dans le passé des adultes diagnostiqués.

La valeur prédictive de ces signes ne peut pas être établie sans évaluation du nombre d'enfants qui ne développent pas le trouble. Ces signes sont actuellement inclus dans le DSM-IV sous la rubrique du trouble comportemental. Un enfant qui montre les signes précurseurs du trouble de la personnalité antisociale peut être diagnostiqué comme ayant un trouble comportemental ou un trouble de défiance oppositionnel. Cependant, tous ces enfants ne développent pas le trouble[réf. nécessaire].

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Le trouble de la personnalité antisociale est diagnostiqué chez 3 à 30 % des patients en psychiatrie1,6. Une enquête nationale utilisant les critères du DSM-III-R a montré que 5,8 % des hommes et 1,2 % des femmes risquaient de développer le trouble à n'importe quel moment de leur vie8. Dans les établissements pénitentiaires, le pourcentage est estimé à un maximum de 75 %. Les estimations de fréquence calculées d'après les critères de diagnostic clinique donnent des résultats variant entre 3 et 30 % suivant les caractères prédominants des populations étudiées, comme les populations carcérales (qui incluent des criminels violents). De même, la fréquence du trouble est plus élevée chez les sujets suivant un traitement de sevrage de l'alcool ou d'autres drogues que dans le reste de la population, ce qui suggère un lien entre la dépendance et le trouble9.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19201
Date d'inscription : 08/12/2009

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:05


Pour information :

https://www.vier.be/de-bende-haemers

Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:07

HERVE a écrit:

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh510



mais également, sauf erreur ou omission de ma part, à Braine, une expression qui dans l'esprit était la suivante : « il n'y a rien dans les caisses, on est venus pour rien, on se barre ». Puis donc Overijse.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:12

HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2310



les bandits ne sont pas forcément tous manchots. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric




Nombre de messages : 1288
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 12/05/2012

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:17

C'est effectivement surprenant et atypique : il faut de l'entrainement (sur circuit ?).
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:17

HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2410


Qu'en pensait Eddy Vos ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:23

Frédéric a écrit:
C'est effectivement surprenant et atypique : il faut de l'entrainement (sur circuit ?).  

il s'agit probablement d'une très bonne question. Effectivement, au-delà d'une quelconque préparation militaire un peu élaborée, la question reste ouverte n'est-ce pas ? Je reviens d'ailleurs à ce propos à l'article de Serge Dumont sur le comportement de Latinus au Chili avec cette curieuse référence en haut de seconde colonne si ma mémoire est bonne à la présence très curieuse pour ne pas dire franchement incongrue d'un cascadeur. Je n'ai jamais eu de réponse sur ce point particulier. Évidemment, je n'en tire aucune conséquence hasardeuse.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:39

HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2710


"Froideur psychopathe" mais les individus agissent sans masque. Certes mais Dekayse les voit aussi sans masque au même titre que les deux autres témoins. Voler les portefeuilles est quelque chose de tout à fait signifiant. Un argument se retourne comme un gant. S'agissait-il simplement d'une précaution pour mettre en garde des témoins trop bavards ? Évidemment, ce n'est absolument pas un nouveau débat. Ce qui m'intrigue dans l'histoire, c'est cette fameuse référence « à une petite tapette marocaine ». Drôle d'histoire n'est-ce pas ? Il n'y a jamais eu à mon avis de véritable réflexion sur ce point particulier.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 15:45

Frédéric a écrit:
On retrouve une constante : des compétences autour des véhicules (pour les conduire, les optimiser) et une préférence pour les dérober avec les clés à l'intérieur.

oui Frédéric, mais en même temps, une totale incapacité à voler des véhicules dans des conditions qui apparaissent logiques et constituent quelque chose de basique dans un contexte où finalement, nous tournons toujours dans le milieu des garagistes. À ce niveau, il y a véritablement un problème de logique.
Revenir en haut Aller en bas
lrsn




Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 15/08/2017

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptySam 30 Sep 2017 - 16:42

HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2910


Un témoin, membre des forces de l'ordre, avait déclaré avoir reconnu Bouhouche, non ?
Revenir en haut Aller en bas
katleen

katleen


Nombre de messages : 93
Age : 42
Localisation : gilly
Date d'inscription : 08/08/2017

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptyDim 1 Oct 2017 - 16:59

lrsn a écrit:
HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2910


Un témoin, membre des forces de l'ordre, avait déclaré avoir reconnu Bouhouche, non ?

Oui, c'est dans le livre de Michel c'est un des deux gendarmes de Wavre mais je ne rappelle plus de son nom sur le coup. scratch

Merci pour le partage des articles de la DH c'est sympa à vous Hervé. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptyDim 1 Oct 2017 - 17:21

katleen a écrit:
lrsn a écrit:
HERVE a écrit:


Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Dh2910


Un témoin, membre des forces de l'ordre, avait déclaré avoir reconnu Bouhouche, non ?

Oui, c'est dans le livre de Michel c'est un des deux gendarmes de Wavre mais je ne rappelle plus de son nom sur le coup. scratch

Merci pour le partage des articles de la DH c'est sympa à vous Hervé. Very Happy

Monsieur Campine dit reconnaître Bouhouche (voir aussi les chapitres "Sartillot").
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu




Nombre de messages : 2065
Date d'inscription : 30/08/2016

Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 EmptyDim 1 Oct 2017 - 17:52

C'est Roland Campine qui reconnaitra Bouhouche sur le moment, alors que celui-ci n'est pas connu
comme gangster.

Bernard Sartillot dira reconnaître Mendez des années après ( la première fois qu'il verra son physique
à la télévision)

à remarquer que les clients de l'armurerie et l'armurier ont été frappés au visage pour
qu'ils ne puissent plus voir, et que leurs papiers d'identité ont été emportés par les tueurs
ce qui peut être interprété comme une garantie de silence.
Quand bien même, un client aurait reconnu un gendarme ou ex-gendarme, cela ne donne pas envie d'aller en parler à leurs collègues. . .

beiger robert dans son bouquin expliquera la complicité et la culpabilité qui les lie lui,
Bouhouche, Mendez et Dekaize, entre autre, lors de la réalisation de l'attentat Vernaillen.
A souligner et surligner que Dekaize n'a jamais déposé plainte conter beiger. . .Surement
celui-ci a-t-il d'autres cartes en poche que ne veut pas voir sortir Dekaize????

A noter que, de toutes les victimes des tueries du brabant, Dekaize est le seul a se ramasser
une correction. . . pas besoin de point d'interrogation


Ah oui le complice qui vole le véhicule servant à l'attentat Vernaillen ressemble à P.R.19.

Réaction de beiger : ''Je sais très bien qui a volé la Mazda et ce n'est pas une personne en relation avec les tbw''

Moi aussi et mon avis est diamétralement opposé.



Citation beiger robert concernant l'attaque Dekaize :

''encore une affaire que, faute de mieux, on va ranger sous la large et complaisante bannière des tueries du brabant wallon!''

C'est lui qui le déplore, il doit savoir de quoi il parle. . .


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Wavre, 30 septembre 1982 - Page 39 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wavre, 30 septembre 1982
Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: