les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

 

 Mons, 9 janvier 1983

Aller en bas 
+59
Cheshire cat
dcmetro
soldat inconnu
glen
ginlo
Human
frederic lavachery
Roulio
Jean-MARC D
michel-j
lesommetdumonde
romeo
guy mayeu
Kangourou
Feu Follet
Placebo
Niet Simpel
Kranz
g.damseaux
bernarddeboussu
Hoho
Et In Arcadia Ego
Quinet Marc
siffloteur
derf
perplexe
dim
oeilneuf
Frédéric
luanda
Chronos
AlPot
FAITESVITE
totor
David
flanby
alain
CS1958
bernard1957
Andr
K
Cusmenne Claude
césar
a h
davidoff
Henry
B.R.
Dimitri
EVE
kael
Tom
Ella
undercover
billbalantines
french
nobody
chelo
fialin
michel
63 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 5:58

Jean-MARC D a écrit:
frederic lavachery a écrit:
Jean-MARC D a écrit:
guy mayeu a écrit:
Bonjour JMD,


Je n'ai pas d'exemple à vous proposer en comparaison totale avec les tdb, comme je n'en ai pas
en comparaison de BD.Cooper, peut-être parce que jamais arrêté non plus.

Cordialement jmd


Bonjour,

Je ne sais pourquoi vous avez choisi DB Cooper mais ce cas illustre parfaitement mon propos.

Saviez vous que quatre mois après les faits attribués à DB Cooper, un certain Richard McCoy commis exactement le même forfait utilisant le même type d'appareil
et copiant  à la virgule près le mode opératoire de DB Cooper.

Si je fais cette digression par rapport aux TBW c'est que je crois fermement que l'on ne peut établir une théorie qui ne connaitrait qu'un cas isolé.
La majorité des comportements humains sont des copies de comportements existants

Par ailleurs,si le modus operandi des TBW avait été logique il aurait été copié également, quels sont les cas ?

cdt

JMD

y a-t-il eu, par exemple, des attentats similaires à ceux des CCC ?


oui

Action directe en France
Fraction armée rouge en Allemagne
Organisation du 17 novembre en Grèce

entre autres


Je m'attendais à cette réponse. Elle conforte la logique de Chronos (pas nécessairement sa théorie, mais sa méthode).
Les CCC ont toujours cherché à ne faire aucune victime.

Autre exemple, y a-t-il un précédent aux crimes " du tueur au visage grêlé " ?



Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 9:19

@ frédéric; cette différence d'optique découle tout simplement de "l'idée" défendue...

Gauche; institutions, force de l'ordre ou militaires visés, provocation manifeste de l'autorité, mais pas
            ou prou de victimes civiles pour s'allier le peuple "oppressé". En cas d'homicide, les cibles
            sont clairement définies. Pour la police, elle est "victime de son devoir". Evidemment, cet
            amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une
            Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir.
           
Droite;   Climat de terreur et nombreuses victimes afin d'instaurer une psychose de dépendance
            engendrant une quête de protection; la quadrature du cercle. L'élite représentant une
            infime minorité connait la fragilité de sa situation. Elle a besoin, à défaut de la confiance du
            peuple, d'une garde prétorienne forte pour perpétuer son statut hédoniste. Les dégâts
            humains sont rabaissés au rang de mal nécessaire ou de statistique ( Déshumanisation des
            victimes). La lecture du Prince de Machiavel aide à comprendre la psychologie des régnants ;
            les manants sont fait pour la corvée et la garde, par son salaire assuré vaille que vaille,
            bénéficie d'un apport illimité...   regardez d'où viennent les révoltes dans les république
            bananières; armée non payée ou khalif éjectant le précédent par la force; même profil que
            les guerres du milieu ou de la drogue; le pouvoir et le fric.

Détail majeur aussi; en cas d'attentat à la bombe la gauche téléphone avant pour limiter le nombre de victimes possibles...   la droite vise en priorité les lieux les plus fréquentés; Plazza Fontana, gare de Bologne, etc... puis, avec le plus souvent l'aide de la police, oriente les médias vers un terrorisme de gauche...   Une singularité facile à élucider; si c'est la gauche "l'affaire suit son cours"...   si c'est la droite; tir de barrage épistolier des médias cers les groupuscules de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 9:32

CS1958 a écrit:
"ou un noyau familial, peu ou prou noyé dans l'alcool, qui aurait pété les plombs de sa condition prolo, du chômage ou autre. Ils auraient très bien pu se monter le bourrichon les uns les autres et passer à l'acte...   Pour ma part, il peut s'agir d'une possibilité expliquant le silence autour des coupables". dites-vous.
Des prédateurs dans un système clanique. On est au moins deux... elephant

A la différence que ceux-ci finissent par parler (sinon comment les connaîtrait-on ?) je vous invite à vous plonger dans la pléthorique bibliothèque consacrée aux tueurs en tous genres. Et si réellement la documentation vous tente; laissez moi une adresse mail à laquelle vous faire parvenir ces fichiers quand même assez lourds... mon intention n'étant pas d'inonder ce forum par une multitude de cas n'ayant rien à y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-MARC D




Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 12/01/2017

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 9:40

frederic lavachery a écrit:


Je m'attendais à cette réponse. Elle conforte la logique de Chronos (pas nécessairement sa théorie, mais sa méthode).
Les CCC ont toujours cherché à ne faire aucune victime.



Je vois,
Comme l'Armée révolutionnaire bretonne alors

frederic lavachery a écrit:


Autre exemple, y a-t-il un précédent aux crimes " du tueur au visage grêlé " ?


Je ne connais pas trop ce cas, quels en sont les particularités ?
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 10:36

Jean-MARC D a écrit:
frederic lavachery a écrit:


Je m'attendais à cette réponse. Elle conforte la logique de Chronos (pas nécessairement sa théorie, mais sa méthode).
Les CCC ont toujours cherché à ne faire aucune victime.



Je vois,
Comme l'Armée révolutionnaire bretonne alors

frederic lavachery a écrit:


Autre exemple, y a-t-il un précédent aux crimes " du tueur au visage grêlé " ?



Je ne connais pas trop ce cas, quels en sont les particularités ?

Très bonne réponse. Elle ruine mon argument en faveur de la méthode de Chronos.

Le "grêlé" : il a violé huit mineures, en a tué une, la première, en 1986, un an plus tard il a tué deux adultes au même endroit au même moment avec mise en scène apparemment unique mais différente pour les deux victimes.

Une dernière victime mineure a été tuée en 1997 mais il n'est pas certain que le grêlé en soit l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 18:43

michel-j a écrit:
@ frédéric; cette différence d'optique découle tout simplement de "l'idée" défendue...

Gauche; institutions, force de l'ordre ou militaires visés, provocation manifeste de l'autorité, mais pas
            ou prou de victimes civiles pour s'allier le peuple "oppressé". En cas d'homicide, les cibles
            sont clairement définies. Pour la police, elle est "victime de son devoir". Evidemment, cet
            amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une
            Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir.
           
Droite;   Climat de terreur et nombreuses victimes afin d'instaurer une psychose de dépendance
            engendrant une quête de protection; la quadrature du cercle. L'élite représentant une
            infime minorité connait la fragilité de sa situation. Elle a besoin, à défaut de la confiance du
            peuple, d'une garde prétorienne forte pour perpétuer son statut hédoniste. Les dégâts
            humains sont rabaissés au rang de mal nécessaire ou de statistique ( Déshumanisation des
            victimes). La lecture du Prince de Machiavel aide à comprendre la psychologie des régnants ;
            les manants sont fait pour la corvée et la garde, par son salaire assuré vaille que vaille,
            bénéficie d'un apport illimité...   regardez d'où viennent les révoltes dans les république
            bananières; armée non payée ou khalif éjectant le précédent par la force; même profil que
            les guerres du milieu ou de la drogue; le pouvoir et le fric.

Détail majeur aussi; en cas d'attentat à la bombe la gauche téléphone avant pour limiter le nombre de victimes possibles...   la droite vise en priorité les lieux les plus fréquentés; Plazza Fontana, gare de Bologne, etc... puis, avec le plus souvent l'aide de la police, oriente les médias vers un terrorisme de gauche...   Une singularité facile à élucider; si c'est la gauche "l'affaire suit son cours"...   si c'est la droite; tir de barrage épistolier des médias cers les groupuscules de gauche.


Analyse très pertinente. Juste une question au sujet de la phrase suivante: "Evidemment, cet amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir".


Quid alors de l'expérience CNT avant la Guerre d'Espagne, en Catalogne ?

Mais le sujet "Mons" ne parait pas adapté pour un échange sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 19:22

CS1958 a écrit:


Analyse très pertinente. Juste une question au sujet de la phrase suivante: "Evidemment, cet amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir".


Quid alors de l'expérience CNT avant la Guerre d'Espagne, en Catalogne ?

Mais le sujet "Mons" ne parait pas adapté pour un échange sur le sujet.

Des esprits chagrins pourront effectivement considérer que "polution", "nanani nanère..."...   Hors, quel que soit l'angle d'attaque du sujet majeur de ce forum, je pense qu'en règle générale chacun aura compris que nous traitons d'une manipulation d'état.

L'expérience Espagnole; à 1000% d'accord, bien évidemment...   mais ce serait une discussion envahissante pour un sujet vraiment connu que de quelques rares initiés; les lâches et les complices de l'époque aux niveaux gouvernementaux (je laisse de côté mercantilisme effréné de la perfide Albion) a fait en sorte que cette phase de l'histoire, Ô combien porteuse de rêve, passe carrément à la trappe...   (mon apprentissage en milieu ouvrier s'est déroulé au sein d'anciens du Front Populaire, dont deux 1° ouvriers de France et un sélectionné)...  on pourrait aussi palabrer sur l'expérience sabordée de l'Albanie dans le genre...   Tout ceci pour en revenir à un fait essentiel; la manipulation des foules...   la trahison permanente de L'Histoire écrite par les plus forts, "pourrisseurs" d'une société saine, harmonieuse, pour répondre à leur mercantilisme impossible à satisfaire.

Je suis occupé à compulser des archives afin de démontrer les réalités de la manipulation des esprits sciemment organisée.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

Feu Follet


Nombre de messages : 1126
Age : 55
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 20:22

Michel-J, vous faites preuve d'une culture socio-politique et historique qui fait ma totale admiration.  N'y voyez aucune flagornerie de ma part, mais vous avez éveillé plusieurs fois ma curiosité et mon intérêt pour d'autres affaires ces dernières années - l'affaire Boulin par exemple - et vous continuez à m'impressionner.

Par ailleurs, je partage souvent vos points de vue.  Hâte d'à nouveau lire vos interventions.


Dernière édition par Feu Follet le Jeu 2 Nov 2017 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyMer 1 Nov 2017 - 20:27

Merci. Pour ce qui est de Boulin, le fil qui lui est dédié va se garnir d'ici peu d'autres liens et documents.


Dernière édition par michel-j le Jeu 2 Nov 2017 - 7:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 0:41

CS1958 a écrit:
michel-j a écrit:
@ frédéric; cette différence d'optique découle tout simplement de "l'idée" défendue...

Gauche; institutions, force de l'ordre ou militaires visés, provocation manifeste de l'autorité, mais pas
            ou prou de victimes civiles pour s'allier le peuple "oppressé". En cas d'homicide, les cibles
            sont clairement définies. Pour la police, elle est "victime de son devoir". Evidemment, cet
            amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une
            Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir.
           
Droite;   Climat de terreur et nombreuses victimes afin d'instaurer une psychose de dépendance
            engendrant une quête de protection; la quadrature du cercle. L'élite représentant une
            infime minorité connait la fragilité de sa situation. Elle a besoin, à défaut de la confiance du
            peuple, d'une garde prétorienne forte pour perpétuer son statut hédoniste. Les dégâts
            humains sont rabaissés au rang de mal nécessaire ou de statistique ( Déshumanisation des
            victimes). La lecture du Prince de Machiavel aide à comprendre la psychologie des régnants ;
            les manants sont fait pour la corvée et la garde, par son salaire assuré vaille que vaille,
            bénéficie d'un apport illimité...   regardez d'où viennent les révoltes dans les république
            bananières; armée non payée ou khalif éjectant le précédent par la force; même profil que
            les guerres du milieu ou de la drogue; le pouvoir et le fric.

Détail majeur aussi; en cas d'attentat à la bombe la gauche téléphone avant pour limiter le nombre de victimes possibles...   la droite vise en priorité les lieux les plus fréquentés; Plazza Fontana, gare de Bologne, etc... puis, avec le plus souvent l'aide de la police, oriente les médias vers un terrorisme de gauche...   Une singularité facile à élucider; si c'est la gauche "l'affaire suit son cours"...   si c'est la droite; tir de barrage épistolier des médias cers les groupuscules de gauche.


Analyse très pertinente. Juste une question au sujet de la phrase suivante: "Evidemment, cet amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir".


Quid alors de l'expérience CNT avant la Guerre d'Espagne, en Catalogne ?

Mais le sujet "Mons" ne parait pas adapté pour un échange sur le sujet.

La dérive du sujet vient de ma question à Jean-Marc D. au sujet de la méthode de Chronos. Je ne proposais pas le cas des CCC en référence au plan idéologique et je me doutais bien que ce serait par l'idéologie que l'on me répondrait par réflexe sans guère de réflexion, ce qu'on fait Jean-Marc D. et Michel-j. La deuxième réponse de Jean-Marc a mis les CCC dans la catégorie de l'ARB, c'était ça la bonne réponse. Je ne l'attendais pas.

J'avais proposé un autre exemple de cas unique. Peut-être ne l'est-il pas non plus. Les caractéristiques du grêlé (enfants + adultes avec mise en scène pour ces derniers) permettent-elles de le ranger dans une classe connue de criminels ?

Pour en revenir aux CCC, sans pour autant passer sur un fil CCC pour le moment, le choix politique de ne pas faire de victimes est-il identique à celui des Bretons ? Ce n'est pas ce qui importe ici. Il ne s'agit pas d'idéologie mais de mode opératoire.

Puisque j'ai pris l'exemple de la "lutte armée" de certains idéologues de l'extrême gauche, restons-y un moment. Il est curieux de constater que l'usage d'armes chaudes est commun aux tueurs du Brabant et aux gugusses qui accompagnaient Frédéric Oriach en 1977. Même typologie d'individus pour Jean-Marc D. ? Les tueurs du Brabant seraient-ils des émules des NAPAP ? Des amateurs dans les deux cas, ça paraît logique comme conclusion. Idéologiquement, personnellement ça m'arrangerait que les tueries du Bbt soient un complot de l'extrême droite institutionnelle. Mais si certains faits ne collent pas avec la théorie du complot, je ne vais les faire entrer dans la Ranger amerlocke avec un chausse-pied.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 1:29

frederic lavachery a écrit:
CS1958 a écrit:
michel-j a écrit:
@ frédéric; cette différence d'optique découle tout simplement de "l'idée" défendue...

Gauche; institutions, force de l'ordre ou militaires visés, provocation manifeste de l'autorité, mais pas
            ou prou de victimes civiles pour s'allier le peuple "oppressé". En cas d'homicide, les cibles
            sont clairement définies. Pour la police, elle est "victime de son devoir". Evidemment, cet
            amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une
            Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir.
           
Droite;   Climat de terreur et nombreuses victimes afin d'instaurer une psychose de dépendance
            engendrant une quête de protection; la quadrature du cercle. L'élite représentant une
            infime minorité connait la fragilité de sa situation. Elle a besoin, à défaut de la confiance du
            peuple, d'une garde prétorienne forte pour perpétuer son statut hédoniste. Les dégâts
            humains sont rabaissés au rang de mal nécessaire ou de statistique ( Déshumanisation des
            victimes). La lecture du Prince de Machiavel aide à comprendre la psychologie des régnants ;
            les manants sont fait pour la corvée et la garde, par son salaire assuré vaille que vaille,
            bénéficie d'un apport illimité...   regardez d'où viennent les révoltes dans les république
            bananières; armée non payée ou khalif éjectant le précédent par la force; même profil que
            les guerres du milieu ou de la drogue; le pouvoir et le fric.

Détail majeur aussi; en cas d'attentat à la bombe la gauche téléphone avant pour limiter le nombre de victimes possibles...   la droite vise en priorité les lieux les plus fréquentés; Plazza Fontana, gare de Bologne, etc... puis, avec le plus souvent l'aide de la police, oriente les médias vers un terrorisme de gauche...   Une singularité facile à élucider; si c'est la gauche "l'affaire suit son cours"...   si c'est la droite; tir de barrage épistolier des médias cers les groupuscules de gauche.


Analyse très pertinente. Juste une question au sujet de la phrase suivante: "Evidemment, cet amour du peuple connaîtra une méchante volte face avec la percée inévitable d'une Nomenklatura en cas d'arrivée au pouvoir".


Quid alors de l'expérience CNT avant la Guerre d'Espagne, en Catalogne ?

Mais le sujet "Mons" ne parait pas adapté pour un échange sur le sujet.

La dérive du sujet vient de ma question à Jean-Marc D. au sujet de la méthode de Chronos. Je ne proposais pas le cas des CCC en référence au plan idéologique et je me doutais bien que ce serait par l'idéologie que l'on me répondrait par réflexe sans guère de réflexion, ce qu'on fait Jean-Marc D. et Michel-j. La deuxième réponse de Jean-Marc a mis les CCC dans la catégorie de l'ARB, c'était ça la bonne réponse. Je ne l'attendais pas.

J'avais proposé un autre exemple de cas unique. Peut-être ne l'est-il pas non plus. Les caractéristiques du grêlé (enfants + adultes avec mise en scène pour ces derniers) permettent-elles de le ranger dans une classe connue de criminels ?

Pour en revenir aux CCC, sans pour autant passer sur un fil CCC pour le moment, le choix politique de ne pas faire de victimes est-il identique à celui des Bretons ? Ce n'est pas ce qui importe ici. Il ne s'agit pas d'idéologie mais de mode opératoire.

Puisque j'ai pris l'exemple de la "lutte armée" de certains idéologues de l'extrême gauche, restons-y un moment. Il est curieux de constater que l'usage d'armes chaudes est commun aux tueurs du Brabant et aux gugusses qui accompagnaient Frédéric Oriach en 1977. Même typologie d'individus pour Jean-Marc D. ? Les tueurs du Brabant seraient-ils des émules des NAPAP ? Des amateurs dans les deux cas, ça paraît logique comme conclusion. Idéologiquement, personnellement ça m'arrangerait que les tueries du Bbt soient un complot de l'extrême droite institutionnelle. Mais si certains faits ne collent pas avec la théorie du complot, je ne vais les faire entrer dans la Ranger amerlocke avec un chausse-pied.  

sur le fil 504 :
Cusmenne Claude a écrit:
Ayant la prétention de bien connaitre les voitures, j'ai du mal à comprendre la ou les raisons, qui justifient l'utilisation de Peugeot 504, dans les années "chaudes".....certaines équipées d'un moteur 2,0L de cylindrée, mais avec un poids trop élevé que pour espérer des performances face à d'autres BMW ou Golf GTI....mystère..un de plus!

encore de l'amateurisme ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 7:53

frederic lavachery a écrit:


La dérive du sujet vient de ma question à Jean-Marc D. au sujet de la méthode de Chronos. Je ne proposais pas le cas des CCC en référence au plan idéologique et je me doutais bien que ce serait par l'idéologie que l'on me répondrait par réflexe sans guère de réflexion, ce qu'on fait Jean-Marc D. et Michel-j. La deuxième réponse de Jean-Marc a mis les CCC dans la catégorie de l'ARB, c'était ça la bonne réponse. Je ne l'attendais pas.
A ce stade, aucun commentaire... mon inspirateur de référence restant incontestablement Audiard et ses axiomes... lapidaires; mais humoristes.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 8:35

erreur.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 10:42

michel-j a écrit:
frederic lavachery a écrit:


La dérive du sujet vient de ma question à Jean-Marc D. au sujet de la méthode de Chronos. Je ne proposais pas le cas des CCC en référence au plan idéologique et je me doutais bien que ce serait par l'idéologie que l'on me répondrait par réflexe sans guère de réflexion, ce qu'on fait Jean-Marc D. et Michel-j. La deuxième réponse de Jean-Marc a mis les CCC dans la catégorie de l'ARB, c'était ça la bonne réponse. Je ne l'attendais pas.
A ce stade, aucun commentaire...   mon inspirateur de référence restant incontestablement Audiard et ses axiomes...   lapidaires; mais humoristes.

Dommage, j'aime bien Audiard. Si j'ai été blessant, je le regrette. Les questions de méthode font débat. Le rôle des journalistes aussi. Dès qu'on évoque les CCC, nous sommes victimes du réflexe conditionné par la presse abreuvée aux meilleures sources du pouvoir d'Etat, nous salivons terrorisme d'extrême-gauche, voire d'extrême-gauche manipulée par l'extrême-droite institutionnelle atlantique. C'est hors sujet pour traiter de la typologie des individus, sujet qui oppose ceux qui sont sensibles à la logique de Chronos et ceux qui le sont à celle de Jean-Marc D. Je pensais avoir trouvé un cas unique, je me suis planté.

Reste le deuxième cas. Peut-être n'est-il pas pertinent même s'il s'avérait être unique par la mise en œuvre de modes opératoires que l'on retrouve par ailleurs de façon dissociée chez d'autres criminels.

Dernière réflexion sur l'amateurisme révélé par plusieurs faits qui viennent contredire les faits qui légitiment l'hypothèse d'une manipulation politique : l'affaire Boulin ne présente-t-elle pas, elle aussi, l'amateurisme des opérateurs, ici nécessairement en service politique commandé ?





Revenir en haut Aller en bas
Jean-MARC D




Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 12/01/2017

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 10:53

frederic lavachery a écrit:


Dommage, j'aime bien Audiard. Si j'ai été blessant, je le regrette. Les questions de méthode font débat. Le rôle des journalistes aussi. Dès qu'on évoque les CCC, nous sommes victimes du réflexe conditionné par la presse abreuvée aux meilleures sources du pouvoir d'Etat, nous salivons terrorisme d'extrême-gauche, voire d'extrême-gauche manipulée par l'extrême-droite institutionnelle atlantique. C'est hors sujet pour traiter de la typologie des individus, sujet qui oppose ceux qui sont sensibles à la logique de Chronos et ceux qui le sont à celle de Jean-Marc D. Je pensais avoir trouvé un cas unique, je me suis planté.

Reste le deuxième cas. Peut-être n'est-il pas pertinent même s'il s'avérait être unique par la mise en œuvre de modes opératoires que l'on retrouve par ailleurs de façon dissociée chez d'autres criminels.

Dernière réflexion sur l'amateurisme révélé par plusieurs faits qui viennent contredire les faits qui légitiment l'hypothèse d'une manipulation politique : l'affaire Boulin ne présente-t-elle pas, elle aussi, l'amateurisme des opérateurs, ici nécessairement en service politique commandé ?


Bonjour,

Vous savez, mon but n’est pas de jouer à Trivial Pursuit sur la criminologie.
C’est pour cela que je n’ai pas répondu à votre question sur le tueur au visage grêlé, je ne connais pas ce cas.
Mais après votre description, il ne semble pas particulièrement exceptionnel et même s’il y une victime atypique aux autres je pense que cette personne cherchait avant tout une gratification de type sexuel ce qui le range dans une catégorie comptant malheureusement de trop nombreux exemples

Mes questions à Chronos, restées sans réponses, n’ont certainement pas pour objectif d’évaluer ses connaissances sur l’affaire, elles sont incontestablement supérieures aux miennes.
J’essaie simplement de comprendre son cheminement intellectuel dans l’élaboration de sa thèse
Je suis lecteur pour des mémoires en histoire contemporaine et je suis parfois confronté à des sujets ou l’étudiant a poussé ses recherches bien au-delà de mes connaissances. Je m’appuie alors sur la bibliographie consultée et l’origine des sources utilisées.
Mais si l’étudiant a construit une théorie originale sur base de ses recherches, ce sera moins (toute proportion gardée) la nature de cette théorie que la validité de la méthode employée qui sera évaluée.

A priori, la thèse du banditisme classique a plutôt mes faveurs mais la façon dont elle est expliquée par Chronos n’est absolument pas validable elle comporte de nombreux biais de raisonnement.  

cdt

JMD
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 13:12

frederic lavachery a écrit:


je me doutais bien que ce serait par l'idéologie que l'on me répondrait par réflexe sans guère de réflexion, ce qu'on fait Jean-Marc D. et Michel-j.

A la lecture de votre prose, vous connaissez le poids de mots... est-il nécessaire de commenter ?

Mes fréquentation s'étalent de l'extrême gauche à la droite extrême (sans aucune crainte d'avoir à le démontrer un jour; et les participants qui me connaissent ont dû se tordre de rire en lisant vos propos). Si Brassens, Brel, Ferrat, Ferré occupaient une place de choix dans ma collection de disques, Jean Pax Mefret y avait aussi droit de citer... pas que j'en raffole, mais pour que mes enfants ne grandissent pas dans "la vérité d'un seul livre".

Autre détail; le seul éligible pour lequel j'aurais franchi le rideau d'un isoloir s'est tué en moto. Pour lui j'aurais voté des deux mains; certain qu'il avait d'autre souci que de se remplir les poches et celles de ses amis; l'unique VRAI représentant du peuple dépourvu d'à-priori à s'être présenté à la présidentielle à ce jour.

Le "Grélé" dont vous faites état; connais pas... et quand je ne sais pas... je la boucle et je m'instruis en écoutant ou lisant les autres. Quant AU FLNC terroristes... j'en rigole encore depuis hier soir ! Pas plus tard que la semaine dernière je participais à un mariage dans ces contrées et ces "terroristes" constituèrent un échange... désopilant.

Pour clore; je reconnais à chacun l'absolue liberté de ses pensées... mais jamais je n'ai répondu au tempo de la baguette de quelque chef d'orchestre, ou autre, que ce fut. Libre à chacun de poser des question, libre à qui veut d'y répondre... mais viser la personne ou "son esprit" plutôt que s'en tenir au sujet débattu... ???

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 13:15

Jean-MARC D a écrit:


Bonjour,

Vous savez, mon but n’est pas de jouer à Trivial Pursuit sur la criminologie.
C’est pour cela que je n’ai pas répondu à votre question sur le tueur au visage grêlé, je ne connais pas ce cas.
Mais après votre description, il ne semble pas particulièrement exceptionnel et même s’il y une victime atypique aux autres je pense que cette personne cherchait avant tout une gratification de type sexuel ce qui le range dans une catégorie comptant malheureusement de trop nombreux exemples

Mes questions à Chronos, restées sans réponses, n’ont certainement pas pour objectif d’évaluer ses connaissances sur l’affaire, elles sont incontestablement supérieures aux miennes.
J’essaie simplement de comprendre son cheminement intellectuel dans l’élaboration de sa thèse
Je suis lecteur pour des mémoires en histoire contemporaine et je suis parfois confronté à des sujets ou l’étudiant a poussé ses recherches bien au-delà de mes connaissances. Je m’appuie alors sur la bibliographie consultée et l’origine des sources utilisées.
Mais si l’étudiant a construit une théorie originale sur base de ses recherches, ce sera moins (toute proportion gardée) la nature de cette théorie que la validité de la méthode employée qui sera évaluée.

A priori, la thèse du banditisme classique a plutôt mes faveurs mais la façon dont elle est expliquée par Chronos n’est absolument pas validable elle comporte de nombreux biais de raisonnement.  

cdt

JMD

Ô combien d'accord avec vos propos et votre méthode analytique de prédilection !

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 13:25

frederic lavachery a écrit:


Dernière réflexion sur l'amateurisme révélé par plusieurs faits qui viennent contredire les faits qui légitiment l'hypothèse d'une manipulation politique : l'affaire Boulin ne présente-t-elle pas, elle aussi, l'amateurisme des opérateurs, ici nécessairement en service politique commandé ?


Vous partagez, ou avez lu l'analyse de l'excellent Benoît Collombat sur la question; une succession d'improvisations criminelles couvertes par des gens de pouvoir plus qu'un véritable complot ourdi.

J'ai eu le plaisir d'avoir Benoît au téléphone pour un long entretien sur les règles et méthodes régissant les soins de thanatopraxie (je possède  un diplôme en la matière et intervenait sur d'autres forums). Pratiquement 15 ans d'investigations; si lui ne mérite par le prix Albert Londres...  ????

Ceci dit, je conserve un tout petit bémol concernant l'absence de "conspiration" (en fait, rien que du "nettoyage préventif) en raison de l'exécution de Fontanet...   qui lui aussi fut ministre de la Santé, et lui aussi eut accès aux malversations de Nemeguey; un scandale à provoquer bien autre chose que les amuses gueules de 1968 sabordées par la "première union de la gauche". Ce genre de coïncidence, j'y crois peu. Mais un fil existe sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 14:54

michel-j a écrit:
frederic lavachery a écrit:


Dernière réflexion sur l'amateurisme révélé par plusieurs faits qui viennent contredire les faits qui légitiment l'hypothèse d'une manipulation politique : l'affaire Boulin ne présente-t-elle pas, elle aussi, l'amateurisme des opérateurs, ici nécessairement en service politique commandé ?


Vous partagez, ou avez lu l'analyse de l'excellent Benoît Collombat sur la question; une succession d'improvisations criminelles couvertes par des gens de pouvoir plus qu'un véritable complot ourdi.

J'ai eu le plaisir d'avoir Benoît au téléphone pour un long entretien sur les règles et méthodes régissant les soins de thanatopraxie (je possède  un diplôme en la matière et intervenait sur d'autres forums). Pratiquement 15 ans d'investigations; si lui ne mérite par le prix Albert Londres...  ????

Ceci dit, je conserve un tout petit bémol concernant l'absence de "conspiration" (en fait, rien que du "nettoyage préventif) en raison de l'exécution de Fontanet...   qui lui aussi fut ministre de la Santé, et lui aussi eut accès aux malversations de Nemeguey; un scandale à provoquer bien autre chose que les amuses gueules de 1968 sabordées par la "première union de la gauche". Ce genre de coïncidence, j'y crois peu. Mais un fil existe sur ce sujet.

non, je n'ai pas lu Collombat mais il me semble qu'un bon nombre de crimes commis grâce à des rouages institutionnels ou à l'abri de la raison d'Etat, y compris crimes crapuleux, mettent en jeu des connexions verticales et transversales de professionnels et d'amateurs, y compris de caniveau.

une succession d'improvisations criminelles couvertes par des gens de pouvoir plus qu'un véritable complot ourdi.
Les tueries ne pourraient-elles relever d'un schéma du même ordre, avec un stop impératif devant des dérives imprévues ? A-t-on dressé la liste des faits qui relèveraient de l'amateurisme et ceux qui relèveraient d'une criminalité institutionnelle ?

Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

Feu Follet


Nombre de messages : 1126
Age : 55
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 18:28

On peut trouver ici des parallèles avec d'autres affaires "d'état". Un journaliste évoquait il y a quelques années une comparaison entre les TBW et l'affaire Kennedy.

Toutes les configurations sont possibles, à partir du moment où on accepte l'hypothèse que la deuxième vague, commanditée par X (l'état ou un cercle de pouvoir quelconque), a également été sciemment mélangée à la première, instrumentalisée dans un but précis. J'imagine plusieurs équipes, qui ne se connaissent pas, qui ont des buts différents, et qui ignorent sans doute la finalité de tout cet imbroglio.

René Haquin disait à qui voulait l'entendre que ces faits n'étaient sans doute pas en bout de chaîne.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

Henry


Nombre de messages : 2450
Date d'inscription : 08/04/2007

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 18:43

On peut en effet être instrumentalisé sans s'en rendre compte.
On peut travailler des aigris au point de leur faire commettre l'abominable et leur laisser croire que tout vient de leur initiative.
Tous le bordel de l'année 1985 à dû servir à quelque chose mais nous ne sommes pas assez versé en la matière pour en avoir compris la subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho




Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 19:04

@Henry : actuellement, 1985 sert surtout à se rappeller la médiocrité des enquêteurs et de la justice en général concernant cette affaire et les autres "grosses"
Revenir en haut Aller en bas
Henry

Henry


Nombre de messages : 2450
Date d'inscription : 08/04/2007

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 19:11

Je parlais surtout du climat de terreur qui régnait en 1985, CCC, drame du Heizel, nombreuses attaques de fourgons.
Des élections législatives en octobre, cela peut porter un questionnement car elles découlaient du drame du Heizel.
Annus horribilis.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958




Nombre de messages : 3169
Age : 63
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 19:17

"Des élections législatives en octobre" ? On parlait d'élections en novembre 1985.
Si ce que je dis est exact, ce qui demande vérification, quel était le résultat sur le plan fédéral. Et même si c'était octobre d'ailleurs...
Merci par avance de votre réponse.
Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 EmptyJeu 2 Nov 2017 - 20:34

frederic lavachery a écrit:


non, je n'ai pas lu Collombat mais il me semble qu'un bon nombre de crimes commis grâce à des rouages institutionnels ou à l'abri de la raison d'Etat, y compris crimes crapuleux, mettent en jeu des connexions verticales et transversales de professionnels et d'amateurs, y compris de caniveau.

une succession d'improvisations criminelles couvertes par des gens de pouvoir plus qu'un véritable complot ourdi.

Les tueries ne pourraient-elles relever d'un schéma du même ordre, avec un stop impératif devant des dérives imprévues ? A-t-on dressé la liste des faits qui relèveraient de l'amateurisme et ceux qui relèveraient d'une criminalité institutionnelle ?


Si l'affaire Boulin vous intéressait, c'est évidemment LA référence en la matière. Un travail de recherche pharaonique et une prise de risque foulant la conscience... autant l'amoralité du clan adverse.

Bien évidement que les TBW "pourraient"... nous travaillons tous sur des hypothèses en fonction de nos connaissances et nos acquis... mais sans accès au dossier qui est la colonne vertébrale (ou "dés-invertébrée" ?) de l'enquête.

Je ne crois pas à un "stop"... je pense tout simplement que le but avait été atteint... dans le schéma qui m'est propre. Et pour ce qui est du basculement entre 1° et 2° vague, je me suis déjà exprimé. C'est à mon avis le schéma le plus probable... en fonction de ce que j'ai pu apprendre de la vie et de celle de mes contemporains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Mons, 9 janvier 1983   Mons, 9 janvier 1983 - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mons, 9 janvier 1983
Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Mons, 12 janvier 1983-
Sauter vers: