les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

 

 les tueurs à la uno Blanche

Aller en bas 
+8
alain
FAITESVITE
michel-j
EVE
Pol Silentblock
jack
michel
philipenry
12 participants
AuteurMessage
philipenry




Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 28/06/2006

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Juin 2006 - 11:29

Affaire similaire
dans les années 90 à Bologne (italie) a sévi un gang de quelques personnes (3 ou 4 selon mes souvenirs)
Ce gang était appelé les tueurs à la punto blanche parce qu'ils utilisaient toujours une punto blanche (curieux pour des gens qui auraient eu interet à ne pas se faire remarquer....
Comme si bien au contraire "on voulait" démontrer l'incapacité de la police et l'insécurité regnante ?
Ce gang attaquait les stations services avec une grande détermination, une grande tranquilité et abattait froidement quelques pompistes, le tout pour des "fonds de caisse" dérisoires....

Ces tueurs à la punto blanche furent finalement interpellés..... il s'agissait de policiers......

Ils n'ont jamais mis en cause quelques commanditaires mais on s'interroge sur leurs véritables mobiles ? l'argent ? ridicule !

l'enquète qui permit de les identifier avait été orientée par le fait que ces tueurs devaient connaitre les horaires des patrouilles de police, écouter les fréquences utilisées par la police et surtout connaitre les dispositifs qui étaient mis en place....

Il y eu une autre affaire dont je ne trouve plus de trace plus précise dans ma mémoire qui cette fois visait les carabiniers : un appel anonyme avait prévenu les carabiniers qu'un cadavre était dans une voiture, or cette voiture etait piègée à l'explosif et le but était de tuer des carabiniers (je crois que 2 ou 3 furent effectivement tués dans cette affaire. Les explosifs utilisés ainsi que la technique fit penser à un spécialiste militaire. l'enquete s'orienta vers un groupe d'exD et le but étaient de créer à la fois un climat d'insécurité et une réaction violente des carabiniers contre les contraintes de la loi

enfin reparlons maintenant de l'attentat de la gare de Bologne (1982), une cinquantaine de morts dont de nombreux touristes, aucune revendication à ce jour. Seulel une des victimes n'est pas identifiée... il s'agit probablement du porteur de la bombe.
l'enquete qui n'a pas réussi à circonvenir les commanditaires émet 2 hypothèses car la gare ne devait probablement pas etre visée :
1/ la bombe a explosé prématurément, tuant le porteur (elle aurait du exploser dans le train probablement)
ou
2/ le dispositif ne comprenait pas de retardateur ce qui fait que les commanditaires réalisaient l'opération et en meme temps reglaient le problème du seul témoin (fréquent dans les affaire de terrorisme ce mode opératoire de la dernière bombe sans retardateur - voir également affaire du" point show "à paris dans les années 80/90) Ce "témoin" pouvant etre l'auteur de précédentes affaires.


Chacun son opinion mais en ce qui me concerne je pense que l'affaire des tueurs du BW est une affaire similaire et que des gens ont été payés et manipulés (au moins l'un d'eux) pour executer ce genre d'opérations. Bien entendu les motifs donnés aux éxécutants ne sont pas ceux la !
il reste que pour moi le racket ne tient pas, le racket fonctionne et n'utilise pas ces méthodes car le racket est tres peu puni par rapport à des meutres de sang froid, donc ça ne vaut pas la peine, mieux vaut des bagarres dans les magasins, des alertes à la bombe ou menaces. De plus 'il s'agissait de racket, quelqu'un dans les chaines des magasins aurait fini par parler.

pourquoi cela s'est il arreté ? il y a plusieurs hypothèses :
1/ ordre des commanditaires ? (bof)
2/ deces, arrestation ou maladie d'un des meneurs (probable)
3/ élimination du gang par les commanditaires
Comme ce gang ne semble pas avoir appartenu au grand banditisme (meme pour une somme plus modique "on" aurait parlé dans le milieux !
ces éliminations n'ont pas attiré l'attention
4/ peur du filet policier qui devient de plus en plus etroit

en ce qui me concerne je penche personnellement pour un mélange des 4
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Juin 2006 - 12:33

Je me souviens vaguement de cette affaire en Italie. Il me semble d'ailleurs que le juge d'instruction avait envoyé un commission rogatoire en Italie pour tenter de savoir s'il existait un lien entre les deux affaires. Les ressemblances sont troublantes en effet.
Revenir en haut Aller en bas
jack




Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyVen 30 Juin 2006 - 10:12

L'attentat de la gare de Bologne (bastion communiste italien) a eu lieu en 1980, 85 personnes y ont trouvé la mort.
La valise, abandonnée dans le hall, laisse à supposer que l'objectif était bien la gare.
L'extrême droite semble bien à l'origine de cet attentat, commandité par la loge P2.
Revenir en haut Aller en bas
philipenry




Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 28/06/2006

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: precision   les tueurs à la uno Blanche EmptyLun 3 Juil 2006 - 11:12

Jack, la bombe n'était pas dans le hall, elle était bien dans la salle d'attente, la fissure dans le mur de cette salle existe toujours, elle a été vitrée depuis. Sur les personnes décédée, une n'a JAMAIS été identifiée ni réclamée par quiconque ce qui conforte ll'idée d'une explosion prématurée avec décès du porteur de la bombe.
Quant à l'implication de l'EXD, elle ne fait aucun doute dans l'esprit des enqueteurs mais les liens avec cette mouvance viennent aussi de la confection de la bombe et des explosifs.

Pour information (mon gendre habitait Castel san Pietro à l'époque), le bruit de l'explosion a été perçu comme un coup de tonnerre à plus de 30 km !!!! c'est dire la puissance de l'engin !

Je persiste à croire que le poseur soit devait amorcer et s'en aller, soit visait le train et pour cela pensait mettre en route la minuterie, puis monter dans le train, laisser la bombe et ressortir. Il a eu soit une mauvaise manipulation, soit le retardateur était fictif et avait pour but de liquider le poseur (pas de témoin..).
En ce qui me concerne, et compte tenu des pratiques dans ces milieux je penche pour la deuxième solution.
Revenir en haut Aller en bas
Pol Silentblock

Pol Silentblock


Nombre de messages : 256
Age : 62
Localisation : Belgique unifiée
Date d'inscription : 18/03/2007

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyDim 22 Juil 2007 - 23:10

Ok d'accord pour certaines similitudes mais...
Nos tueurs venaient masqués, donc avec la crainte d'être reconnus alors qu'avant les faits un braqueur normal n'est pas forcément connu de toute la population !
Nos tueurs masqués sont donc des gens connus.
Revenir en haut Aller en bas
EVE

EVE


Nombre de messages : 566
Age : 100
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyDim 22 Juil 2007 - 23:14

Apres enquete les policiers italiens ont pense que les tueurs a la punto pourraient s etre inspiré des notres
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 5 Mai 2010 - 10:07

DES SIMILITUDES,PAS D'ELEMENT NEUF
HAQUIN,RENE
Jeudi 1er décembre 1994
Des similitudes, pas d'élément neuf
Les tueries du Brabant, déclenchées de 1982 à 1985, sans mobile expliqué jusqu'ici et sans épilogue judiciaire, doivent-elles être mises en corrélation avec d'autres tueries comparables, comme celles commises en Italie depuis 1986 et pour lesquelles des policiers italiens viennent d'être arrêtés?
À première vue, il y a entre le dossier italien et le dossier belge nombre de similitudes.
Les tueurs italiens arrivaient toujours en Fiat Uno, comme si leur véhicule portait la signature des crimes. Les nôtres arrivaient toujours en Golf. Les tueurs d'Émilie-Romagne attaquaient notamment des stations-service et des supermarchés. Comme les tueurs aux pompes du Colruyt en 1983 à Nivelles et dans les Delhaize à Braine, à Overijse et à Alost en 1985.
Les suspects italiens seraient des policiers liés à l'extrême droite, et en relation avec les services secrets. On a soupçonné en Belgique des militaires ou des gendarmes tireurs d'élite (du groupe G ou du WNP), et il a souvent été question des services secrets, cependant jamais mis directement en cause.
Une information publiée hier faisait état de l'exécution d'une commission rogatoire en Italie, visant à savoir s'il existe un lien entre les tueries d'Émilie-Romagne et celles du Brabant. Information exacte, mais guère significative: la commission rogatoire date d'il y a plus d'un an et émane des enquêteurs italiens, qui avaient établi les premières comparaisons.
Le juge d'instruction carolorégien Hennuy a bien envoyé il y a plusieurs mois des enquêteurs en Italie. Il a fait aussi comparer des munitions saisies dans le cadre des deux enquêtes. On sait déjà, officieusement, que le résultat des comparaisons balistiques est négatif, mais on attend encore des rapports officiels. Cette commission ne donne donc pratiquement aucun espoir d'élucider les tueries du Brabant.
- Tant qu'il y aura une chance de découvrir un élément, nous chercherons, disent les enquêteurs qui, depuis le procès de la bande des Borains en 1988, se gardent aussi de faire trop de «rapprochements séduisants».
Bref, il n'y a pas vraiment lieu aujourd'hui de parler de rebondissement dans l'enquête sur les tueries du Brabant, dont le dossier doit être communiqué au parquet de Charleroi en janvier ou février prochain, et sera mis alors à la disposition des parties civiles constituées, voire aussi des familles des victimes, même des familles qui ne se sont pas constituées.
Judiciairement, il reste aussi à faire un sort à quelques «vieilles» inculpations datant du début des enquêtes, quand les dossiers étaient encore traités à Nivelles ou à Termonde. Il reste notamment à dire si Philippe De Staercke, condamné pour d'autres agressions, et qui, à une certaine époque, s'accusa d'avoir participé à la tuerie d'Alost, doit ou non être renvoyé devant les assises. Vu l'absence d'éléments, la chambre du conseil dira sans doute n'y avoir pas lieu à poursuites. Le délai de prescription étant de vingt ans, le dossier sera donc aussi remis à l'instruction pour suite d'enquête. En espérant qu'un jour, peut-être, la vérité finira par éclater.
RENÉ HAQUIN

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j




Nombre de messages : 2029
Date d'inscription : 17/01/2009

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 5 Mai 2010 - 14:46

@ philipenry

votre approche des concordances est effectivement très intéressante... et pas nouvelle du tout... mais, à mon sens, je me demande si "on" a réellement tenté de l'exploiter à fond.

Concernant l'attentat de la gare de Bologne... comme pour l'exécution de JFK (et de son frère) une convergence d'intérêt entre mafia, S.R, "polices", et groupe d'extrême droite peut fort bien s'envisager... le tout gravitant autour de la diabolisation de la poussée "jeune gauche".

Pour la gare de Bologne, le principe de la "mule perdue" peut fort bien être envisagée... comme chez les traficants de drogue. Une "mule" peu chargée est sacrifiée auprès des douanes, avec assez peu d'indices pour monopoliser toute l'attention des douaniers sur un vol, mais suffisamment pour es détourner des VRAIES mules... On perd quelques centaines de grammes, mais des dizaines de kilos passent les "doigts dans le nez".

Les mouvances restant très proches au niveau du cynisme, pourquoi pas carrément un attendat "télécommandé" alors que le poseur "mule" croit tout simplement effectuer une livraison ?

Proposez 100€ à des SDF pour livrer un colis, sachant qu'il sera surveillé... vous constaterez que vos recherches n'auront rien de fastidieuses... et les SDF sont rarement "recherchés" par leur entourage... si entourage il y a.

A Pol Silentblock... j'avoue ne pas très bien saisir votre analyse sur le port de la cagoule... Ou alors, vous vous situez très loin de l'étude de ce type d'action sur le terrain ?... Si tous les gars sans casier opéraient à visage découvert, il y a fort à parier que la police dépenserait bien moins de pognon ou de "complaisances" vis à vis des indics pour obtenir des résultats.... Un gars qui braque à visage découvert est soit un profane complêt, poussé par le désespoir... soit un crétin congénital qui a trop vu de films et se croit plus intelligent que l'ensemble des flics... Les grands pros opérant "sans cagoule" pour des raisons stratégiques sont généralement des gars très fort en grimage... genre gang des "Postiches".

Un gars totalement inconnu et peu aguéri, mais intelligemment guidé par un commanditaire averti, portera une cagoule... ne serait-ce que pour échapper à tout risque de confrontation ou de rencontre inopinée avec un témoin.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 28 Sep 2011 - 10:46

A lire en Italien :

http://it.wikipedia.org/wiki/Banda_della_Uno_bianca

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 28 Sep 2011 - 12:26

Cette affaire ressemble comme deux gouttes d'eau à la nôtre :














_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE




Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 28 Sep 2011 - 20:33

C'est clair que cette histoire fait vraiment penser aux tbws...sauf que si je ne dit pas de bétises elle est postérieure.
Qui sait, c'est peut-être eux qui se sont inspiré des tbws, surtout qu'à l'époque la GD était suspectée, pis bultot, bouhouche, beyer...si les Italiens ont lu la presse à l'époque si çà se trouve ils se sont inspiré de la version vendue par la presse belge de l'époque!!
Revenir en haut Aller en bas
alain




Nombre de messages : 1586
Date d'inscription : 10/08/2010

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 7:21

Ce sont des classiques en France durant les attaques du gang des postiches ,il y avait 2 groupes au meme moment ,le 2e groupe a ete serre aussi ,c'était des flics cheers évidemment cela n a pas fait gd bruit !
HE ,l honneur de la police !
Revenir en haut Aller en bas
K




Nombre de messages : 8603
Date d'inscription : 15/02/2009

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 13:01

un jour , en France en vacances ,je regardais un emission sur l'histoire du gang des postiches, et c'est vrai a un moment certains flics se sont mis la dedans aussi , des copycats

le gangs des postiches étaient à l'origine des bandes de jeunes de la banlieu , porte De .... à Paris

Ala fin l'arrestion de la bande à tourné en cauchemar et a été très violent avec prise
d'hôtage de policiers; cela n'était pas prévu car jusqu' à ce moment là tout se passait ds les sous- sols des salles des coffres en tranquillité(mais avec hotages mais sans trop de violences) car au début il y avait ,pendant un bracage classique eu un de leurs membres qui a été tué ;
et ils avait juré de ne faire plus d'attaque ds ce genre là.

entre les casses ils prenaient un pauze à l'étranger (Belgique ?)

pendant l'intervieuw des rechercheurs ,ceux ci était posté devant un mur avec affiches et dessins des gens qu'on recherchait.

les affiches était interessantes ......

j'aimerais revoir cette emission.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

Henry


Nombre de messages : 2450
Date d'inscription : 08/04/2007

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 15:08

Une personne qui fréquentait assidûment le forum en connaissait un sérieux bout sur le gang des postiches, alors michel-j si tu nous lis, viens refaire un tour.
Revenir en haut Aller en bas
alain




Nombre de messages : 1586
Date d'inscription : 10/08/2010

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 19:54

.


Dernière édition par alain le Mar 30 Déc 2014 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 20:21

Sept ans de silence autour des tueurs italiens. En cause les liens familiaux et professionnels.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

Henry


Nombre de messages : 2450
Date d'inscription : 08/04/2007

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyJeu 29 Sep 2011 - 22:01

alain a écrit:
JUSTE sur le gang des postiches ,alors la je suis mort de rire Wink
Ne meurs pas trop vite, on a encore besoin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 15 Oct 2014 - 21:26

Je reposte ici les documents postés par Caspollux.


https://i.servimg.com/u/f39/13/10/18/63/bubp111.jpg
https://i.servimg.com/u/f39/13/10/18/63/bubp211.jpg
https://i.servimg.com/u/f39/13/10/18/63/bubp311.jpg

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyLun 29 Déc 2014 - 19:33

Un reportage en italien :


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux




Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Les tueurs à la Uno blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 31 Déc 2014 - 14:09

Intéressant parallèle , les TBW et cette affaire italienne postérieure... imaginons que le but est également le renforcement de l'appareil répressif d'Etat. Si le modèle d'action est ce qui s'est passé en Belgique, il est normal de retrouver en Italie des auteurs policiers ... puisqu'en Belgique les auteurs sont restés impunis.( et qu'une part importante (?) de abonnés du Forum forment de noirs soupçons ( à tout le moins ) sur d'anciens gendarmes (et autres fabricants de bombes)... mollement poursuivis par notre bonne justice.

OUi, mais en Italie, les ''carabinieris'' ... ne passent pas leurs journées dans des voitures banalisées à ''flasher'' les travailleurs, ni à compléter les formulaires d'heures supplémentaires...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMer 31 Déc 2014 - 17:55

g.damseaux a écrit:
Intéressant parallèle , les TBW et cette affaire italienne postérieure...  imaginons que le but est également le renforcement de l'appareil répressif d'Etat. Si le modèle d'action est ce qui s'est passé en Belgique, il est normal de retrouver en Italie des auteurs policiers ... puisqu'en Belgique les auteurs sont restés impunis.( et qu'une part importante (?) de abonnés du Forum forment de noirs soupçons ( à tout le moins ) sur d'anciens gendarmes (et autres fabricants de bombes)... mollement poursuivis par notre bonne justice.

OUi, mais en Italie, les ''carabinieris'' ... ne passent pas leurs journées dans des voitures banalisées à ''flasher'' les travailleurs, ni à compléter les formulaires d'heures supplémentaires...

Cela a été dit. Mais il semble que le but était l'argent et le racisme. Mais cette affaire fait furieusement penser à la nôtre.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
pierre




Nombre de messages : 1013
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMar 21 Juil 2020 - 1:27

Wikipedia :


Le gang des Uno blancs était une organisation criminelle opérant en Italie , en particulier dans la région d'Émilie-Romagne , qui a commis entre 1987 et 1994 103 crimes, principalement des vols à main armée, causant la mort de 24 personnes et en blessant d'autres. 102. [1]
Le nom dérive du modèle de voiture, la Fiat Uno , utilisé dans certaines de leurs actions criminelles car il est assez facile à voler et difficile à identifier étant donné la diffusion extrême de cette période. La plupart des membres du gang armé étaient des membres de la police d'État ayant des tendances d' extrême droite . [2]
Les membres du gang ont tous été arrêtés à la fin de 1994. Les procès se sont terminés le 6 mars 1996 avec une peine de réclusion à perpétuité pour les trois frères Roberto, Fabio et Alberto Savi et pour Marino Occhipinti; 28 ans de prison pour Pietro Gugliotta sont ensuite passés à 18 ans; Luca Vallicelli, membre mineur du gang, a négocié pendant 3 ans et 8 mois; il a également été établi que l'Etat italien paierait la somme totale de 19 milliards de lires aux proches des 24 victimes . [3]


Les membres du groupe
Roberto Savi
les tueurs à la uno Blanche Robert11
Né à Forlì , le 19 mai 1954. Avec son frère Alberto, il était membre de la police d'État au siège de la police de Bologne, où, au moment de son arrestation, il occupait le poste d' assistant en chef et couvrait le service d'opérateur radio au centre d'opérations.
En tant que jeune homme, il joue en tant que militant dans l'organisation de droite Youth Front [4] .
En 1976, à l'âge de 22 ans, il a rejoint la police et a pris le service à Bologne, quand en 1987 il a commencé l'activité criminelle du gang, il avait 33 ans et a travaillé comme opérateur de volant. En 1992, il a ensuite été transféré au centre des opérations pour des raisons disciplinaires, car il était coupable d'avoir puni (rasé à zéro) un jeune garçon trouvé en possession d'une substance étonnante.
Roberto Savi possédait une collection d'armes régulièrement enregistrées, dont deux Beretta AR 70 [5] , calibre .222 Remington, version civile du fusil d'assaut Beretta AR70 calibre 5,56 mmx45.
Après le massacre du Pilier du 4 janvier 1991 (au cours duquel il a été blessé), le procureur a ordonné l'établissement d'une liste des citoyens d' Émilie-Romagnepropriétaires du fusil d'assaut Beretta AR 70 utilisé lors du tournage. Une trentaine d'individus sont sortis de la liste dressée le 14 janvier 1991, à la 26e position de la liste émergeait le nom de Roberto Savi qui semblait en posséder deux achetés le 3 janvier 1989 et le 27 décembre 1990 (le second donc huit jours seulement avant le massacre de la Pilier). Savi, l'arme n'étant pas connue de la police bolognaise, pour faciliter le travail du scientifique, il a été invité à apporter l'un de ses fusils à ses collègues, il n'a donc pas été en mesure de livrer celui utilisé lors de la fusillade et a exhorté l'armurerie pour l'arrivée du second , insistant beaucoup auprès du magasin pour l'avoir (téléphoné quatre fois en trois jours). Finalement, il a emmené le nouveau au poste de police qui n'avait pas encore tiré. [6] Personne n'est jamais allé vérifier l'autre fusil qu'il tenait dans la maison. [7]
Roberto Savi a été, par ordre chronologique, le premier membre du gang à être arrêté le soir du 21 novembre 1994, alors qu'il se trouvait au siège de la police à Bologne . Immédiatement après l'arrestation, il a dit à ses collègues "Je pourrais tous vous faire sauter ..." [8] .
Au cours du procès, sa femme, qui savait qu'il était impliqué dans les affaires criminelles mais qui ne l'a pas dénoncé, définit Roberto comme un homme étrange et agressif, d'un caractère très taciturne et timide, qui n'a pas fréquenté beaucoup de gens, à part ses frères, et qui a dépensé beaucoup une partie de son temps à jouer à des jeux vidéo. Plusieurs fois, il avait pointé son arme sur elle pour la menacer. Lors des procès, Savi a surpris tout le monde par l'extrême froideur avec laquelle, moqueur et provocateur, il a parlé des crimes les plus atroces qu'il a commis; il n'a pas répondu «oui» ou «non» aux questions, mais «affirmative» et «négative».
Le père des frères Savi, Giuliano Savi, s'est suicidé le 29 mars 1998 en avalant sept boîtes de Tavor dans un Uno blanc garé à Villa Verucchio , à 13 kilomètres de Rimini [9] .
Le 3 août 2006, Roberto Savi a demandé l'octroi de la mesure de grâce au tribunal de Bologne [10] . La demande a été retirée le 24 août par Savi lui-même suite à l'avis défavorable exprimé par le procureur général bolognais Vito Zincani. Le 1er octobre 2008, il s'est remarié avec un prisonnier néerlandais de la prison de Monza [11] .

Fabio Savi 
les tueurs à la uno Blanche Fabio_11
Fabio Savi au moment de l'arrestation
Né à Forlì, le 22 avril 1960: le frère de Roberto, co-fondateur du gang en 1987. Lui aussi, comme son frère, postule pour rejoindre la police, mais un défaut de vision affecte sa carrière. Dès l'âge de 14 ans, il fait de nombreux petits boulots, a un caractère audacieux et agressif. Avec Roberto, il est le seul élément présent dans toutes les actions criminelles du gang. Fabio est arrêté quelques jours après son frère, à 27 kilomètres de la frontière avec l' Autriche , alors qu'il tentait de s'expatrier, bloqué par une voiture de police de la circulation. Il a travaillé comme carrossier et chauffeur de camion, vivant à Torriana avec une fille roumaine, Eva Mikula, dont les témoignages s'avéreront décisifs dans la résolution des enquêtes. Après avoir été condamné à la prison à vie, il a été transféré à la prison de Sollicciano à Florence, puis à celle de Fossombrone .
Le 24 septembre 2009 , Fabio Savi, après environ un mois de grève de la faim à la prison de Voghera , a été hospitalisé à l'hôpital de la ville pour des raisons cliniques. La motivation de la grève serait la demande de Savi d'être transféré dans une prison plus proche de sa famille et la possibilité de travailler pour y pourvoir [12] . Le 4 janvier 2010, il a été transféré à la prison à sécurité maximale de Spoleto .
En octobre 2014, il a demandé à pouvoir profiter du rite abrégé, qui allait transformer la vie en trente ans [13] . La demande a été rejetée le 3 décembre 2014 par la Cour d'assises de Bologne . [14]

Alberto Savi 
les tueurs à la uno Blanche Albero11
Né à Cesena , le 19 février 1965: frère cadet de Roberto et Fabio. Avec les frères, il forme la structure principale du gang. C'est un policier comme Roberto, au moment de son arrestation, il sert au Commissariat de Rimini. De caractère faible, il souffre de la personnalité de ses frères aînés. L' emprisonnement à perpétuité est purgé du 26 novembre 1994. Le 23 octobre 2010, Alberto Savi demande à être autorisé à partir après 16 ans de prison [15] . Après 23 ans de prison, il a bénéficié d'un permis de séjour en février 2017 afin de rencontrer sa mère dans des conditions de santé extrêmement graves [16] . En 2019bénéficie d'un permis pour les vacances de Noël. [17]

Peter Gugliotta 
les tueurs à la uno Blanche Peter_10
Né à Catane en 1960: il ne participe pas aux actions meurtrières du groupe. Cependant, il est condamné à 18 ans d'emprisonnement. Lui aussi était policier et travaillait comme opérateur radio au siège de la police de Bologne avec son ami Roberto Savi. Il a été libéré en 2008, après 14 ans d'emprisonnement, grâce à la grâce et à la loi Gozzini [18] .

Marino Occhipinti 
les tueurs à la uno Blanche Occhip10
Né à Santa Sofia , le 25 février 1965: un membre mineur du gang participe cependant à une agression contre une camionnette de la Coop de Casalecchio di Reno, le 19 février 1988, au cours de laquelle un gardien de sécurité décède et pour cela il est condamné à une peine dell'ergastolo. Lui aussi, policier de l'équipe mobile de Bologne, au moment de son arrestation le 29 novembre 1994, était surintendant adjoint de la section des stupéfiants de l'équipe mobile. Dans une récente interview, Marino Occhipinti a demandé pardon aux membres de la famille de l'agent de sécurité tués. Depuis 2002, il travaille dans une coopérative [19] .
Le 30 mars 2010 , après un décret motivé du tribunal de surveillance, Marino Occhipinti, après 16 ans de détention, bénéficie d'un permis de 5 heures pour participer à une Via crucis à Sarmeola di Rubano , dans la région de Paduan, avec d'autres détenus et accompagnés de travailleurs sociaux. [20] Le 11 janvier 2012, il a obtenu la semi-liberté [21] .
Le 20 juin 2018, son avocat, Milena Micele, a présenté à l'audience la documentation en faveur de la liberté, qui comprend des rapports sur son travail effectué à l'extérieur et à l'intérieur de la prison avec la coopérative Giotto. Selon l'ordonnance du tribunal de surveillance, son repentir est «authentique», il «a revisité de manière critique son passé» et «ce n'est pas socialement dangereux». "Marino Occhipinti est donc sorti le 2 juillet 2018.

Luca Vallicelli 
Au moment de l'arrestation, qui a eu lieu le 29 novembre 1994, le policier est un agent choisi dans la section de la police de la circulation de Cesena. Membre mineur du gang, il ne participe qu'aux premiers vols, qui se terminent sans meurtres. Il acquiert la peine de trois ans et huit mois et est actuellement un homme libre et licencié par la police d'État [21] .
Chronologie des principales actions criminelles
En activité entre 1987 et jusqu'à l'automne 1994 , le gang a commis 103 actions criminelles [22], entraînant la mort de 24 personnes et 102 blessés [23].
Le surintendant de la police Antonio Mosca
Le gang a commencé à commettre ses crimes depuis 1987 , se consacrant la nuit aux vols des postes de péage le long de l' autoroute A14 . Le 19 juin 1987, le gang a porté le premier coup avec un vol au péage de Pesaro , consommé à bord de la Fiat Regata grise appartenant à Alberto Savi sur laquelle ils avaient apposé une fausse plaque; le butin s'élevait à environ 1 300 000 lires. Immédiatement après le premier coup, le gang a commis 12 vols dans les postes de péage en environ 2 mois.
En octobre 1987, ils organisèrent une tentative d'extorsion contre un concessionnaire de Rimini, Savino Grossi. Le Savi a envoyé une lettre à Grossi indiquant la procédure de paiement. Le revendeur a fait semblant de céder au chantage mais avait déjà informé le commissariat de police de Rimini . Le 3 octobre, Savino Grossi s'est rendu sur l'autoroute avec sa voiture, cachant un policier dans son coffre, tandis que d'autres voitures du commissariat de Rimini le suivaient à une courte distance. L'inspecteur Baglioni a participé à cette opération, celle qui en 1994 avec ses propres investigations permettra de découvrir les membres du gang [24] . Grossi a été contacté par les extorqueurs et s'est arrêté près d'un survol juste avant le péage deCesena . Avec l'intervention de la police, un conflit d'incendie a éclaté dans lequel le commissaire Antonio Mosca a été grièvement blessé , qui mourra le 29 juillet 1989 après une longue période de souffrance [25] . Le meurtre de Moscou est le premier d'une longue série de membres de gangs à commettre [26] .

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi10

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi11

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi13

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi14

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi15

les tueurs à la uno Blanche Tzolzo10

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi16

les tueurs à la uno Blanche Uno_bi17

les tueurs à la uno Blanche Tzolzo11

les tueurs à la uno Blanche Albert10


Dernière édition par pierre le Mar 21 Juil 2020 - 20:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre




Nombre de messages : 1013
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche EmptyMar 21 Juil 2020 - 2:08

Beaucoup trop de similitude avec le attentats de 1985 attribués au TBW
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Contenu sponsorisé





les tueurs à la uno Blanche Empty
MessageSujet: Re: les tueurs à la uno Blanche   les tueurs à la uno Blanche Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
les tueurs à la uno Blanche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: