les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 le DOSSIER X1 et consorts

Aller en bas 
+34
luanda
w424785
HERVE
SiscoF
chien jaune
dislairelucien
aurore
FAITESVITE
h4 o
Jo001
Cusmenne Claude
Marlair Jean-Claude
m verdeyen
dim
jc1243401
michel-j
AC30
chris
lagloupette02
michel
james007
wil
nervien
swansongunsung
billbalantines
Trisch
Pol Silentblock
Henry
raygil
Eric
EVE
Claude-1300
undercover
Ruf Nachtergaele
38 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 41, 42, 43
AuteurMessage
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMar 12 Avr 2016 - 15:50

Geronimo a écrit:
DDC affirme que cette réunion n'avait rien d'important. D'autres contestent,

DDC a fait chier beaucoup de journalists qui assistaient a cette réunion de travail. Y compris un journaliste de Paris Match et des journaliste belges reputés comme Renné De Witte. Ils l'ont contredit publiquement.

Geronimo a écrit:
mais je crois que l'explication la plus simple est qu'il y a eu des violations massives du secret d'instruction et que DDC, en tant que journaliste, ne veut pas compromettre ses sources

Il voulait éviter, à tout prix, que la vérité sorte. Il y a une différence entre ne pas divulguer des sources, et créer un article bidon. Un article qu'il a défendu plus tard, d'ailleurs, lorsqu'il est descendu contredire Marc Toussaint.

Est-ce qu'on peut faire confiance a un journaliste comme DDC? Un journaliste qui ment, sciemment, lorsque cela l'arrange? Pour moi un tel journaliste n'hésiterait pas à arroser un article, ou un livre, en remplaçant une date avec une autre.

Cette réunion de travail est intéressant parce c'était du jamais vu! Deux flics, écartés, ramassent un maximum de journalistes, et des parents des victimes, pour leur expliquer, documents et PV's à l'appui, leur version des faits!

A part les mensonges de DDC le sujet est aussi intéressant parce que des enquêtes étaient en cours pour découvrir la source des fuites. Comment est-ce que c'est possible alors que De Baets et Bille n'aient pas été pousuivis pour violation du secret d'instruction? Toute une série de gens ont dit publiquement qu'il y avait, et je reprends ta phrase, des violations massives du secret d'instruction pendant ces réunions de travail (parce qu'il y en avait plusieurs). N'oublie pas non plus que l'autre flic, Marc Toussaint, qui assistaient à cette réunion, mais non comme chef d'orchestre, a été vigoreusement poursuivi et condamné pour ces faits.


Dernière édition par aurore le Ven 15 Avr 2016 - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 13 Avr 2016 - 15:07

L'enquête sur les X's était très nocive parce qu'elle bouffait énormément de ressources policières. Mais elle était même plus nocive pour une autre raison, qui est beaucoup moins connue.

Beaucoup de PV's aux sujet de Nihoul, le Dolo, les partouzes, Faulx-Les-Tombes etc. ont été actés dans les dossier X 109/96 et non le dossier Dutroux-Nihoul proprement dit 86/96. Mais ce n'est pas grâce aux X's que ces PV existent! Nihoul et ses activités étaient dans le collimateur, bien sûr, dés que ses relations avec Dutroux était prouvées. Mais quel était le résultat du fait que ces PV's se trouveaient dans le dossier X's et non le dossier Dutroux-Nihoul? Ils ne faisaient pas partie du procès Dutroux-Nihoul et consorts en 2004.
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyVen 15 Avr 2016 - 9:57

Je crois qu'il vaut la peine de parler du point de vue de quelqu'un que je respecte énormément: Ruf.

Ruf est scandalisé par le fait que les enquêteurs avaient les agendas de Tony VDB entre leur mains, et ils n'ont pas fait une analyse complète. Ils ont commencé mais ils n'ont fait, si je ne trompe pas, que 10% environ. Ruf peut confirmer.

Il y a quelques années j'étais sur le même rayon d'onde que Ruf vis à vis de X1. Mais depuis j'ai changé d'opinion.

Ma réponse à Ruf, au sujet des agendas de Tony VDB, c'est que si les ressources policières étaient illimitées, alors pourquoi pas? On n'a rien à perdre. Mais la réalité est que:

1. les ressources policières étaient limitées
2. faire une telle analyse consomme énormément de ressources.

En plus, si on parcourt les agendas, on ne voit rien qui saute aux yeux et qui mérite un examen minutieux. Ca aurait été le cas si, par exemple, Tony VDB étaient client du Dolo. C'est vrai qu'on trouve quelque clubs que Tony VDB a visités, comme le Commanditaire à Bruxelles. qui sont intéressants. Mais on sait que c'est inévitable statistiquement (six degrees of separation etc.) qu'il y aura des noms qui sont éventuellement en commun parmi les centaines de noms dans les deux milieux Nihoul et Tony VDB.

C'est pourquoi c'était une très bonne décision, à mon avis, d'abondonner l'analyse des agendas de Tony VDB. Et je regrette les pistes beaucoup plus fortes qui n'étaient simplement pas suivies, parce que le dossier X consommait tellement de ressources. Pour moi, ça c'est la vraie scandale.
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele




Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyDim 17 Avr 2016 - 22:47

aurore a écrit:


"En plus, si on parcourt les agendas, on ne voit rien qui saute aux yeux et qui mérite un examen minutieux. Ca aurait été le cas si, par exemple, Tony VDB étaient client du Dolo. C'est vrai qu'on trouve quelque clubs que Tony VDB a visités, comme le Commanditaire à Bruxelles. qui sont intéressants. Mais on sait que c'est inévitable statistiquement (six degrees of separation etc.) qu'il y aura des noms qui sont éventuellement en commun parmi les centaines de noms dans les deux milieux Nihoul et Tony VDB.

C'est pourquoi c'était une très bonne décision, à mon avis, d'abondonner l'analyse des agendas de Tony VDB. Et je regrette les pistes beaucoup plus fortes qui n'étaient simplement pas suivies, parce que le dossier X consommait tellement de ressources. Pour moi, ça c'est la vraie scandale.


"En plus, si on parcourt les agendas, on ne voit rien qui saute aux yeux et qui mérite un examen minutieux"
"......faire une telle analyse consomme énormément de ressources".
je ne suis pas d'accord avec ce conclusion. Il y a des noms communs...mais pas dizaines. J'ai moi-même eu la chance d'analyser ces agendas. Une telle
analyse ne consomme pas énormement de ressources. Et il y a aussi beaucoup des noms et endroits mentionnés qui sont très intéressantes à propos le meurtre de Katrien DC en Carine D. Et il y a par exemple aussi une piste très intéressante concernant Nihoul : une source proche de TVDB m'a dit que la firme de Tony a fait un film pour SOS Sahel et que Nihoul aurait été intermédiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele




Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyDim 17 Avr 2016 - 23:33

Ruf Nachtergaele a écrit:
aurore a écrit:


"En plus, si on parcourt les agendas, on ne voit rien qui saute aux yeux et qui mérite un examen minutieux. Ca aurait été le cas si, par exemple, Tony VDB étaient client du Dolo. C'est vrai qu'on trouve quelque clubs que Tony VDB a visités, comme le Commanditaire à Bruxelles. qui sont intéressants. Mais on sait que c'est inévitable statistiquement (six degrees of separation etc.) qu'il y aura des noms qui sont éventuellement en commun parmi les centaines de noms dans les deux milieux Nihoul et Tony VDB.

C'est pourquoi c'était une très bonne décision, à mon avis, d'abondonner l'analyse des agendas de Tony VDB. Et je regrette les pistes beaucoup plus fortes qui n'étaient simplement pas suivies, parce que le dossier X consommait tellement de ressources. Pour moi, ça c'est la vraie scandale.


"En plus, si on parcourt les agendas, on ne voit rien qui saute aux yeux et qui mérite un examen minutieux"
"......faire une telle analyse consomme énormément de ressources".
je ne suis pas d'accord avec ce conclusion.  Il y a des noms communs...mais pas dizaines. J'ai moi-même eu la chance d'analyser ces agendas. Une telle
analyse ne consomme pas énormement de ressources. Et il y a aussi beaucoup des noms et endroits mentionnés qui sont très intéressantes à propos le meurtre de Katrien DC en Carine D.  Et il y a par exemple aussi une piste très intéressante concernant Nihoul : une source proche de TVDB m'a dit que la firme de Tony a fait un film pour SOS Sahel et que Nihoul aurait été  intermédiaire, et via la même source j'ai compris qu'il ya des collegues de T qui connaissaient Nihoul avant l'affaire Dutroux.
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyLun 18 Avr 2016 - 8:57

Ruf Nachtergaele a écrit:
Une telle analyse ne consomme pas énormement de ressources.

Ok, je crois que je pourrais suivre ton raisonnement s'il s'agissait de simplement de faire une liste des noms et des endroits en commun, sans plus. Mais le problème c'est que ce n'est jamais noir/blanc. On trouve nécessairement beaucoup de noms et d'adresses qui 'pouvaient' être un lien, comme le bar le Commanditaire à Bruxelles. Et on peut tout de suite poser des questions.  Est-ce c'était louche? Est-ce qu'il y avait des activités illégales? Y a t-il des gens qui pourraient confirmer ou informer la présence de Nihoul? Qu'est-ce que Tony VDB faisait là? Qui sont les témoins? Et on doit faire cela pour chaque personne et chaque endroit! Ca, c'est énorme. C'est pourquoi, à mon avis, il valait mieux trancher et mettre fin à cette piste. Il y avait d'autres pistes qui étaient beaucoup plus importantes et qui étaient negligées à cause du dossier X.
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyLun 18 Avr 2016 - 10:25

Je ne sais pas si Geronimo reviendra. Il est bien informé, intelligent et de bonne foi. Mais, à mes yeux, trop influencé par le seul livre qu'il ait lu sur le sujet. Les Dossiers X

Geronimo ne sait pas que c'est dingue comment quelques pistes étaient négligées par les enquêteurs. Les pistes qui n'ont été discutées ni dans la presse belge, ni ailleurs.

Un exemple: quelqu'un, qui n'étaient jamais citée dans la presse, a écrit une lettre à Dutroux au sujet des cassettes des enfants et des chambres aménagées qui sont prêtes. Il donne une adresse ou on peut trouver ces chambres. Ca, c'est prouvé. Mais c'est même plus fort.  Un témoin tout à fait indépendent a dit que Dutroux visitait cette personne. Mais on n'a rien fait avec cette piste! Fou, hein?

Pourquoi on n'a rien fait? Complot? Parce qu'il fallait tout faire pour que Dutroux soit un préditeur isolé? Je le crois, cela c'est mon opinion personnelle. Mais le fait que le dossier X a consommé tellement de ressources, a certainement joué un rôle. L'arrivée de X1 était une malédiction pour l'enquête Dutroux et consorts.
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele




Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyLun 18 Avr 2016 - 11:51

"L'arrivée de X1 était une malédiction pour l'enquête Dutroux et consorts"......ca , je ne le comprends pas.
C'est difficile pour me faire comprendre en français mais je trouve que des choses qui se manifestent synchrones ne sont pas par définition causals. Si je comprends bien les dires de Bourlet, lui-même aussi n'est pas d'accord avec ce propos d'une influence de l'enquête de X1 sur l'enquête Dutroux.
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyLun 18 Avr 2016 - 12:20

Ruf Nachtergaele a écrit:
Si je comprends bien les dires de Bourlet, lui-même aussi n'est pas d'accord avec ce propos d'une influence de l'enquête de X1 sur l'enquête Dutroux.

Bourlet était aveugle. Beaucoup de PV's se trouvaient, à tort, dans les dossier X exclusivement. Ils auraient du faire partie du procès Dutroux et consorts en 2004. Bourlet ne se rendait pas compte.

Le dossier X consommait beaucoup de ressources. Personne ne dispute cela. Mais la question c'est: est-ce que cette consommation était justifiée. Bourlet defendait De Baets, certes. Mais la grande majorité des magistrats, et des policiers, n'était pas d'accord avec cette enquête. Pour eux, c'était du pur gaspillage des ressources. Je ne vais pas aussi loin, mais comprends néanmoins leur point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
aurore




Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 09/08/2010

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyVen 29 Avr 2016 - 21:11

Deux documents sur Debaets et son comportement au sujet de X1. A mon avis ces documents sont accablants pour Debaets.
Le premier (en néerlandais) écrit par le gendarme De Pauw
https://www.scribd.com/doc/310728215/Rapport-de-Pauw-ivm-X1-en-Debaets-15-SEP-97
Le deuxième (en français) écrit par le gendarme Decker
https://www.scribd.com/doc/310745942/Hanim-Mazibas-x1
Revenir en haut Aller en bas
lrnt




Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/04/2015

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 21 Déc 2016 - 19:10

La chaîne YouTube de l'émission In the Now, diffusée par Russia Today, a récemment partagé le témoignage d'Anneke Lucas, une Belge qui prétend avoir été victime, dans sa jeunesse, d'un réseau pédophile basé en Belgique et dirigé par... un ministre belge. Les membres de ce réseau étaient des gens connus, selon elle. Un membre d'une famille royale en aurait d'ailleurs fait partie... Ce témoignage fut enregistré et diffusé par l'organisation Global Citizen, une organisation soutenue par l'UNICEF, la Fondation des Nations Unies et bien d'autres encore... Anneke Lucas dit-elle la vérité ? Les médias belges vont-ils aussi en parler ?

https://www.globalcitizen.org/content/anneke-lucass-harrowing-tale-of-sex-trafficking-am/



Anneke Lucas a écrit:
When I was a little girl in my native Belgium, I was put to work as a sex slave.

My mother sold me, and drove me wherever, whenever she got the call. The boss of this pedophile network was a Belgian cabinet minister. The clients were members of the elite. I recognized people from television. Their faces were familiar to the masses, while I was confronted with the dark side of their power addiction — the side no one would believe existed. I came across VIP's, European heads of state, and even a member of a royal family.

Around my sixth birthday, in 1969, I was taken to an orgy for the first time, in a castle. I was used for an S&M show, on a low stage, chained up with an iron dog collar, and made to eat human feces. Afterwards, left lying there like a broken object, I felt so humiliated, I had to do something to save my soul, or else — and this I knew for certain — I would have withered and died.

I raised myself up, and stood looking at the bizarre crowd of aristocrats dressed up as hippies, swaying to the music in various levels of sexual interaction, busily availing themselves of little pills and pre-rolled joints passed around on silver trays by sober waiters. I trembled in fear, but my body straightened and stilled itself like a bow in suspense before the shot, and I heard my voice as though it were not my own, chiding the adults, telling them that this was wrong – that I was going to tell on them, and that they would all go to jail.

Trippy, spacey music was oozing through the atmosphere and most people were too high to notice me. One man, wearing a business suit, caught my eye. He looked scared, but he held my gaze for a brief moment, and seemed to feel for me. Then he was gone. I never saw him again in the network, but years later I did spot him on TV. He became a prominent Belgian politician.

I was quietly led away and taken to a cellar. I was certain that I was going to be killed, but instead I was shown the fresh body of a young murder victim. I was to remain silent.

During the week, I went to school. I was a shy girl, with few friends. I remember, once, in the second grade, becoming aware of an energetic shift in the room, to realize all eyes were on me. The teacher had been calling on me, and I had been too spaced out to hear. She wondered out loud if I knew the answer to the question she had asked, and I sat in embarrassing silence while the class laughed.

I was a nonentity at school, and at home no one cared for me. I received more attention in the network. It felt good to be viewed as the most perfectly beautiful, sensual object by powerful men with high standards in taste. This was the only positive in my life, and I clung to it as my only raft to keep from drowning in a sea of shame and self-loathing.

After four years of surviving the network, when I was 10, a new guest brought along his 20-year-old son: tall, dashing, blond, and blue-eyed. He boldly advanced toward me. I smiled, and he called me a little whore. Not since the first time I had been brought to an orgy, four years earlier, had I expressed my true feelings. I was furious.

"You think I like it here?" I sneered.

This interaction started the most intense year of my life, in which I would feel more than ever loved, seen, and understood, and would be more than ever abused, all by that same young man. A year later, when he was through with me, I was of no use to the network anymore, and was to be killed. When my torture began, he stood watching, laughing.

This was the third time that my entire being became filled with an otherworldly force. Fierce pride straightened my body. A burning cigarette was put out on my forearm. My energetic body latched onto his in pure defiance. The thought "I don't need you!" had become me, and all I saw was the energy behind the troubled ocean of blue in his eyes, and the love in spite of all the pain he had passed on to me.

I was led away to a small room, and strapped onto a butcher's block. The man who tortured me was one of the defendants in the notorious Dutroux case, which, when it broke the news in 1996, was believed it would blow up the Belgian pedophile network. But instead, eight years later, only Marc Dutroux received a life sentence. I should have died that night in 1974 on that butcher's block, but my life was saved at the last minute.

While I had been tortured, the young man had been negotiating with the politician in charge of the network. They made a deal: he would work for the politician, extend his shady services in exchange for my life. This one good deed eventually cost him his own life. In this milieu, any shred of humanity is a deadly weakness.

My life was spared, and I was told to remain silent forever. It took me 40 years before I could speak up.

In 1988, when I was 25 years old, I was walking downtown Los Angeles, near Skid Row, and got a faint, specific whiff of human feces, and was assaulted with the memory of the extreme humiliation I had suffered as a child. My instant thought was: "If this is true, I'm going to kill myself."

I was too identified with the experience, and the shame was too great. I wasn't ready, and pushed the memory back into the subconscious. It would take several more years, many more hours of therapy, to finally share this memory with one safe person.

I share this experience publicly here for the first time, having finally reached a place in my healing where I have access once again to the strength that came through me in those moments of clarity in the network. I also believe that the world is more than ever ready to confront its darkness. We have to, if we are to survive as a species.

All survivors of incest, sexual abuse, and sex trafficking have my strength. Though I suffer from PTSD, and, for example, I still become nauseous whenever I hear a certain kind of airy, trippy music, I've become so mindful of triggers that they don't control my everyday existence. It takes so much energy to survive not only the physical violence, but to endure the psychic drain of abuse — to carry the shame.

Just surviving daily life while trying to heal from child sexual abuse requires a thousand times the strength it would require for someone without awareness to pursue a successful career. And society still values the career person over the survivor.

Power addicts, world leaders, and corrupt politicians who abuse children are themselves like children who never grew up, driven to power to avoid ever feeling the humiliation of child abuse again, unconsciously seeking revenge from a place of hurt by recycling the abuse. They lack the courage to heal.

Those of us who have suffered sexual abuse, incest or sex trafficking need to learn to harness our survival strength on our own behalf, so we can heal our damaged ego, and channel that strength to lead the way towards a future in which former victims conquer by love, understanding and compassion for all.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
michel


Nombre de messages : 8600
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 21 Déc 2016 - 19:34

lrnt a écrit:
La chaîne YouTube de l'émission In the Now, diffusée par Russia Today, a récemment partagé le témoignage d'Anneke Lucas, une Belge qui prétend avoir été victime, dans sa jeunesse, d'un réseau pédophile basé en Belgique et dirigé par... un ministre belge. Les membres de ce réseau étaient des gens connus, selon elle. Un membre d'une famille royale en aurait d'ailleurs fait partie... Ce témoignage fut enregistré et diffusé par l'organisation Global Citizen, une organisation soutenue par l'UNICEF, la Fondation des Nations Unies et bien d'autres encore... Anneke Lucas dit-elle la vérité ? Les médias belges vont-ils aussi en parler ?

https://www.globalcitizen.org/content/anneke-lucass-harrowing-tale-of-sex-trafficking-am/



Anneke Lucas a écrit:
When I was a little girl in my native Belgium, I was put to work as a sex slave.

My mother sold me, and drove me wherever, whenever she got the call. The boss of this pedophile network was a Belgian cabinet minister. The clients were members of the elite. I recognized people from television. Their faces were familiar to the masses, while I was confronted with the dark side of their power addiction — the side no one would believe existed. I came across VIP's, European heads of state, and even a member of a royal family.

Around my sixth birthday, in 1969, I was taken to an orgy for the first time, in a castle. I was used for an S&M show, on a low stage, chained up with an iron dog collar, and made to eat human feces. Afterwards, left lying there like a broken object, I felt so humiliated, I had to do something to save my soul, or else — and this I knew for certain — I would have withered and died.

I raised myself up, and stood looking at the bizarre crowd of aristocrats dressed up as hippies, swaying to the music in various levels of sexual interaction, busily availing themselves of little pills and pre-rolled joints passed around on silver trays by sober waiters. I trembled in fear, but my body straightened and stilled itself like a bow in suspense before the shot, and I heard my voice as though it were not my own, chiding the adults, telling them that this was wrong – that I was going to tell on them, and that they would all go to jail.

Trippy, spacey music was oozing through the atmosphere and most people were too high to notice me. One man, wearing a business suit, caught my eye. He looked scared, but he held my gaze for a brief moment, and seemed to feel for me. Then he was gone. I never saw him again in the network, but years later I did spot him on TV. He became a prominent Belgian politician.

I was quietly led away and taken to a cellar. I was certain that I was going to be killed, but instead I was shown the fresh body of a young murder victim. I was to remain silent.

During the week, I went to school. I was a shy girl, with few friends. I remember, once, in the second grade, becoming aware of an energetic shift in the room, to realize all eyes were on me. The teacher had been calling on me, and I had been too spaced out to hear. She wondered out loud if I knew the answer to the question she had asked, and I sat in embarrassing silence while the class laughed.

I was a nonentity at school, and at home no one cared for me. I received more attention in the network. It felt good to be viewed as the most perfectly beautiful, sensual object by powerful men with high standards in taste. This was the only positive in my life, and I clung to it as my only raft to keep from drowning in a sea of shame and self-loathing.

After four years of surviving the network, when I was 10, a new guest brought along his 20-year-old son: tall, dashing, blond, and blue-eyed. He boldly advanced toward me. I smiled, and he called me a little whore. Not since the first time I had been brought to an orgy, four years earlier, had I expressed my true feelings. I was furious.

"You think I like it here?" I sneered.

This interaction started the most intense year of my life, in which I would feel more than ever loved, seen, and understood, and would be more than ever abused, all by that same young man. A year later, when he was through with me, I was of no use to the network anymore, and was to be killed. When my torture began, he stood watching, laughing.

This was the third time that my entire being became filled with an otherworldly force. Fierce pride straightened my body. A burning cigarette was put out on my forearm. My energetic body latched onto his in pure defiance. The thought "I don't need you!" had become me, and all I saw was the energy behind the troubled ocean of blue in his eyes, and the love in spite of all the pain he had passed on to me.

I was led away to a small room, and strapped onto a butcher's block. The man who tortured me was one of the defendants in the notorious Dutroux case, which, when it broke the news in 1996, was believed it would blow up the Belgian pedophile network. But instead, eight years later, only Marc Dutroux received a life sentence. I should have died that night in 1974 on that butcher's block, but my life was saved at the last minute.

While I had been tortured, the young man had been negotiating with the politician in charge of the network. They made a deal: he would work for the politician, extend his shady services in exchange for my life. This one good deed eventually cost him his own life. In this milieu, any shred of humanity is a deadly weakness.

My life was spared, and I was told to remain silent forever. It took me 40 years before I could speak up.

In 1988, when I was 25 years old, I was walking downtown Los Angeles, near Skid Row, and got a faint, specific whiff of human feces, and was assaulted with the memory of the extreme humiliation I had suffered as a child. My instant thought was: "If this is true, I'm going to kill myself."

I was too identified with the experience, and the shame was too great. I wasn't ready, and pushed the memory back into the subconscious. It would take several more years, many more hours of therapy, to finally share this memory with one safe person.

I share this experience publicly here for the first time, having finally reached a place in my healing where I have access once again to the strength that came through me in those moments of clarity in the network. I also believe that the world is more than ever ready to confront its darkness. We have to, if we are to survive as a species.

All survivors of incest, sexual abuse, and sex trafficking have my strength. Though I suffer from PTSD, and, for example, I still become nauseous whenever I hear a certain kind of airy, trippy music, I've become so mindful of triggers that they don't control my everyday existence. It takes so much energy to survive not only the physical violence, but to endure the psychic drain of abuse — to carry the shame.

Just surviving daily life while trying to heal from child sexual abuse requires a thousand times the strength it would require for someone without awareness to pursue a successful career. And society still values the career person over the survivor.

Power addicts, world leaders, and corrupt politicians who abuse children are themselves like children who never grew up, driven to power to avoid ever feeling the humiliation of child abuse again, unconsciously seeking revenge from a place of hurt by recycling the abuse. They lack the courage to heal.

Those of us who have suffered sexual abuse, incest or sex trafficking need to learn to harness our survival strength on our own behalf, so we can heal our damaged ego, and channel that strength to lead the way towards a future in which former victims conquer by love, understanding and compassion for all.

Jamais entendu parler pour ma part. Attention, RT est un outil de propagande russe.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
lrnt




Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/04/2015

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 21 Déc 2016 - 19:40

Oui, RT diffuse la propagande russe comme nos médias diffusent la propagande de l'OTAN (de façon moins grossière, certes). La vidéo n'a pas été enregistrée par RT semble-t-il, mais par l'organisation Global Citizen, partenaire de nombreux organismes officiels comme l'UNESCO, la Fondation des Nations unies, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele




Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Anneke Lucas    le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyJeu 1 Juin 2017 - 0:02

ter info:

in verband met Anneke Lucas.


geïntereseerden kunnen via de volgende facebook-link allerlei links/URL's met informatie vinden:

"FACEBOOK"


.
Revenir en haut Aller en bas
Vanheuv




Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 12/02/2020

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 11 Mar 2020 - 13:35

https://www.lachambre.be/doc/CCRI/html/51/ic326.html

Il est remarquable qu'un certain AOP,
Gérard Vanesse, ait
été impliqué à la fois dans la recherche Fourniret et ensuite dans le dossier Dutroux. Est-ce une pure coïncidence ou
(...)
Premièrement, les autorités judiciaires me confirment qu'une
commission rogatoire mandatée par un
juge d'instruction français de Charleville-Mézières le 23 avril 1996 a été envoyée le
24 avril 1996 afin d'exécuter une décision de la chambre du conseil de
Dinant. Un mandat de perquisition a été délivré concernant
un vol d'armes en France. Le résultat de cette perquisition a
été négatif.
le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Nihoul10

livre;Le dossier Nihoul: les enjeux du procès Dutroux

http://www.leparisien.fr/faits-divers/des-1996-les-enqueteurs-belges-connaissaient-fourniret-20-07-2004-2005153574.php

Sur ce carnet de notes que

nous avons pu consulter apparaît le nom de Fourniret. Le 25 avril 1996, Gérard Vanesse écrit

de manière télégraphique : « perquisition chez Fourniret (arme), commission rogatoire internationale

du SRPJ de Reims, déclaration de Monique Olivier (épouse Fourniret), perquisition ».

Les enquêteurs

s'intéressent ce jour-là à un vol de pistolets commis par Fourniret en 1993 au poste de police

de l'air et des frontières (PAF) à Givet (Ardennes). Le gendarme Vanesse précise que, le lendemain,

lui et ses homologues français retrouvent des forains, les acheteurs de ces armes : « Localisation

du cirque Triumph à Fosse-la-Ville. Repas du midi avec collègues français. 18 h 30 : saisie

du chiffon ayant contenu l'arme. »

https://www.lesoir.be/art/%252Fnihoul-arrete-la-peur-du-reseau-accreditee_t-20060925-006FPP.html

Connaissez-vous un certain Lelièvre ? Le 15, Nihoul part conduire ses enfants à Agimont, chez leur grand-père avec...
(...)

Nihoul explique sa rencontre avec Lelièvre, un toxicomane rencontré via l'exploitant d'une pompe à essence de la région de Dinant, Casper Flier. Il fait part de ses contacts avec le gendarme Gérard Vannesse, de la BSR de Dinant, qu'il


https://i.servimg.com/u/f57/18/61/69/58/lamarq10.jpg

il n a pas de lien avec les tuerie du brabant ,même si un protagoniste de l affaire dutroux
(casper flier ) avait des bureaux en 1984 dans l immeuble ou m bouhouche avais des box rue du beau cite-162-164 avenue louise,d après cette lettre:
Revenir en haut Aller en bas
Vanheuv




Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 12/02/2020

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyMer 25 Mar 2020 - 23:07

tous ça n existais pas

https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/03/25/l-enfance-mise-a-nu-art-et-representations-du-corps_6034424_3246.html

1992
https://www.youtube.com/watch?v=H0LQiv7x4xs

l'émission culturelle de France 5, « Le Doc Stupéfiant ! ... Certains artistes ont-ils fait l'apologie de la pédophilie ?

les cliens de dutroux ou fourniret n etais pas tres loin
ou ...derochette ? outreau ... etc

les "X" aujourd hui devraient etre ecoutés autrement et plutot que de polemiquer
sur la veracité des fait
ce demandé pourquoi il ont ete discredité ou nié (je ne parle pas de x1 mise en avant pour
cacher les autres temoignages )
et remarquer le pouvoir éditoriale de ces gents capable d etouffé toutes affaire


Revenir en haut Aller en bas
Vanheuv




Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 12/02/2020

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 EmptyJeu 18 Mar 2021 - 1:30

INSTITUT ABRASAX ET SATANISTES BELGES CE QUI SE PASSE RUE VANDERVELDE ENFANTS DISPARUS:LE COME BACK DE LA PISTE SECTES

Mis en ligne le 24/12/1996 à 00:00 par Alain Lallemand

(...)


WICCA INTERNATIONALE

ET INDUSTRIE DU SEXE

Pour comprendre l'implantation de ces pratiques en Belgique, nous avions retrouvé la trace, à l'époque, d'un certain Jacques «Jack» Coutela, compagnon d'une «Diane Lucifera», alias Nicole L'Hotellier, installés tous deux au Kremlin-Bicêtre, dans la banlieue parisienne. Animateurs du mouvement luciférien «Wicca internationale»,
(...)

La Belgique ? La véritable Wicca se trouve à Ostende, et nous avons également une prêtresse très active à Bruxelles, dans les plus hautes sphères !, glissaient-ils avec des airs de conspirateur.
(...)
DE DR OLES DE CASSETTES

Pourtant, ils ne peuvent nier une proximité avec l'industrie du sexe. «Défi», société de production vidéo de Perpignan, a publié trois cassettes vidéo érotiques d'inspiration démoniste avec le concours explicite de Coutela, et la figuration d'adeptes de la Wicca mélangés à des figurants de l'industrie du sexe. D'ailleurs, les cent règlements intérieurs de la Wicca semblent confirmer cette inclination aux pratiques sexuelles curieuses. Passons sur le fait que selon l'article 70 d, les impétrants du 6e degré initiatique doivent se présenter à la cérémonie le pubis rasé.

Coutela affirme qu'il ne s'agit là que de retrouver «l'état de pureté de l'enfant qui naît».

(....)
En définitive, existe-t-il une Wicca belge, comme l'affirme Coutela ? Ce dernier gardera définitivement son secret. Un vendredi de la fin mars 1995, les trois corps sans vie de Jacques Coutela, de Nicole L'Hotellier et de leur fille adoptive Dominique D. étaient retrouvés au siège de la Wicca,
(...)
Ce qui est certain, c'est que Coutela est bien à l'origine, chronologiquement, des premières implantations lucifériennes dans notre pays : ainsi, parlons de la «Wicca occidentale», qui est une dissidence de la secte de Coutela, dissidence qui fondera en Belgique le «Coven Cernunnos» de Forchies-la-Marche (voir par ailleurs). Président - Grand Maître suprême de la «Wicca occidentale» : le célèbre Yul Rugga, régnant sur le Cercle initiatique de la Licorne (CIL). L'histoire du «Coven central» de Yul Rugga commence en 1981 par un appel à la reconstruction d'une Wicca pure et dure, dit «appel du solstice d'été 1981».
(...)
Ces lucifériens-là sont d'un type tout particulier, empreint de celtisme, d'occidentalisme, pour tout dire d'élitisme.
(...)
LE COVEN CERNUNNOS

ALIAS « WICCA BELGE»
(...)
C'est bien dans l'esprit de Rugga que se crée en mai 1987 l'association belge «Coven Cernunnos», à Bruxelles. Le mouvement sera officiellement dissous en juin 1990, mais en fait, Francis Desmedt, alias le «Grand Maître Anubis», par ailleurs employé d'une grande administration publique,
a toujours gardé intact le flambeau, avec discrétion.
(...)

https://www.lesoir.be/art/institut-abrasax-et-satanistes-belges-ce-qui-se-passe-r_t-19961224-Z0D3R8.html

-------------------
Les paganismes de la Nouvelle Droite (1980-2004)
Stéphane François

Il existait un groupe concurrent, Wicca Occidentale ou Cercle initiatique de la Licorne,
animé par un dénommé « Yul Rugga », de son vrai nom François Ceccaldi. Ce groupe fut
fondé en 1983
d’une scission avec la Wicca française. « Yul Rugga » considérait que la Wicca
française s’éloignait de plus en plus de la tradition celte, pour se cantonner à la magie sexuelle.
Ce dernier fut surveillé par la police lors de la profanation du cimetière juif de Carpentras car,
selon le journaliste Edouard Brasey
, il avait été un collaborateur notoire durant l’Occupation et
membre du P.P.F..


(un passage  ou il est fait etat d emile lecerf et des lien entre la france et la belgique )

Hupin est un vieux militant de l’extême droite : nationaliste, il militait déjà
dans les années soixante dans un groupuscule maurrassien, le Parti National Belge (P.N.B.)
jusqu’à la disparition de ce parti en 1972. A la même époque, un autre néo-droitier belge,
Emile Lecerf, un ancien de Jeune Europe de Thiriart, proche dans les années soixante
d’Europe-Action5
, participa à Nouvelle Ecole6 entre 1970 et 1974. Cette Nouvelle Droite est
donc très proche de sa sœur française :
ses principaux animateurs participent aux activités et
aux publications de la Nouvelle Droite française tel le biologiste Jean O. Piron (décédé en
1977), un ami de Louis Rougier, membre du comité de patronage de Nouvelle Ecole7
.
Cependant, le G.R.E.C.E. Belgique disparut sous cette forme vers 1982

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00442649/file/these_stephane_francois_-_Les_paganismes_de_la_Nouvelle_Droite_-1980-2004-.pdf

--------------

le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Yul_ru10

http://referentiel.nouvelobs.com/archives_pdf/OBS1363_19901220/OBS1363_19901220_032.pdf


------------------
(est ce La meme personne ?)

FRANCIS CECCALDI EST CONDAMNÉ pour l'assassinat d'un Algérien
Publié le 02 novembre 1963 à 00h00

Francis Ceccaldi, condamné à douze ans de réclusion criminelle l'année dernière pour participation au meurtre d'un jeune Tunisien, Ali Chikaoui, odieusement torturé avant d'être achevé par un commando "ultra" près d'Aix-en-Provence, a comparu de nouveau jeudi devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône : il avait à répondre d'un autre meurtre, celui d'un Algérien, Ben Hadj Akaab, vingt-trois ans, tué le 20 avril 1959 à coups de pistolet devant un bar de Marseille.

https://www.lemonde.fr/archives/article/1963/11/02/francis-ceccaldi-est-condamne-pour-l-assassinat-d-un-algerien_2219108_1819218.html

fevrier 1961

https://www.lemonde.fr/archives/article/1961/02/08/le-second-proces-de-francis-ceccaldi-renvoye-pour-supplement-d-information_2264307_1819218.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty
MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   le DOSSIER X1 et consorts - Page 43 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le DOSSIER X1 et consorts
Revenir en haut 
Page 43 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 41, 42, 43

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: