les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

 

 Robert Close

Aller en bas 
+10
Willy-Nilly
michel-j
Henry
Et In Arcadia Ego
luanda
K
frederic lavachery
dim
alain
HERVE
14 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyVen 14 Jan 2022 - 7:49


Sur Adriano Magi Braschi

Psyops
Solange Manfredi

Robert Close - Page 14 Mb12


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptySam 15 Jan 2022 - 19:28


Amos Spiazzi - Giovanni Alliata di Montereale - Francesco Nardella - Carlo Pesenti (... abbaye de Royaumont)

_ _ _

Gianni Flamini, in his multi-volume work "Il Partito del Golpe", quotes Amos Spiazzi as telling Judge Giovanni Tamburino that Carlo Pesenti (senior) was one of the anti-communist businessleaders who promised financing to General Nardella and his Movimento Nazionale di Opinione Pubblica (MNOP), who were involved in coup plotting in the 1970s. {Vol 3, Tome 1, p 87)

https://secretsandbombs.wordpress.com/tag/general-francesco-nardella/

_ _ _

Psyops
Solange Manfredi

Robert Close - Page 14 Nardel10


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyDim 16 Jan 2022 - 10:57


Sur les noyaux de défense de l'Etat :

Psyops
Solange Manfredi

Robert Close - Page 14 Nde10


On mentionne Bosco Chiesanuova, où Robert Close avait une résidence...

https://www.lalibre.be/belgique/2003/12/08/le-dernier-close-combat-4O4C6N4NKRDNTPQHKQTN4T3254/


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyMer 19 Jan 2022 - 8:18


Gauche! Droite!
Robert Close
(1996)


Robert Close - Page 14 Boc310

Robert Close - Page 14 Boc210

Robert Close - Page 14 Boc110


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyMer 19 Jan 2022 - 14:45


Autre extrait :


Robert Close - Page 14 Roic10


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyMer 19 Jan 2022 - 15:49


https://www.senate.be/handann/S0016/S00162905/S00162905.pdf

1981 - 1982

Robert Close - Page 14 Close212

Robert Close - Page 14 Close213

1982 - 1983

Robert Close - Page 14 Close214

Robert Close - Page 14 Close215

1983 - 1984

Robert Close - Page 14 Close216

Robert Close - Page 14 Close217

1984 - 1985

Robert Close - Page 14 Close218

1985 - 1986

Robert Close - Page 14 Close219


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyMer 19 Jan 2022 - 20:11


https://www.lemonde.fr/archives/article/1983/02/26/assez-de-palabres_2843216_1819218.html

ARCHIVES

Assez de palabres !

Défense européenne

Le Mouvement fédéraliste européen organise à Paris, le 26 février, un colloque sur la défense européenne. À cette occasion, trois participants à cette rencontre exposent ici leur point de vue. Cornélius Castoriadis évoque les menaces qui pèsent sur l'Europe : la " stratocratie " russe, la démographie du tiers-monde et la décomposition de nos sociétés. Le réveil des " européens " ne peut venir des États et des gouvernements mais des peuples. C'est à un sursaut plus classique que pense le général belge Robert Close : le renforcement du pilier européen de l'alliance. Pour Jean-Paul Pigasse, un système de défense des Dix n'est pas une utopie, mais les gouvernements sont-ils conscients de l'enjeu réel du débat ?

Par Le général ROBERT CLOSE (*)

Publié le 26 février 1983 à 00h00 - Mis à jour le 26 février 1983 à 00h00

Devant l'impuissance des hommes et la carence des institutions, on se prend à rêver à quelque coup de force qui, à l'instar de l'enlèvement d'Europe par le taureau légendaire de la mythologie grecque, arracherait notre continent somnolent à un monde velléitaire, voué à ces palabres et atermoiements où il semble se complaire.

Trois faits me paraissent essentiels pour l'avenir de l'Europe et de l'alliance atlantique.

Le premier, c'est la détérioration croissante des relations entre les États-Unis et l'Europe et l'élargissement de la faille entre l'Ancien et le Nouveau Continent.

Le deuxième, c'est le bouleversement de l'environnement stratégique. Pendant trente ans, les Européens ont accordé un poids exagéré à la dissuasion, faisant preuve d'une confiance aveugle dans l'automaticité d'une réponse stratégique nucléaire américaine en cas de menace directe sur l'Europe. Ces temps sont révolus et les illusions des Européens appartiennent au domaine du passé. On s'aperçoit, tardivement, hélas ! Que " le roi est nu " et que le renforcement des forces conventionnelles qui, au fil des ans, se sont rétrécies comme une peau de chagrin, est devenu inéluctable.

En troisième lieu, l'offensive psychologique menée contre le déploiement des euromissiles associés à la vague de fond des mouvements pacifistes et neutralistes pourraient conduire à terme à des conséquences incalculables.

Changement de cap définitif de la politique américaine vis-à-vis de l'Europe, retrait possible des contingents de la 7e armée U.S. stationnée en République fédérale, semi-neutralité d'une Allemagne divisée et livrée peut-être à l'arbitrage politique des Verts, lassitude croissante d'une opinion publique désinformée, incertaine, préférant croire à ce qu'elle espère plutôt qu'à ce qui est, incapacité des Européens de faire front et de parler d'une seule voix le seul langage qui convienne, celui de la fermeté.

Passons sur l'unilatéralisme suicidaire de ces démonstrations de masse, qui procèdent plus de sentiments affectifs que d'une saine logique, perdant donc toute signification dès lors qu'ils ne peuvent que faire la preuve d'une coupable absence de volonté de dépenses et catalyser le déclenchement d'un troisième conflit mondial. Comme le dit si justement Boukovsky : " Jamais, au grand jamais, la paix n'a été sauvée par le désir hystérique de survivre à n'importe quel prix " (1).

(...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 9:55


Sur Henri Simonet, grand ami de Robert Close...

https://archive.wikiwix.com/cache/index2.php?url=https%3A%2F%2Felpais.com%2Fdiario%2F1980%2F06%2F01%2Finternacional%2F328658410_850215.html#federation=archive.wikiwix.com

Escándalo político en torno al ministro de Exteriores belga

Bruselas - 31 MAY 1980-22:00 UTC

(traduction)

Scandale politique autour du ministre belge des affaires étrangères

Nouveau scandale dans la politique belge : Henri Simonet, ministre des Affaires étrangères et membre du bureau du Parti socialiste francophone jusqu'à il y a moins d'un mois, candidat officieux au secrétariat général de l'OTAN, pourrait être indirectement impliqué, par l'intermédiaire de son épouse, dans un affreux trafic d'armes à destination de l'Argentine et de l'Uruguay. Le scandale a été révélé par l'hebdomadaire indépendant de gauche Pour, qui a consacré ses trois derniers numéros à un vaste reportage intitulé Simonet connection.

Selon le magazine, qui publie de nombreuses photocopies de documents confidentiels, l'épouse du ministre des Affaires étrangères de l'époque, Marie Louise Simonet-Angenent, a été nommée fin 1977 directrice générale de la société Bruxelloise d'Auto Transport (BAT), fabricant du véhicule blindé BDX, dont les caractéristiques en faisaient plus qu'une machine de guerre, il était idéal pour réprimer les manifestations et les émeutes.

En janvier 1978, le président de la Chambre de commerce belgo-argentine annonce la visite à Buenos Aires et Montevideo de trois directeurs de la société qui a construit le BDX, dont Mme Simonet. L'ambassadeur dans la capitale uruguayenne a envoyé un télégramme à son ministre pour demander des instructions urgentes sur l'attitude à adopter en vue de la visite de son épouse et de deux autres personnes "afin de présenter aux autorités militaires de ce pays un véhicule blindé". Le télégramme, qui passe entre les mains étonnées de plusieurs fonctionnaires à Bruxelles, reçoit rapidement une réponse de Simonet : "Vous ne devez pas intervenir dans les affaires d'exportation d'armes, sauf sur instructions précises de ma part".

Mme Simonet, qui se trouvait déjà à Buenos Aires, a immédiatement annulé son voyage à Montevideo et s'est empressée de rentrer à Bruxelles. Cinq mois plus tard, elle a démissionné. "J'ai démissionné", a-t-elle expliqué lorsque le scandale a éclaté, "parce que l'entreprise pourrait m'impliquer dans des activités qui ne correspondent pas à mes convictions". Le magazine Pour ajoute : "Mme Simonet est le comble de la naïveté. Elle accepte un poste dans une entreprise qui fabrique des véhicules blindés, puis découvre que cela peut aller à l'encontre de sa conscience". Marie Louise Simonet n'était pas "au chômage". Elle apparaît immédiatement comme présidente de la société Sivanco, dédiée à l'exportation et à l'importation de marchandises diverses".

Le scandale est déjà dans la rue et trouvera probablement aussi un écho dans le débat parlementaire qui, à la demande des socialistes flamands, ennemis acharnés de Simonet, se tiendra bientôt à Bruxelles avec un seul point à l'ordre du jour : la vente d'armes. La Belgique est un fournisseur régulier de tous les types d'armes légères. Une loi récente empêche les ventes à des régimes qui ne respectent pas les droits de l'homme, mais comme Simonet lui-même le dira avec un certain cynisme lorsqu'on lui reprochera le fait que quelques jours après l'assassinat de Monseigneur Romero au Salvador, un navire à destination de l'Uruguay est parti de Zeebrugge avec 22 chars et des tonnes de munitions : "Si la Belgique ne les vend pas, un autre pays le fera...". Sans vouloir confondre différentes questions, je pense que le gouvernement belge devrait tenir compte des intérêts économiques du pays".

_ _ _

Robert Close - Page 14 Bdx10

_ _ _

Il en est question à la page 3 du fil de discussion sur Henry Kissinger :

https://tueriesdubrabant.1fr1.net/t2552p50-kissinger-henry


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 11:49


Voici la totalité de l'article du " Monde " de février 1983

https://www.lemonde.fr/archives/article/1983/02/26/assez-de-palabres_2843216_1819218.html

Assez de palabres !

Défense européenne

Le Mouvement fédéraliste européen organise à Paris, le 26 février, un colloque sur la défense européenne. À cette occasion, trois participants à cette rencontre exposent ici leur point de vue. Cornélius Castoriadis évoque les menaces qui pèsent sur l'Europe : la " stratocratie " russe, la démographie du tiers-monde et la décomposition de nos sociétés. Le réveil des " européens " ne peut venir des États et des gouvernements mais des peuples. C'est à un sursaut plus classique que pense le général belge Robert Close : le renforcement du pilier européen de l'alliance. Pour Jean-Paul Pigasse, un système de défense des Dix n'est pas une utopie, mais les gouvernements sont-ils conscients de l'enjeu réel du débat ?

Par Le général ROBERT CLOSE
Publié le 26 février 1983

Devant l'impuissance des hommes et la carence des institutions, on se prend à rêver à quelque coup de force qui, à l'instar de l'enlèvement d'Europe par le taureau légendaire de la mythologie grecque, arracherait notre continent somnolent à un monde velléitaire, voué à ces palabres et atermoiements où il semble se complaire.

Trois faits me paraissent essentiels pour l'avenir de l'Europe et de l'alliance atlantique.

Le premier, c'est la détérioration croissante des relations entre les États-Unis et l'Europe et l'élargissement de la faille entre l'Ancien et le Nouveau Continent.

Le deuxième, c'est le bouleversement de l'environnement stratégique. Pendant trente ans, les Européens ont accordé un poids exagéré à la dissuasion, faisant preuve d'une confiance aveugle dans l'automaticité d'une réponse stratégique nucléaire américaine en cas de menace directe sur l'Europe. Ces temps sont révolus et les illusions des Européens appartiennent au domaine du passé. On s'aperçoit, tardivement, hélas ! Que " le roi est nu " et que le renforcement des forces conventionnelles qui, au fil des ans, se sont rétrécies comme une peau de chagrin, est devenu inéluctable.

En troisième lieu, l'offensive psychologique menée contre le déploiement des euromissiles associés à la vague de fond des mouvements pacifistes et neutralistes pourraient conduire à terme à des conséquences incalculables.

Changement de cap définitif de la politique américaine vis-à-vis de l'Europe, retrait possible des contingents de la 7e armée U.S. stationnée en République fédérale, semi-neutralité d'une Allemagne divisée et livrée peut-être à l'arbitrage politique des Verts, lassitude croissante d'une opinion publique désinformée, incertaine, préférant croire à ce qu'elle espère plutôt qu'à ce qui est, incapacité des Européens de faire front et de parler d'une seule voix le seul langage qui convienne, celui de la fermeté.

Passons sur l'unilatéralisme suicidaire de ces démonstrations de masse, qui procèdent plus de sentiments affectifs que d'une saine logique, perdant donc toute signification dès lors qu'ils ne peuvent que faire la preuve d'une coupable absence de volonté de dépenses et catalyser le déclenchement d'un troisième conflit mondial. Comme le dit si justement Boukovsky : " Jamais, au grand jamais, la paix n'a été sauvée par le désir hystérique de survivre à n'importe quel prix " (1).

Sur le plan politique d'abord, il faut édifier sans tarder ce pilier européen de l'alliance dont on parle d'abondance sans jamais lui donner les moyens d'exister. La résolution récente du Parlement européen, selon les recommandations du rapport Haagerup (2), est peut-être un pas dans la bonne direction.

Sur le plan stratégique ensuite, où la confusion des idées n'a d'égale que l'irrésolution des partenaires, il est grand temps de passer aux mesures concrètes. Le renforcement des forces classiques ne deviendra réalité que par la vertu du nombre et pas uniquement par l'acquisition des matériels de plus en plus sophistiqués et dont le coût est quasi exponentiel.

L'Europe compte trois cent millions d'habitants.

L'alignement du temps de service militaire, porté à quinze mois au minimum, consacrerait à terme les sages dispositions de l'article 72 du traité instituant la défunte Communauté européenne de défense. Certes, il paraît impossible d'y revenir sans coup férir, mais les temps me paraissent mûrs pour une concertation accrue, une unification des doctrines, une standardisation effective des armements dont l'absence entraîne la rigidité des dispositifs tactiques et traduit dans les faits la balkanisation de l'Europe.

Confrontés à une triple menace, européenne, extra-européenne, dans ces zones périphériques où se trouvent nos intérêts vitaux, et interne, sur le front psychologique, les Européens se doivent de réagir, et de réagir vite, car le temps nous est compté.

En Europe, je crois à la vertu d'un système qui ajouterait la " dissuasion populaire " à la dissuasion nucléaire, selon l'exemple d'un pays comme la Suisse qui a approuvé qu'il existait une alternative au dilemme absurde " holocauste nucléaire ou capitulation ".

Hors d'Europe, par la mise sur pied d'une force d'intervention européenne et par l'élargissement d'une alliance qui d'Atlantique pourrait devenir tri-océanique, répondant ainsi à la stratégie globale et multiforme de l'Union soviétique.

Sur le front interne enfin, par la remobilisation des esprits, la " levée en masse " pour la bataille des idées que nous sommes peut-être en train de perdre, par une information précise et permanente, seule capable de faire pièce à l'insidieuse offensive psychologique, instrument préférentiel de la désintégration de l'Europe.

Ou bien nous tentons un vigoureux effort de redressement, non seulement possible mais indispensable, ou bien nous sombrons dans l'apathie et l'impuissance pour avoir écouté les furieux du pacifisme à tout prix qui préparent pour l'autre camp la corde qui servira à nous pendre.

Nul doute que notre liberté en fera les frais, mais ces moutons bêlants seront-ils encore là pour nous rendre des comptes ?

NOTES
(*) Sénateur de Bruxelles, général en retraite.
(1) Boukovsky, les Pacifistes contre la paix, Ed. Robert Laffont, Paris, 1982.
(2) Haagerup, " Rapport sur la coopération politique européenne et la sécurité européenne ", Parlement européen, document 1-946 82 du 5 décembre 1982.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 13:07


Robert Close - Page 14 Nu11

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Senat110

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Senat210

Robert Close - Page 14 Senat310

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Senat610

Robert Close - Page 14 Senat710

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Senat410

Robert Close - Page 14 Senat510


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 15:08


https://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=12410&LANG=fr


Robert Close - Page 14 Mcl110
Robert Close - Page 14 Mcl210
Robert Close - Page 14 Mcl310


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 16:14


A noter ci-dessous :

Robert Close - Page 14 Ieps11

_ _ _

https://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=12410&LANG=fr


Robert Close - Page 14 Nuc1110

Robert Close - Page 14 Nuc1211

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Nunu10


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 17:35


https://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=12410&LANG=fr


Robert Close - Page 14 Nuc3110

Robert Close - Page 14 Nuc3210

Robert Close - Page 14 Nuc3310

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Nuc4110

Robert Close - Page 14 Nuc4210


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 18:25


https://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=12410&LANG=fr


Robert Close - Page 14 Nuc5110

Robert Close - Page 14 Nuc5210

Robert Close - Page 14 Nuc5310

_ _ _ _ _ _ _

Robert Close - Page 14 Nuc6110

Robert Close - Page 14 Nuc6210

Robert Close - Page 14 Nuc6310


Revenir en haut Aller en bas
HERVE




Nombre de messages : 19399
Date d'inscription : 08/12/2009

Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 EmptyHier à 18:46


https://www.senate.be/www/?MIval=/index_senate&MENUID=12410&LANG=fr


Robert Close - Page 14 Nuc7110

Robert Close - Page 14 Nuc7210

Robert Close - Page 14 Nuc7310

(...)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Robert Close - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Robert Close   Robert Close - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Close
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» Self-Defense Krav - Close Combat - DVDRip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: