les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

 

 Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984

Aller en bas 
+68
snoop
Cusmenne Claude
KeBiesse
Trojan
Usuwabu
IMduM
totor
Limir
Manicon
Etienne
davidoff
Cheshire cat
Human
Galahad
Gaston de Bruxelles
Mathieu
Tahchak
WhiPl@sh
bunuel1789
Débra
soldat inconnu
Morcabed
Godsavethequeen
guy mayeu
arthur29923
frederic lavachery
troudbal2000
lrnt
Willy-Nilly
Merovingien
espiritu pampa
raoul
derf
némésis
romeo
perplexe
lagloupette02
Big Easy
Chronos
luanda
pami75
tomboy
Et In Arcadia Ego
Hoho
twouitty
michel-j
flanby
gilbertmuda
Kranz
White Star
Luc
bernard1957
K
Whoknows
wabo
aurore
ilimalex
h4 o
FAITESVITE
dislairelucien
Henry
pierre
HERVE
michel
Feu Follet
dim
CS1958
Ruf Nachtergaele
72 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
frederic lavachery




Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 24/10/2010

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMer 13 Mar 2019 - 22:38

frederic lavachery a écrit:
effectivement pas mal de mouvement en tout genre dans ces glacières...mais je doute qu on puisse effectuer des tirs d armes (excepter la GD) sans très vite se faire interdire l accès...donc, la GD s'entraînait elle dans la glacière...ou un groupe de la GD...et pour les baptêmes d étudiants...ils sont partout, aussi dans la maison stratégie et champi.

Cette photo, c'est la champi à environ 200 mètres de celle de l'horreur, non ? On me dit que la Gd utilisait l'ancienne caserne Rolin et cette champi-là pour certains entrainements et que souvent l'ESI s'entrainait là-bas.

Sans prendre pour certain chaque élément des déclarations de X1, ses souvenirs de la champignonnière sont précis et ne peuvent lui avoir été suggérés. Ils impliquent un réseau habitué des lieux, non ? Ce dont elle et d'autres témoignent est validé pour une part essentielle par la rigueur des investigations De Baets et, de façon indirecte, par le sort que la hiérarchie de la Gd, celle de la magistrature et une bonne partie de la presse a réservé à De Baets et son équipe.

C'est un point crucial, il n'a jamais été purgé. Ni par la presse, ni par aucun des trois Pouvoirs. Je ne vois pas comment, dans ces conditions, on peut accorder le moindre crédit au mandat dont a été chargée Martine Michel, qui, elle-même, ne présente pas les garanties indispensables d'intégrité vu sa gestion des affaires Taminiau et Lemire. Quelles que soient les incertitudes sur les faits relatifs à ces deux affaires, leur gestion par Martine Michel et Jean-Claude Lacroix les rend suspects de bien plus qu'un vague "estompement de la norme". Or, dans l'affaire Fortis, la Commission parlementaire d'enquête "séparation des pouvoirs" avait désigné pour l'assister Jean du Jardin et Jean-Claude Lacroix. Le premier avait démontré sa rigueur et sa détermination dans le procès Agusta-Dassault et le second l'inverse dans la gestion judiciaire de la fourmilière mafieuse de Charleroi.

Pour examiner la réalité de la séparation des pouvoirs, ne faudrait-il pas commence par séparer le bon grain de l'ivraie ?

Précision de Michel Clippe :

Il y avait une autre champi et la caserne Rollin ou effectivement la Gd s'entrainait....des tirs c'est possible mais il existe des balles à blanc aussi...qui font autant de bruit !!!
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

Cheshire cat


Nombre de messages : 1425
Date d'inscription : 06/08/2013

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyDim 19 Mai 2019 - 18:03

frederic lavachery a écrit:

Précision de Michel Clippe :

Il y avait une autre champi et la caserne Rollin ou effectivement la Gd s'entrainait....des tirs c'est possible mais il existe des balles à blanc aussi...qui font autant de bruit !!!
Les exercices de tir ca se faisait à balles réelles....
Petite mise à jour de mes docs ; https://i.servimg.com/u/f36/16/93/94/85/doc_de11.jpg
Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 11:28

.

https://soirmag.lesoir.be/255535/article/2019-10-24/meurtre-de-la-champignonniere-un-enqueteur-souleve-des-zones-dombre

Meurtre de la champignonnière: un enquêteur soulève des zones d’ombre
 
Le crime irrésolu secoua notre pays dans le milieu des années 80. Retour sur l’un des dossiers judiciaires les plus noirs de l’époque.
 
Mis en ligne le 24/10/2019 à 00:01
Par Alessandra d'Angelo



Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Ch1111

Christine Van Hess allait avoir 17 ans. Elle est morte en février 1984. Son cadavre fut découvert par des sapeurs-pompiers bruxellois dans le sous-sol d’une champignonnière désaffectée de la commune d’Auderghem, au coin du boulevard du Triomphe et de la rue de la Stratégie. À 20h45, un appel anonyme leur signale un incendie qui ravage une maison en ruines. Après avoir franchi un dédale de couloirs, l’équipe d’intervention arrive dans une cave de 50 mètres sur 5 et découvre une scène d’horreur : un corps humain sur le ventre, presque totalement calciné. Il subsiste la tête et le tronc. Les pieds et les mains sont liés par du fil barbelé, genoux fléchis vers le haut. Un clou est planté au poignet gauche. L’autopsie révélera que la victime est une jeune femme. Elle a d’abord été violée, puis étranglée, avant d’être brûlée post-mortem sur un bûcher improvisé. Autour du corps gisent des tracts estudiantins, de vieux journaux, des restes de repas, un morceau d’étoffe à fleurs rouges et ce qu’il reste d’un soutien-gorge. Dans un poêle, partiellement brûlées, des notes de cours (histoire et sciences politiques). Les papiers de la victime ont disparu. Un bracelet au poignet gauche, un collier, des boucles d’oreille et un cahier scolaire permettent d’identifier le corps.

Il s’agit d’une lycéenne âgée de 16 ans dont les parents ont signalé la disparition quelques heures plus tôt. Lors d’une seconde descente sur les lieux sont découverts un mégot de cigarette, un marteau, une pince universelle, une corde, et sur le terrain vague menant aux caves, un poignard rouillé avec la pointe cassée, des bottines d’homme et un carnet d’adresses complètement durci par le gel. Des voisins interrogés diront avoir entendu des cris le jour du meurtre, mais malheureusement personne n’est intervenu ou n’a appelé les secours…

L’enquête s’annonce difficile et stagne rapidement. Des dizaines de pistes seront suivies. Certaines se dégageront plus que d’autres, dont celle initiée par les déclarations du fameux « témoin X1 », qui mettait en cause l’existence d’un réseau pédophile dans le cadre de l’affaire Dutroux, et celle des Tueries du Brabant. Pour Michel Clippe, l’un des enquêteurs de terrain ayant travaillé de près sur ce dossier aux côtés de Patrick De Baets, Rudy Hoskens et Steve Lisenborghs, il y a de véritables zones d’ombre soulevées lors des interrogatoires et actuellement restées sans réponses.

Un vaste réseau pédo-criminel ?


Christine Van Hees fréquentait la patinoire du Poséidon, à Woluwe-Saint-Lambert. Plusieurs témoins attestent l’y avoir vue plusieurs fois. En 1997, l’affaire revient à la Une de l’actualité à la suite de l’arrestation de Marc Dutroux qui fréquentait aussi l’endroit. Un témoin X1, d’abord anonyme puis connu sous le nom de Régina Louf, dit avoir reconnu Marc Dutroux aux informations télévisées du soir. Elle affirme avoir assisté à l’exécution de Christine Van Hees. Le crime de la champignonnière est une exécution dans le cadre d’un réseau de prostitution enfantine, dont elle-même a été victime durant de longues années derrière les murs de certaines maisons belges.

Marc Dutroux et Michel Nihoul auraient selon elle assisté à l’agonie de l’adolescente. Une mort décidée parce qu’elle allait parler. De septembre 1996 à août 1997, Régina Louf est soumise à 17 auditions filmées. Reconnue saine d’esprit par les psychiatres, bien qu’ayant donné des détails troublants, la Justice considérera ses déclarations non fiables. Et pourtant, les gendarmes qui recueillirent ses éprouvants témoignages se posent encore des questions aujourd’hui. Michel Clippe se souvient : « On a prétendu que X1 fabulait, qu’elle avait monté sa version au départ de ce qu’elle avait lu dans la presse. Or, elle nous a donné des détails que les médias n’avaient pas communiqués. Elle ne pouvait les connaître sans y avoir elle-même été. Elle nous a décrit avec précision la champignonnière, jusqu’au nombre de marches à monter et à descendre pour y arriver. Lorsqu’elle verra des pièces à conviction saisies dans mon bureau, elle fera une terrible crise d’angoisse. Elle dira les reconnaître. De même, lorsqu’elle sera emmenée en voiture pour des reconstitutions et sans savoir où nous l’emmenions, elle réagira à toutes les adresses de maison mentionnées au dossier, même celles non officielles, en se jetant sous le siège passager, tétanisée. X1 et X2 nous montreront d’ailleurs les mêmes bâtiments. Régina Louf décidera alors en cours d’enquête de dévoiler son identité à la presse. Elle estimait être mieux protégée à visage découvert. » C’est en grande partie autour de ce témoignage que se focalise depuis la polémique entre ceux qui accordent foi aux révélations de ces femmes venues offrir leurs témoignages dans la foulée de l’affaire Dutroux, et que l’on baptisera « les X », et ceux qui réfutent la thèse du réseau pédo-criminel. « Toujours est-il, nous précise Michel Clippe, que notre enquête en cours a fait l’objet d’une enquête sur l’enquête et notre équipe d’enquêteurs a été dessaisie. Est-ce que l’on dérangeait là où l’on fouillait ? J’ai encore la frustration, 35 ans plus tard, de ne pas avoir été jusqu’au bout de certaines pistes. »

Un lien avec les tueurs fous du Brabant


Si le mystère d’une Belgique ensanglantée reste lui aussi entier, une autre hypothèse apparaît dans la foulée de cette actualité. C’est celle d’un lien entre la mort de Christine Van Hees et les Tueries du Brabant. D’aucuns affirment qu’elle en fut une victime collatérale. Les personnes qui l’ont assassinée seraient mêlées aux Tueries du Brabant. Avant sa mort, la jeune fille aurait été vue en conversation avec les occupants d’une Pontiac Firebird. Ce véhicule, assez rare en Belgique, est identique à celui appartenant à François Ertrijckx, un informateur de la police dans le cadre des Tueries du Brabant, évoluant sous le pseudonyme d’Astérix. Par ailleurs, dans une correspondance retrouvée, l’adolescente parle d’« une conversation qu’elle n’aurait jamais dû entendre ». Piste « rose », l’adolescente serait-elle devenue un témoin gênant ? Dernier élément troublant : en 1987, la police d’Auderghem reçoit un appel anonyme invitant les enquêteurs à creuser du côté du « Dolo », un café etterbeekois relié au nom de Michel Nihoul dans l’affaire Dutroux. Ce lieu aurait aussi été fréquenté dans les années 80 par des mercenaires susceptibles d’avoir été impliqués dans les Tueries du Brabant. Ce fut sans doute en fonction de cette hypothèse que le procureur du Roi, Jean Deprêtre, longtemps chargé de l’enquête sur les tueurs fous, se fit transmettre, à l’époque, le dossier de la champignonnière.

Si, de l’avis de Michel Clippe, « trop de coïncidences existent pour qu’elles soient malheureuses », en 2011, après des années d’errements, l’affaire de la champignonnière est confiée en désespoir de cause à la section « cold case » de la police fédérale de Bruxelles. Quinze personnes sont interpellées et entendues. Elles ont toutes eu dans leur jeunesse un lien avec le milieu du rock bruxellois. Ces auditions sont considérées comme celles de la dernière chance. Des devoirs complémentaires sont également diligentés en Grande-Bretagne. Les enquêteurs se concentrent sur la fameuse Pontiac Firebird dont le propriétaire n’a jamais été identifié. Ces nouvelles investigations n’aboutissent toutefois à rien et les enquêteurs sont confrontés à la prescription trentenaire des faits. Ouvert le 13 février 1984, le dossier de Christine Van Hees se referme le 14 février 2014 sur une équation à plusieurs inconnues. Un non-lieu est prononcé en mai 2014. Seuls des éléments nouveaux pourraient encore rouvrir l’enquête.



Toute personne en mesure d’apporter des éléments nouveaux au dossier peut s’adresser spontanément à la police judiciaire fédérale de Bruxelles – Section « homicides » – Rue Royale 202 – B-1000 Bruxelles – Tél. : 02- 223.97.50



La piste du milieu punk écartée

Par Alessandra d'Angelo

Dans la chambre de sa fille, Pierre Van Hees retrouvera une lettre titrée « lettre à Papy », qu’il remet aux enquêteurs. Elle y écrit : « (…) Je ne suis pas chez moi, au nº24. Je suis là où je ne désirerais pas être (…) » Il signale aussi que sa fille vient de faire une « retraite  » qui l’a « fortement impressionnée ». Selon un témoignage anonyme, la jeune fille disait rencontrer des personnes dans une maison où se tenaient des « réunions où il y avait d’autres filles » et que si elle en parlait, « ses amis » la tueraient. Elle évoque de grosses motos et un grand brun terrifiant. Dans une cabane, sous une dalle, elle prétend avoir caché un carnet intime expliquant ce qu’elle vivait.

L’école affirme, par ailleurs, qu’il arrivait à l’adolescente de sécher les cours. Des informateurs signalent à la police que des bandes de jeunes du centre-ville (Galerie Agora) parlent du meurtre. Cela a suffi pour que la piste du milieu punk accapare les enquêteurs. Deux mois après le drame, Alain Lenglet, un punk de 21 ans, est interpellé. Il désigne un autre punk, dénommé « petit tondu », qui se vante de faire partie d’une secte satanique qui aurait mis à mort la jeune fille. Lenglet ajoute que « petit tondu » fréquente régulièrement l’« Iroquois ». Les deux hommes sont identifiés. Il s’agit de Serge Braeckman et Serge Clooth. Après une descente dans un squat, ils sont privés de liberté. Serge Clooth passe aux aveux. Un mandat d’arrêt est délivré. Interrogé à plus de 20 reprises, il change systématiquement ses versions, avant de se rétracter complètement. Il passe 39 mois en détention préventive, avant d’être libéré le 17 novembre 1987. Le 10 novembre 1990, un non-lieu est prononcé. Serge Clooth attaque alors l’État belge devant la Cour européenne des droits de l’homme pour détention préventive abusive. Il obtiendra gain de cause et le versement de dommages et intérêts.





Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Ch1211


Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Ch1311

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 


Le même Serge Clooth ?

_

La Libre Belgique | 4 octobre 1995

Defourny au rapport :  L'élu d'extrême droite poursuivi pour constitution de milice privée

Le tribunal correctionel de Verviers a entendu mardi le réquisitoire du parquet et les plaidoiries dans le cadre du dossier de l'ex-gendarme Hubert Defourny. L'élu verviétois d'extrême droite est poursuivi, avec huite autres personnes dont quatre Allemands, des chefs de constitution de milice privée et d'exhibition en public en ayant l'apparance de troupe militaire.

Les fait remontent au mois de juin 1993. Un rencontre internationale de véhicules militaires est organisé à Stoumont-La Gleize, en province de Liège. Hubert Defourny, Dominique Samain, Serge Clooth, Axel Gadeyne et Alain Pauchen s'y rendent dans un véhicule militaire de l'armée belge. L'accès à la manifestation leur est toutefois interdit car leur véhicule a été construit après 1945. Ils se retrouvent alors dans une prairie louée par quatre Allemands qui y paradent en uniformes SS et y ont déployé un drapeau à croix gammée.

Plusieurs plaintes téléphoniques arrivent à la gendarmerie, notamment après que, deux nuits de suite, on ait entendu le groupe écouter de la musique militaire, des discours de Hitler et Goebbels tout en scandant des chants nazis. La gendarmerie interviendra définitivement le 27 juin en contrôlant tout ce petit monde et en saisissant le drapeau, un fusil, des baïonnettes et une cassette contenant les enregistrements des discours nazis.

Si les quatre prévenus allemands sont prudemment restés chez eux, Hubert Defourny et ses sympathisants affrontent la Justice. Ils contestent formellement s'être comportés comme une milice privée, ce que le parquet leur accorde dans son réquisitoire en annonçant qu'il laisse de côté ce chef d'inculpation! Quant au port, en public , d'uniformes oud d'insignes nazis, ils le contestent tout autant. Seuls les Allemands se seraient livrés à ce genre d'exhibition et il est vrai que les procès-verbaux semblent fort imprécis à ce sujet.

"Ce réquisitoire est un shopping-center d'arguments", a declaré Me Libert, l'avocat d'Hubert Defourny. Il reste maintenant au président du tribunal, M. Dumoulin, à y promener son caddie. Jugement le 31 octobre.

.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin



Nombre de messages : 8606
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 20:26

Article sans intérêt et rien de nouveau...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

Cheshire cat


Nombre de messages : 1425
Date d'inscription : 06/08/2013

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyLun 28 Oct 2019 - 11:42

Whoknows a écrit:
AL, punk d'extrême-droite faisait partie de la bande de Woluwé (la 1ère bande de Haemers). Il avait 2 frères, un gendarme (école militaire) et un bénévole à Radio activité.
Cfr page 21 ; https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t2613p500-meurtre-de-la-champignonniere-13-02-1984
C'était un bon moyen de surveiller discrètement leurs activités sans se faire remarquer et au point que la Gendarmerie tourne autour "pour faire, probablement, de la figuration" avec leur camion "gonio" (ce qui permet de localiser cet émetteur soit en employant plusieurs récepteurs en des positions différentes, soit par calcul en fonction de la cinématique propre du récepteur.)

Wikipédia a écrit:

Début 1978 à Bruxelles, premières émissions symboliques clandestines de quelques minutes annoncées par voie de presse de Radio-Activités. Les camions gonio de la gendarmerie tournent autour de l'émetteur sans pouvoir le localiser.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Radio_libre_en_Belgique
Mais bien sûr....   Laughing

La radio "Radio activité" a été mise en place par "Les amis de la Terre" qui est aussi à l'origine du partis ECOLO.
Ils utilisent aussi la radio de Vielsam
Les Amis de la Terre a écrit:
Les Amis de la Terre ont été à l’avant-garde du mouvement des radios libres en Belgique. Fin des années 70, ce média illégal donne la parole à qui souhaite la prendre, revendique un journalisme non-professionnel et se fait l’expression des contestations sociales.

Les Amis de la Terre ont été à l’avant-garde du mouvement des radios libres en Belgique. Fin des années 70, ce média illégal donne la parole à qui souhaite la prendre, revendique un journalisme non-professionnel et se fait l’expression des contestations sociales.

Après la seconde guerre mondiale, les radios sont sous contrôle des États dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest. Les gouvernements invoquent la volonté de protéger l’information des intérêts privés. En pleine guerre froide, ils tiennent surtout à empêcher la diffusion d’un message politique dissident. D’autres y voient l’absence de liberté d’expression et lancent le mouvement des radios « libres » ou « pirates ».

Les ondes ne s’arrêtant pas aux frontières, certaines radios s’installent en territoires voisins pour contrer les législations. Ainsi Radio Caroline fait découvrir le rock’n’roll aux oreilles anglaises depuis un bateau ancré dans les eaux internationales. Radio Luxembourg (RTL) s’équipe d’un puissant émetteur pour couvrir le territoire français. Et à Munich, la CIA finance Radio Free Europe pour diffuser une propagande anti-communiste vers le bloc soviétique.

À la suite des mouvements sociaux des années 1960-1970, les premières radios libres citoyennes apparaissent en Italie, d’abord, puis en France et en Belgique. Créées par des artistes et des militants du droit à l’expression libre, ces radios revendiquent l’indépendance des médias et donnent la parole à qui la demande pour un pluralisme des idées et un accès démocratique à l’outil radiophonique.

La première radio libre belge, Radio Eau Noire, apparaît en 1978 à Couvin, comme un outil majeur pour les opposants à la construction d’un barrage dans la localité. Cette radio ponctuelle d’intervention citoyenne politique bénéficie du soutien d’Alternatives Libertaires et des Couvinois-es qui empêchent la gendarmerie de saisir l’émetteur. Solidaire des mouvements sociaux et environnementaux, l’équipe se déplace ponctuellement pour couvrir d’autres luttes.

Son impact est extraordinaire et inspire d’autres collectifs à travers le pays. Parmi eux, les Amis de la Terre utilisent la radio à Vielsam contre de grands projets touristiques, puis créent à Bruxelles, Radio-Activité avec le Comité Anti-Nucléaire (CAN). Ils s’impliqueront également dans d’autres radios « vertes » dans le Brabant wallon, puis à Liège avec « Ça bouge dans les sous-bois ». Tous ces médias défendent des causes locales et se composent d’animateurs et techniciens bénévoles, proches des mouvements écologistes, libertaires ou syndicalistes.

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Radiocabouge0009-80564

Illégales, les radios libres, souvent d’expression contestataire, vivent sous la menace des perquisitions et des poursuites judiciaires. L’oppression ressentie crée une solidarité entre radios libres qui se fédèrent via l’Association pour la Libération des Ondes – Belgique (ALO-B), puis l’Union Européenne des Radios. Les auditeurs se mobilisent par centaines contre les saisies de matériel et pour la libération des personnes inculpées. Et les animateurs sans radio s’expriment sur d’autres médias libres, aux côtés de journalistes reconnus et de travailleurs du service public (RTBF), venus apporter leur soutien.

Mais dès 1980, une autre menace se précise : des radios à visée lucrative, Radio Contact en tête, demandent le droit d’émettre des annonces publicitaires et d’en tirer des revenus. Elles le font d’abord illégalement avant que ce ne leur soit accordé en 1985, puis étendu au service public dès 1991. En choisissant cette voie, ces radios se formatent pour plaire au plus grand nombre. L’information y est légère, la musique facile et conformiste et l’accès citoyen à l’antenne se fait plus difficile. Les autorités politiques y voient une opportunité d’auto-financement du secteur et commencent à délaisser le service public qui finit par adopter un format similaire sur certaines de ses chaînes (Classic 21, Pure FM, etc).

Le clivage se crée, dès lors, entre le non-professionnalisme assumé des petites radios et une machine commerciale bien organisée. Les fréquences disponibles étant limitées, ceux qui en ont les moyens se les accaparent avec l’installation d’émetteurs plus puissants. Il faudra attendre 2008 pour obtenir un plan de fréquences et un partage plus équitable de la bande FM. L’Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) sonne le glas de nombreuses radios en condamnant l’amateurisme journalistique et en demandant à ce que soit correctement rémunéré le travail d’informateur. Dès 1988, la loi leur donne raison et impose la présence d’au moins deux journalistes professionnels dans toute rédaction. De nombreuses radios fonctionnant sans aucun budget n’y survivent pas : de près de 200 radios libres au début des années 1980, il ne reste qu’une poignée de radios associatives dont la plupart dépendent des universités (tel Radio Campus, RUN ou 48FM).

....../....
https://www.amisdelaterre.be/La-voix-des-resistances-des-radios-libres-au-web-decentralise


C'est aussi l'époque de "l'écologisme violent" facon Greenpeace qui n'a jamais fait "dans la dentelle".
Au point de forcer l'entrée des bases militaires en guise de manifestation "anti-missile"


Wiki a écrit:
9 janvier, première émission de Radio-Activités, première radio libre régulière sur Bruxelles. Elle est animée par la Coordination Anti-Nucléaire de Bruxelles en collaboration avec les Amis de la Terre-Bruxelles. Les émissions ont lieu les mardis de 19 à 24 heures et comprennent des séquences tel Écoute, c'est du belge, Les poubelles du nucléaire et un journal parlé. La radio émettra jusqu'au printemps 1980.

1980 est l'année des saisies des émetteurs par la gendarmerie et de l'arrivée des radios commerciales.
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyVen 8 Nov 2019 - 17:43

A Whoknows, Cheshire Cat et tout lecteur,

Une fois pour toutes le frère d'Alain L. est devenu gendarme en 1985 et son autre frère a travaillé très peu de temps au sein de radio activité
Faut arrêter de fantasmer sur certaines pistes...
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

Cheshire cat


Nombre de messages : 1425
Date d'inscription : 06/08/2013

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyVen 8 Nov 2019 - 21:49

némésis a écrit:
en 1985 et son autre frère a travaillé très peu de temps au sein de radio activité
Faut arrêter de fantasmer sur certaines pistes...
Merci pour l'info mais ca ne change rien au fait que les Amis de la Terre utilisent la radio à Vielsam, puis créent Radio-Activité a Bxl, proches des mouvements libertaires. C'est même plutôt bizarre que les camions "gonio" tournent en rond sans localiser l'émetteur.
Bref ca ma fait autan d'effet que ces émetteurs "haut de gammes" qui sont perdu et largués "par erreur" alors qu'on avait des pilotes de premier ordre capable de voler au ras des dunes (qui était "une spécialité belge")
Revenir en haut Aller en bas
Whoknows




Nombre de messages : 296
Date d'inscription : 21/03/2012

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyLun 18 Nov 2019 - 21:21

Est-ce que quelqu'un est au courant des vols effectués par des punks dans l'école de gendarmerie à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 19 Nov 2019 - 13:47

Whoknows>>>>oui moi je suis au courant de ces vols mais je ne vois pas le rapport avec l'affaire ici, vous vous acharnez sur la piste punk et particulièrement sur A.L pourquoi? avez-vous des comptes personnels à régler? car vous semblez bien au courant de certaines choses c'est sûr et je pense que vous deviez être proche de ce milieu et je peux même imaginer qui vous êtes sous votre pseudo...
Cessez vos accusations gratuites et lisez le post ou A.L s'exprime sur ce site, il le dit lui-même il n'était pas un enfant de choeur et pouvait se montrer violent mais cette histoire non ce n'est pas lui, jamais au grand jamais il n'a fait de mal à une femme et torturer une gamine non ce n'était pas son rayon désolée pour vos fantasmes...
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 19 Nov 2019 - 13:49

Whoknows>>>>oui moi je suis au courant de ces vols mais je ne vois pas le rapport avec l'affaire ici, vous vous acharnez sur la piste punk et particulièrement sur A.L pourquoi? avez-vous des comptes personnels à régler? car vous semblez bien au courant de certaines choses c'est sûr et je pense que vous deviez être proche de ce milieu et je peux même imaginer qui vous êtes sous votre pseudo...
Cessez vos accusations gratuites et lisez le post ou A.L s'exprime sur ce site, il le dit lui-même il n'était pas un enfant de choeur et pouvait se montrer violent mais cette histoire non ce n'est pas lui, jamais au grand jamais il n'a fait de mal à une femme et torturer une gamine non ce n'était pas son rayon désolée pour vos fantasmes...
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 19 Nov 2019 - 16:03

et non A.L n'a jamais été d'extrême-droite et de plus le lieu du vol dont vous parlez n'etait pas une école de gendarmerie mais une espèce d'entrepôt.
Revenir en haut Aller en bas
Whoknows




Nombre de messages : 296
Date d'inscription : 21/03/2012

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMer 20 Nov 2019 - 13:49

Je suis désolé. On peut penser que je m'acharne sur la piste des punks ou plus particulièrement sur Al. Et bien, non et si je creuse à ce point cette piste et le rôle de Al, c'est justement parce que je suis quasiment persuadé que Al est innocent. Lui ou d'autres anciens punks faisaient des coupables idéaux. S'il est clair que ce ne sont pas les punks les coupables, je suis persuadé que cette affaire va bien plus loin qu'un atroce crime sur une jeune fille. Il s'agit ici, d'après moi, d'une affaire liée à l' extrême droite et aux tueurs du brabant. Je sais également qu'on met la pression sur certaines personnes pour qu'elles ne découvrent pas la vérité. Je propesrais d'ailleurs à Al de nous aider dans la recherche de la vérité car je suis certain qu'il pourrait nous apporter une très grande aide Pour moi, une des preuves qu'il est innocent, c'est qu'il ne se coule pas la vie douce à l'étranger comme d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923




Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 08/07/2015

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMer 20 Nov 2019 - 14:30


et l entrepôt...pourrait on en savoir plus ?
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMer 20 Nov 2019 - 20:08

arthur 29923 comme un entrepôt où des saisies étaient stockées comme des voitures, qques motos, des bibelots etc (côté rue Commandant Ponthier) endroit qui n'existe plus
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923




Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 08/07/2015

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptySam 23 Nov 2019 - 9:35


merci
c est dommage que l on en sache pas plus ,la date , le lieu ,les suspects, ce qui
a ete volé ou detruit
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptySam 23 Nov 2019 - 15:12

Vers 80/81 quelle importance cela a t'il dans l'affaire ici? Pas d'armes si c'est à ça que vous pensez...
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923




Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 08/07/2015

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyDim 24 Nov 2019 - 6:17

je ne connais pas cette affaire d entrepôts et ces pour ça que je m y intéresse
j espère que vous pourrez en dire plus
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyDim 24 Nov 2019 - 13:31

Il n'y a rien d'intéressant dans cette histoire, une bande de copains qui vont là pour voir ce qu'il y a, qui s'y amusent qui taguent sur des murs et puis?qu'y a t'il de palpitant là.dedans? Moi même jeune j'ai été dans des lieux «interdits» pour rigoler par bravade et quoi? Vous n'avez jamais fait des conneries jeune vous?
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923




Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 08/07/2015

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 12:35

je ne crois pas avoir jugé ou critiqué une personne sur ce forum
comme vous le dite ,les ados , pour rigoler ,pour braver l interdit ou révolté
par divers injustices font   des "conneries"

dans le même quartier (commandant ponthier) il y as eu les armes de l esi volé
et une étrange affaire rapporté par k sur ce forum ou des gendarmes qui gardaient
une caserne se  sont fait volé leurs uniformes


je rappel un message de HUMAN

A cette fin, les renseignements militaires américains devraient chercher à pénétrer les forces insurrectionnelles au moyen d'agents en mission spéciale ayant la tâche de former des groupes d'action spéciaux au sein des éléments les plus radicaux de l'insurrection.

agissant sous le contrôle des services de renseignement US, devraient être utilisés pouyr lancer des actions violentes ou non violentes,

https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t1645-note-westmoreland-field-manual-30-31b#121607
--------
beaucoup de service spéciaux utilise ces méthodes

il y as sur ce forum une histoire d obus volé par des jeunes ecolo manipulé
par un "agent special" .
cela seras mis en évidence par la sûreté hollandaise

et aussi ,plus loin de nous mais pas moins éclairant

En février 1963, Georges Schoeters, 33 ans, Raymond Villeneuve, 19 ans, et Gabriel Hudon, 21 ans, décident de fonder le Front de libération du Québec (FLQ).
Schoeters, le plus âgé, exerce un ascendant sur les deux autres militants. C’est lui par exemple...

https://www.lalibre.be/international/georges-schoeters-le-belge-qui-voulait-liberer-le-quebec-suite-51b8f6c9e4b0de6db9c91dff

j ai lu aussi sur ce forum que ces services spéciaux recrutais plus particulièrement des
personnes ne connaissant pas leur pere (pour certaines mission ?)

ce qui est le cas de george schoeters ,mais aussi de m bejer ,de m bouhouche(lu sur ce forum)

donc voila mon interrogation

est ce que quelque jeunes ,punk,idéaliste,rebelle ,scout ou adepte de connerie ce sont t ils fait
manipulé  pour volé ou détruire des saisies compromettante ou pour complété
la panoplie de gendarme utiliser dans l affaire zwart ou ailleurs sans que l on se tourne vers des gendarmes

dans l affaire zwart et peut etre dans l affaire a perk
les voleurs était au moins trois habillé en gendarme, trois avec bouhouche sans bejer.
avait t il du matériel de "barrage" tel qu un panneau stop et des lumières adéquate ?

si vous etes sur ce forum nemesis ,je suppose que ce meurtre cruel vous interpelle
peut etre avez vous raison l entrepôts n a rien a voir avec c vh
pour ma part un cambriolage ou une intrusion (de plus) dans un entrepots de gd dans ce quartier
dans c est années particulières ça n est pas anodin
ce n est pas difficile de monté la tète d une tete brulé qui trouveras quelque copains
pour faire des "conneries"sans en savoir les raisons , tout  en  portant le chapeau
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 15:05

Mais ce n'est pas le cas ici je vous l'assure, juste qques jeunes qui ont pénétré un lieu pour voir, saccager qques trucs faire des tags sur des murs...pas de la haute criminalité hein pour le vol d'armes à l'ESI c'est sûrement un gendarme ou ex gendarme car c'est une 4L de la.gendarmerie qui est entrée et sortie de ce lieu ce soir là....
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 15:12

Ce meurtre comme vous dites «m'interpelle»depuis le début, tous les vieux articles de journeaux qui en parlent ici sur ce site viennent de moi, je les avais transmis à Charly Nyst précurseur de Michel l'administrateur du site ainsi que certaines dissertations de Ch.Van Hees...cette affaire ainsi que les tueurs du Brabant n'est pas l'affaire de qques jeunes désoeuvrés, manipulés ou drogués sinon ces affaires seraient closes depuis longtemps
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923




Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 08/07/2015

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 16:31

vous faite un étrange raccourci de ce que j ai écrit




Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 18:12

Je ne fais pas de raccourci je vous réponds tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
KeBiesse




Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 13/11/2018

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 18:30

nemésis d'apres vous ces deux affaires sont elles liees ? dans quelle direction chercher ?
Revenir en haut Aller en bas
némésis




Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2014

Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 EmptyMar 26 Nov 2019 - 19:04

Ces 2 affaires?soyez plus clair...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty
MessageSujet: Re: Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984   Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984 - Page 38 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Meurtre de la champignonnière - 13.02.1984
Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: